ActualitéDS

Le nouveau DS7 présidentiel n’est pas si nouveau que ça…

Il y a deux semaines, DS Automobile dévoilait son restylage du DS 7 Crossback. Enfin, presque. Pour l’occasion, la marque a renommé son SUV en « DS 7 ». Tout simplement. Et quelle meilleure promotion que de parader à l’occasion du 14 juillet 2022, avec le président de la République Française à son bord, le nouveau DS 7 ? On pourrait penser qu’Emmanuel Macron a commandé une nouvelle voiture de parade… Mais cela aurait été oublié qu’en novembre 2021, il avait déjà pris possession d’un DS 7 rallongé et blindé. Plutôt que de commander le nouvel opus en phase 2, il a été décidé de maquiller l’ancien en nouveau. Et le résultat passe plutôt bien…

DS 7 présidentiel : un maquillage inédit ?

On le sait, et on s’en doute : une voiture présidentielle, cela coûte très cher à produire. Il y a de nombreuses contraintes qui touchent directement la sécurité. La principale, c’est la problématique du blindage. Cette étape cruciale nécessite de lourds renforts, ce qui alourdit autant la voiture que le budget de la transformation. Sans surprise, l’Élysée se passe volontiers d’une telle dépense, lorsque cela est possible. Je pense notamment à la Renault Safrane, qui a connu François Mitterrand puis Jacques Chirac. Celle-ci était une phase 1 qui avait été recarrossée en phase 2. Cela permettrait de conserver la structure générale tout en apportant un style plus actuel. Pour le DS 7 Crossback élyséen, celui-ci a été officialisé en novembre 2021. Il est donc particulièrement récent. Toutefois, le récent restylage du SUV français a été l’occasion d’une mise en valeur inattendue.

Étonnamment, les communications ont été relativement silencieuses quant à la transformation en question. DS Automobiles parle simplement du « NEW DS 7 ÉLYSÉE », ce qui pourrait laisser penser à la livraison d’une nouvelle voiture. Cela, au risque de froisser celles et ceux qui s’offusqueraient de l’achat d’une nouvelle voiture créée sur mesure pour les déplacements du président. Seulement, un rapide coup d’œil à notre inventaire des voitures présidentielles permet de relever un fait surprenant. GC-749-MF, c’est le numéro d’immatriculation du nouveau DS 7 présidentiel… Mais c’est aussi celle de l’ancien. Et non, une plaque SIV ne se transmet pas… Contrairement aux numéros d’immatriculation 1 PR 75 à 5 PR 75 jusqu’aux années ’70.

Un restylage impressionnant

Lorsqu’il a été présenté officiellement en novembre 2021, le DS 7 présidentiel disposait d’une configuration assez impressionnante. Non seulement, c’est le tout-premier SUV blindé et hybride de l’histoire, mais il a également été construit puis aménagé en France. De nombreuses modifications ont été opérées, avec notamment un allongement de 20 centimètres au niveau des portes arrière. L’intérieur a été considérablement revu, avec des équipements exclusifs propres à la fonction du président. Divers badges ont été appliqués, tout comme des jantes exclusives en 20 pouces. Pour autant, la couleur de carrosserie n’est autre que le bleu Encre, au catalogue DS Automobiles.

À l’occasion du défilé du 14 juillet 2022, Emmanuel Macron est apparu à bord d’un DS 7 restylé. Forcément, beaucoup ont cru à une nouvelle voiture mais il n’en est rien. C’est bien le précédent DS 7 qui a fait l’objet d’un maquillage impressionnant. Celui-ci reçoit désormais les boucliers, la calandre et divers appendices propres au modèle restylé. C’est bien simple : tous les détails du phase 2 ont été intégrés sur ce modèle phase 1. Le coût de préparation d’une voiture présidentielle étant sans doute très élevé, il était plus économique d’adapter ce modèle en phase 2 plutôt que de commander une nouvelle voiture après seulement 8 mois. Précisons que la teinte de carrosserie a été conservée. Des jantes de 20 pouces exclusives ont été créées, avec des cabochons aux couleurs du drapeau français.

Et sous le capot ?

On retrouve donc, logiquement, le moteur hybride rechargeable d’une puissance de 300 chevaux. Sur les DS 7 restylés, une motorisation de 360 chevaux est disponible, avec une présentation plus sportive. Toutefois, puisque le DS 7 présidentiel est un modèle phase 1 déguisé en phase 2, aucune intervention sur la partie mécanique n’a été opérée. Il est d’ailleurs probable que l’opération soit à l’initiative de DS Automobiles et qu’elle n’ait pas été financée par les impôts.

Les DS 7 restylés, c’est pour quand ?

Les DS 7 restylés peuvent déjà être commandés en concession. Les premières livraisons sont prévues dans le courant de l’été. Nous aurons d’ailleurs le plaisir d’essayer ce nouveau modèle d’ici un mois. Le DS 7 restylé marque un bond en avant à tous les niveaux, avec un design revisité, de nouveaux codes stylistiques, un habitable amélioré et des motorisations ajustées. Toujours est-il que le DS 7 présidentiel est donc un mix entre phase 1 et phase 2. Une ambiguïté qui ne semble pas avoir relevée puisque seule la plaque d’immatriculation pouvait trahir cette opération.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page