ActualitéBollinger

Bollinger B1 et B2 : une séduisante rusticité

Bollinger Motors, une jeune start-up américaine, vient de présenter deux modèles de SUV électriques. Les B1 et B2 sont des modèles très atypiques, au look cubique, avec une recherche de simplicité assez déroutante. Le B1 prend la forme d’un 4×4 « familial » tandis que le B2 est un pick-up. Dans un cas comme dans l’autre, vous trouverez des fonctionnalités plutôt insolites…

Le Bollinger B1 et son toit amovible

Je vais tâcher d’être bref. Il y a deux ans, Bollinger Motors avait présenté le B1. Un modèle en tout point similaire au véhicule présenté à la différence qu’il ne disposait que de trois portes. Cette nouvelle mouture du Bollinger B1 est assez fascinant. Le style très cubique n’est pas sans rappeler le Land Rover Defender. Tous les traits paraissent taillés à la serpe. L’aspect rudimentaire se poursuit à l’intérieur, réduit au strict nécessaire. La calandre est inexistante, purement composée d’une plaque en tôle abritant un coffre. Les vitres sont carrées, les feux de simples cercles lumineux. Aucune fioriture… Mais étonnamment, l’ensemble séduit par ce retour à l’essentiel.

À bord, plusieurs éléments interpellent. Déjà, les véhicules Bollinger comprennent 4 sièges, pas plus, espacés à la manière d’un Hummer H1. La visibilité semble excellente, tout comme l’espace à bord. En regardant attentivement la photo, on remarque que la partie « calandre » s’ouvre vers le haut, laissant un accès libre à l’habitacle et même à l’arrière du Bollinger. Idéal pour transporter de longues planches de bois. Le toit est également constitué de panneaux simplement amovibles, qui donnent un côté fonctionnel (et fun) à cet engin.

La sellerie est également très basique. Là, vous vous demandez certainement à qui peut s’adresser un tel engin. La réponse est toute simple : à des professionnels principalement. Il faut avouer que c’est quand même plus fun et décalé qu’un Peugeot Boxer. Autre aspect intéressant : la mécanique. Bollinger Motors propose exclusivement un duo de moteurs électriques (un pour l’essieu avant, un pour l’essieu arrière) délivrant une puissance de 614 chevaux. Chaque véhicule est équipé d’une batterie de 120 kWh pour une autonomie d’environ 300 kilomètres.

La suspension indépendante permet de relever le Bollinger B1 jusqu’à 15 pouces, soit près de 40 centimètres. Il pourrait donc s’agir d’un bon franchisseur. Précisons aussi que ce modèle peut embarquer jusqu’à 2,5 tonnes de marchandise à bord et tracter pas moins de 3,5 tonnes. Mais pour réaliser le 0 à 100 km/h en 4,5 secondes, il faudra juste le conducteur à bord, rien d’autre. La vitesse de pointe est de 160 km/h. Le prix de vente n’a pas encore été clairement annoncé. Toujours est-il que le marché visé est américain… Et que le tarif dépendra de la demande.

Le Bollinger B2 : un pick-up ultra polyvalent

Le Bollinger B2 reprend la même base que le B1. Seule la partie arrière diffère. Là encore, la polyvalence sera de mise puisque la séparation entre la benne et l’habitacle est amovible. La surface de chargement est assez intéressante, avec des formes « brutes » qui faciliteront le rangement.

Les formes simplistes des panneaux de carrosserie permettent un remplacement facile et peu coûteux. D’ailleurs, la date de production des Bollinger B1 et B2 est imminente puisque dans un an, il sera possible de les croiser… en Amérique pour le moment. La conception basique permet d’accélérer le processus de fabrication.

Bollinger est toujours à la recherche de partenaires pour accélérer la mise en production. D’après certaines sources, Amazon et Ford participeraient déjà à ce projet ambitieux. Ces 4×4 n’ont donc pas fini de faire parler d’eux !

Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer