ActualitéCupraSeatVoitures de gendarmerie

Les 7 questions que vous vous posez sur la Cupra Leon de la BRI

Allant sur leur neuvième année, les Renault Mégane 3 RS de la Brigade Rapide d’Intervention (devenue Équipes Rapides d’Intervention, soit ERI) s’apprêtent à tirer leur révérence. Ces voitures, destinées à rattraper les chauffards, sont soumises à rude épreuves et connaissent généralement une carrière assez courte. Les Mégane, déjà fortement kilométrées, auront existé le double du temps des Subaru ! Les gendarmes de la BRI pourront donc bientôt compter sur de nouvelles recrues : des Seat Leon Cupra. Et des Cupra Leon. Passons en revue les 7 grandes questions que vous vous posez sur ces nouvelles voitures d’intervention qui fileront à toute allure voie de gauche !

Pourquoi ne pas avoir acheté français ?

Pour la première fois depuis ses débuts en 1963, c’est une marque espagnole qui aura le privilège d’équiper les Équipes Rapides d’Interventions. Forcément, les réactions ont été à l’unisson sur les réseaux sociaux : pourquoi ne pas avoir acheté français ? Un chauvinisme plutôt inattendu quand on connait la réputation qui est faite des voitures françaises. Quoi qu’il en soit, la Gendarmerie nationale a opéré un appel d’offre et c’est Seat qui a proposé le meilleur compromis. Il ne s’agit donc pas d’un choix délibéré d’acheter un véhicule produit à l’étranger mais bien de s’adapter aux exigences. D’ailleurs, vous verrez dans le paragraphe suivant que plusieurs paramètres font qu’une Renault Mégane 4 RS ou une Peugeot 308 GTI n’auraient pas été des choix possibles.

Seat Leon Cupra gendarmerie

Y aura-t-il des versions break ?

C’est la grande nouveauté : la Gendarmerie nationale a opté pour deux carrosseries différentes. On trouve donc aussi bien des Cupra Leon en version 5 portes et d’autres en break. Pour le moment, 17 voitures seront livrées au dernier trimestre 2020. On notera d’ailleurs que le premier exemplaire préparé, ici illustré, est une Seat Leon Cupra et non pas une Cupra Leon. Néanmoins, l’appel d’offres s’étendant sur plusieurs mois, il y a fort à parier que la nouvelle génération sera également dans les rangs, ce qui donnera un maximum de quatre voitures différentes !

Quelle est la puissance ? Y a-t-il une préparation ?

Les Mégane 3 RS de la BRI avaient une légère préparation, constituée d’une ligne d’échappement Akrapovic et de quelques réglages de la cartographie qui faisaient passer la puissance d’origine (250 chevaux) entre 270 et 290 chevaux. Pour les nouvelles Cupra, la puissance d’origine sera gardée. Le moteur 4-cylindres 2.0 TSI suralimenté développera donc 290 chevaux et 380 Nm de couple. Il s’agit d’une traction permettant d’effectuer le 0 à 100 km/h en 6,0 secondes. Comme évoqué précédemment, si des Cupra Leon (et non plus des Seat Leon Cupra) sont commandées, elles afficheront une puissance de 300 chevaux et même jusqu’à 310 chevaux pour le break s’il est conjugué à la transmission intégrale.

Quelle est la vitesse maximale ?

Dans son communiqué officiel, Seat évoque une vitesse maximale de 250 km/h, inférieure à 5 km/h à celle de l’actuelle Mégane 3 RS. Cette vitesse de pointe est limitée électroniquement. Il s’agissait d’une vitesse désirée par les Brigades Rapides d’Intervention pour assurer leurs mission à haute vitesse. Le châssis n’a pas subi de modifications, ni même le freinage.

Seat Leon Cupra gendarmerie

Pourquoi le choix de la Cupra Leon ?

Des essais dynamiques ont eu lieu pour valider le modèle et il semblerait que la conception robuste, le bon niveau de confort et la tenue de route aient convaincu les forces de l’Ordre. Parmi les critères, il fallait notamment pouvoir supporter une utilisation intensive pendant 4 heures, rester à l’arrêt moteur tournant pendant 1 h 30 et pouvoir effectuer des manœuvres d’évitement à haute vitesse. Puisque la Seat Leon Cupra a rempli toutes les conditions de l’appel d’offres, en offrant le meilleur rapport prix/prestations, alors elle fut tout naturellement retenue.

Combien de voitures seront achetées ?

De la fin 2011 jusqu’au début de l’année 2012, ce sont pas moins de 67 Renault Mégane 3 RS qui ont été livrées, dont deux non-sérigraphiées pour la formation. Parmi ce lot, certaines ont subi des accidents, ce qui est largement susceptible d’arriver vu la nature des interventions. L’intégralité du parc sera progressivement remplacées par 100 Seat Leon Cupra et Cupra Leon. Nous ne connaissons pas encore la proportion de break parmi ce lot. Les Mégane 3 RS seront donc réformées mais elles n’iront pas à la casse pour autant. Après suppression des gyrophares, adhésifs et tout autre élément propres aux véhicules de gendarmerie, certaines seront vendues et d’autres partiront en pièces détachées dans des casses.

Quand arriveront les nouvelles voitures ERI ?

Les Leon Cupra bénéficient d’un aménagement lourd, opéré sur le site de fabrication de Gruau, à Laval (là où étaient assemblées les Subaru). Un délai de 5 à 6 semaines est nécessaire pour préparer intégralement une voiture. Il faudra donc certainement attendre au minimum la fin d’année avant de voir débarquer ces nouvelles voitures d’intervention. Parmi les équipements ajoutés, il y a la sérigraphie, la signalisation sonore et lumineuse, les systèmes de communication, les avertisseurs, le terminal et un panneau vertical arrière comprenant 40 messages en 6 langues !

Il y a trois ans, nous avions visité l’usine Gruau afin de vous présenter le montage des véhicules de gendarmerie. Pour les voitures de l’ERI, il n’est malheureusement pas possible de réitérer l’expérience en raison de la confidentialité exigée par la gendarmerie nationale à ce sujet.

Source
Seat-mediacenter.fr
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

3 commentaires

  1. Honte a un gouvernement qui qui ne favorisent pas les véhicules française aux véhicules étrangers comme tout la gendarmerie alars qu il vaut faire travail l industrie française et les emplois alors que les autre pays eu favorisent les leur bande incapable

  2. Pour info,aucun véhicule digne de ce nom pour succéder à la megane 3 rs n est produit en France,megane 4 rs 308 gti etc etc, tout est fait en Espagne, merci de vous reveiller

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page