ActualitéLesage Motors

Lesage Motors va bientôt présenter une désirable biplace !

Chez PDLV, on aime bien ce qui est léger et qui procure des sensations. Alors forcément, on ne pouvait pas manquer de vous parler un peu plus en détails de Lesage Motors. Ce nom ne vous dit peut-être rien et personne ne vous en voudra. En effet, Bertrand Lesage a eu l’idée géniale de produire ses propres voitures en s’inspirant des années ’20 et ’30. Pour l’heure, nous n’avons que des sketchs à vous présenter et pas encore de modèles de série. Mais c’est très prometteur et les informations que nous avons nous mettent l’eau à la bouche. D’ailleurs, il n’y aura pas un mais deux modèles dans un premier temps.

Une histoire, une envie

Bertrand Lesage a obtenu un diplôme d’ingénieur en Supméca en 2002. Par la suite, il opéra dans la conception et la fabrication de véhicules de course chez Tork Engineering avant de travailler sur deux autres marques. Puis c’est en 2020 que ce passionné de voiture décida de fabriquer sa propre voiture de sport. Citant Colin Chapman et son célèbre Light is right, l’homme esquisse la Lesage Motors 01. Sur la forme, c’est une sorte de Morgan 3-Wheeler à quatre roues. Sur le fond, ce sont des mécaniques Peugeot, électrique ou thermique, conjuguées à un poids très faible pour un maximum de sensations.

Cette nouvelle marque française s’attèlera donc à favoriser le plaisir de conduite. Quand on regarde les quelques sketchs déjà présentés, on ressent bien l’inspiration des années ’20 et ’30. Les lignes sont simples mais agréables. À côté de cela, les touches de modernité sont omni-présentes, en témoignent les grandes jantes, les lignes de caisse bien arrêtées ou encore les optiques à LED. Bref, l’ensemble séduit et apporte un petit peu d’originalité par rapport à ce que nous avons l’habitude de voir. Les véhicules de niche, telles que les réalisations de Morgan ou Pembleton, ont un public d’initiés particulièrement réceptifs à ce type d’initiatives où le confort n’est que secondaire. D’ailleurs, coquetterie ou pas, les sièges et le pare-brise sont chauffants !

Du concret ? C’est pour bientôt

Actuellement, il n’existe pas encore de Lesage Motors 01 de série en circulation car le bolide de 3,60 mètres demeure sur informatique. Pour autant, l’aspect conceptuel est très bien engagé et le carnet de commande ouvrira dès le mois de septembre. La phase d’homologation est toujours en cours. Par ailleurs, les acheteurs auront le choix entre deux versions que voici.

  • Lesage Motors 01T : cette version accueille un moteur 1.2 litre Puretech d’origine Peugeot de 155 chevaux, avec une boîte manuelle à 6 vitesses. Poids : 650 kg ! Le 0 à 100 km/h est donné en 6,5 secondes et les prix débuteront à 64 800 € TTC pour des premières livraisons en 2021. Aucun malus écologique pour 2020.
  • Lesage Motors 01E : similaire d’apparence, la version électrique reprend le moteur des 208 électriques (136 chevaux). La batterie de 50 kWh engendre un poids total de 950 kg à sec. Notons que le 0 à 100 km se fait en 7,5 secondes et que l’autonomie totale serait de 340 kilomètres. Prix final : 75 000 € TTC, premières livraisons en 2021.

La clé de la réussite ?

De nos jours, les constructeurs n’osent plus forcément prendre de risques sous peine de perdre des parts de marché. L’audace résulte souvent de la stratégie marketing, comme nous en parlions dans notre article dédié à la nouvelle Citroën C4. Lesage Motors se positionne sur un segment en perte de vitesse et pourtant terriblement désirable : la voiture plaisir. Le concept néo-rétro associé à des moteurs thermiques ou électriques, c’est audacieux. Le prix de vente, fatalement, est très élevé mais il tient également compte de l’exclusivité et de la rareté. Il serait donc très maladroit de faire une comparaison avec une Alpine A110 ou une Porsche 718 Cayman.

Enfin, une cinquantaine d’exemplaires verront le jour par an. Chaque modèle sera numéroté et permettra une liberté absolue dans le choix de la couleur de la carrosserie. La sellerie peut aussi être personnalisée, en supplément, en faisant appel au designer maison. Le monteur apposera sa signature mais si le client le souhaite, il pourra participer au montage de sa voiture et ainsi apposer sa propre signature. L’assemblage et les pièces sont made in France à 100%. Un nouveau design sera proposé tous les deux ans et pour compenser l’impact environnemental des versions thermiques, des haies seront plantées et entretenues durant quinze ans. Bonne chance, Bertrand !

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page