Pratique

Achat ou leasing auto : que choisir en 2022 ?

Rarement le marché automobile n’avait été aussi complexe. Vous envisagez de changer de voiture et vous hésitez entre l’achat et le leasing ? Je vais vous donner quelques clés et informations dans cet article afin de vous guider dans votre choix. Dans ce contexte particulièrement difficile, on peut rapidement s’y perdre. Le sacro-saint achat perd du volume au profit du leasing, aussi bien du côté des particuliers que des professionnels. Mais est-ce vraiment une bonne idée que de louer sa voiture ? C’est ce que nous allons découvrir après une analyse du fin en ce début d’année 2022.

Un marché en profonde mutation

Le marché automobile a connu de grands chamboulements qui ont totalement changé la donne. Tout d’abord, il y a la crise du covid, qui a contraint à la fermeture des usines automobiles. Aujourd’hui encore, cela se traduit par un ralentissement général de l’activité en raison de la pénurie des semi-conducteurs. À cela s’ajoutent bien sûr des décisions politiques comme la volonté d’interdire à la vente les voitures thermiques neuves à l’horizon 2035. Tous ces éléments ont largement contribué à créer une profonde instabilité sur le marché qui se vérifie par une envolée des prix sur le marché de l’occasion. Mais admettons que vous comptiez rouler dans une voiture neuve en 2022. Faut-il vraiment l’acheter ou bien choisir pour le leasing auto largement vanté par les constructeurs et les mandataires ?

Le leasing peut prendre deux formes : la LOA (location avec option d’achat) ou la LLD (location longue durée). La première des deux formules vous permet de racheter la voiture que vous aurez louée, à l’issue du contrat, tandis que la seconde impose la restitution. Si la location a un tel succès, c’est avant tout parce qu’elle se présente comme plus « simple » à vivre. Le budget auto est mensualisé pour une durée définie et tout est prit en charge, comme l’entretien, l’assistance et parfois même l’assurance auto. Seul le carburant ou l’énergie est à charge. Le client n’a donc pas à craindre des dépenses superflues en cas de problème. Autant de contraintes qui rendent l’achat moins séduisant sur le papier. Mais est-ce seulement une impression ?

L’achat : une valeur toujours aussi sûre ?

Pour nos grands-parents et nos parents, il est souvent « normal » d’acheter sa voiture. C’est un symbole de liberté à part entière. Pour autant, ces dernières années, la location s’est imposée dans nos vies. Elle touche désormais un spectre impressionnant qui dépasse tout ce que l’on aurait pu s’imaginer. La location de smartphones est devenue une réalité, tout comme l’électro-ménager. Fatalement, l’automobile a suivi la même percée. Pour autant, être propriétaire de sa voiture présente des avantages, bien qu’il y ait aussi quelques inconvénients.

Déjà, lorsque vous achetez votre voiture, vous en avez la propriété. Cela vous permet de la modifier si vous le désirez, d’assurer l’entretien comme vous le sentez mais aussi d’avoir du résiduel. C’est-à-dire que si vous avez acheté votre auto, vous pourrez la revendre et donc récupérer une partie de l’argent que vous aurez injecté dedans. De même, vous n’aurez pas à vous soucier du kilométrage annuel ni même craindre de devoir une pénalité en fin de contrat parce que vous aurez trop de rayures sur la carrosserie.

Acheter sa voiture, c’est la solution idéale si vous aimez garder votre voiture dans la durée. En effet, les contrats de leasing vont rarement au-delà des 6 ans. Avec l’achat, vous pourrez amortir votre voiture sur le nombre d’années que vous souhaitez.

En revanche, ne pas tenir compte du contexte serait une grave erreur. Vous n’êtes pas sans savoir que les ZFE (zones à faibles émissions) vont se répandre de plus en plus dans l’optique de chasser les voitures hors des villes. Si vous envisagez l’achat d’une voiture thermique neuve, gardez à l’esprit que celle-ci ne sera probablement plus admise dans les villes, tôt ou tard. Si vous résidez en ville, vous risquez de devoir vous en séparer d’ici une dizaine ou quinzaine d’années… Et il est bien difficile d’estimer la réalité du marché de la seconde main à ce moment-là…

En campagne ou tout du moins hors des grandes villes (agglomérations de plus de 150 000 habitants), la problématique est moins dérangeante. En revanche, n’oubliez jamais qu’une voiture perd jusqu’à 35 % de sa valeur dès la première année… Revendre une voiture neuve dans un délai de moins de trois est bien souvent peu avantageux.

L’incroyable percée du leasing : pour ça marche autant ?

Le leasing connait une croissance incroyable ces dernières années. Ce crédit-bail permet de profiter d’une voiture neuve tout en réglant une mensualité fixe (loyer) qui dépend du choix du modèle de voiture, de sa finition, de ses options du kilométrage annuel et la durée du contrat. Les mensualités sont généralement assez attractives d’autant plus qu’elles incluent généralement l’assistance, l’entretien et parfois même l’assurance auto. Pour le particulier, c’est autant d’économies puisque tout est regroupé dans un prélèvement mensuel à échéance fixe. Seulement, il faut tenir compte qu’un apport initial est généralement demandé. Celui-ci peut toutefois être annulé dans le cas d’un modèle électrique puisque le bonus écologique mis en place par le gouvernement peut être déduit.

En ces temps complexes, il est assez difficile de savoir vraiment dans quelle direction va. La voie de l’électrification semble bien actée mais pourtant, des doutes subsistent, notamment sur la capacité, pour les pays européens, de tenir la cadence en matière de fourniture d’énergie. Dès lors, au moment de choisir l’énergie de son futur modèle de voiture, on peut se questionner. Si vous choisissez un modèle électrique et que la technologie évolue drastiquement, aurez-vous une revente possible sans trop de perte ? Si vous restez sur le thermique, n’allez-vous pas perdre beaucoup d’argent en cas de forte augmentation du prix du carburant ?

C’est pour toutes ces raisons que le leasing a autant d’adeptes. En étant simple locataire, vous n’aurez pas à vous soucier de la revente de votre voiture puisque le loueur pourra la récupérer. Les pertes d’argent peuvent donc être minimes. Le leasing s’apparente donc à une solution plutôt rassurante dans ce contexte difficile où plus rien n’est véritablement certain.

Alors bien sûr, le leasing représente un coût, c’est une réalité. Mais en ces temps compliqués, il se montre surtout comme un gain de temps. En faisant le choix de la LOA (location avec option d’achat), vous ouvrez l’opportunité de racheter cette voiture à la fin du contrat si cela vous apparaît comme étant la meilleure solution. C’est donc un moyen avantageux pour prendre le temps de vous décider.

Quant à la LLD, celle-ci impose un renouvellement de véhicule à chaque fin de contrat puisque le rachat n’est pas prévu. Si vous aimez les voitures de dernière génération par exemple, c’est une alternative à étudier puisqu’elle correspondra potentiellement à vos besoins et envies de nouveauté. Il en est de même pour les professionnels qui peuvent ainsi renouveler régulièrement leurs flottes de véhicules d’entreprise à échéance fixe.

Imaginez-vous dans cinq ans…

Pour choisir entre l’achat ou le leasing, il faut avant tout étudier vos besoins. Le marché étant instable, il y a tout de même quelques règles qui demeurent immuables dans le temps. Les voici ci-dessous. Bien sûr, pour certains cas très spécifiques, la démarche peut être plus ou moins différente :

  • N’achetez pas pour moins de trois ans : durant les trois premières années d’une voiture neuve, la décote est très forte. Si vous comptez acheter une voiture neuve pour une courte durée, j’aurai plutôt tendance à vous recommander le leasing. Étant donné que le marché de l’occasion en 2025 semble assez imprévisible, mieux vaut éviter la prise de risques ;
  • N’achetez pas de voiture invendable : on le sait, il y a des tendances sur le marché, notamment celle des SUV et des voitures citadines. C’est par exemple le cas des grandes routières ou des voitures méconnues. Malheureusement, la demande n’atteint pas l’offre sur le marché de la seconde main pour ces modèles. Le risque de perte d’argent est important ;
  • Si vous habitez en ZFE : ou dans une future ZFE (zones à faible émission), sachez que les voitures thermiques y seront chassées tôt ou tard. Les dates de mises en place fluctuent malheureusement assez vite. Je vous déconseille donc d’acheter une voiture Diesel si vous résidez ou travaillez dans une actuelle ou future ZFE. De toutes manières, c’est avant tout une histoire de bon sens, puisqu’une voiture Diesel n’est pas destinée à circuler majoritairement en ville ;
  • Analysez vos besoins actuels et futurs : vous envisagez d’agrandir la famille ? Alors vous hésitez peut être à vous acheter un modèle plus grand dès maintenant. Dans ce cas, le leasing peut être intéressant le temps de vous décider ensuite pour une voiture plus spacieuse. Ce laps de temps vous permettra d’avoir plus de recul sur l’état du marché dans les prochaines années et donc de faire un choix plus serein ;
  • Analysez votre environnement : lorsqu’on loue une voiture, on est tenus de la restituer dans un état d’usure normale. Si le stationnement au bruit est une pratique courante dans votre quartier, il est probable que la carrosserie de votre voiture s’use anormalement vite, ce qui peut engendrer des frais de remise en état si vous décidez de la restituer.

Y a-t-il vraiment encore un intérêt à l’achat ?

Dans la vie, tout n’est pas binaire, sauf peut-être le débat pain au chocolat/chocolatine. En bref, acheter sa voiture a toujours du sens si vous comptez la conserver dans la durée. Et encore plus si c’est un modèle thermique. Bien sûr, cela vous engendrera quelques inconvénients, comme les frais d’entretien qui sont à votre charge… Mais au bout de cinq ans, votre voiture sera toujours à vous ! À l’inverse, le leasing ne manque clairement pas d’intérêt.

Sur ce marché ultra-concurrentiel, les offres sont nombreuses. Cette concurrence féroce tire les prix vers le bas, avec des prestations toujours plus complètes et des prix plus attractifs encore. C’est l’occasion de vous faire plaisir tout en mensualisant votre budget automobile.

Pour terminer, je pense qu’il ne faut pas avoir d’à-priori afin de faire le choix le plus pertinent entre vos envies et l’aspect économique qui en découle. Le leasing, souvent jugé comme plus onéreux, peut à l’inverse se montrer vertueux lorsqu’il est le fruit d’une réflexion, d’observations et de calculs. En 2022 tout comme en 2021, tout dépend donc principalement de vos besoins, malgré l’état actuel du marché.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page