Art & décoLifestyle

Ma voiture sur un tableau ? J’ai testé Govaprint

Sur les réseaux sociaux, vous avez peut-être vu une publicité relative à Govaprint. Le concept, il est séduisant : vous pourrez obtenir un superbe tableau mettant en scène votre voiture. Dans un premier temps, vous pourrez envoyer une photo de votre voiture et définir le type de fond. Un graphiste vous fera alors parvenir quelques propositions visuelles. Après avoir choisi celle qui vous plaît le plus, vous recevrez, directement chez vous, votre tableau à l’effigie de votre voiture. Forcément, on se devait de tester le service. C’est donc tout naturellement que j’ai transmis une photo de ma Panda à Madgi et Léo, les deux protagonistes à la tête de la start-up Govaprint. Dans cet article, je vais vous donner mon ressenti mais aussi quelques informations à propos de Govaprint. Car oui, j’avais quelques questions à leur poser.

Govaprint, c’est quoi ?

Imaginez seulement… Une toile illustrant votre voiture dans votre salon, cela peut être tentant, non ? Comme vous, peut-être, c’est une idée à laquelle j’adhère pleinement. Govaprint vous permet d’obtenir cette toile, joliment stylisée. Pour cela, vous devrez donc fournir une photographie, de bonne qualité, de votre voiture, qui servira comme base de dessin. Celle-ci sera ensuite envoyée à un graphiste qui réalisera alors un dessin vectoriel de votre voiture. C’est une opération qui demande du temps car bon nombre de détails doivent être travaillés. Cela implique aussi de voir la colorimétrie afin d’obtenir un résultat élégant. Quelques détails peuvent aussi être supprimés, comme la plaque d’immatriculation, pour un rendu plus pur. Mais le client est roi et il est tout à fait possible de demander ce que l’on souhaite conserver et ce qui peut virer. Le but, c’est d’avoir un tableau qui claque !

Avant impression, vous recevrez différentes maquettes par mail. Libre à vous de choisir celle qui vous semble être la meilleure. Classiquement, Govaprint propose des fonds colorés, reprenant les tons de la voiture. Le logo de la marque peut aussi être inclus, tout comme les lignes de la voiture qui peuvent être reprises en arrière-plan. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas : c’est vous qui choisissez. Pour l’anecdote, Madgi et Léo, à la tête de Govaprint, se sont rencontrés sur les bancs de l’école, à l’occasion d’un BTS en comptabilité. Après plusieurs boulots en compta, ils ont choisi de développer Govaprint. L’idée leur est venue en trouvant une société qui réalisait des tableaux personnalisés de chats et de chiens. Puisqu’ils aiment les bagnoles, l’idée est rapidement transposée à l’automobile. Après avoir trouvé de bons graphistes et un imprimeur allemand sérieux, l’aventure a pu commencer.

Govaprint : mon avis sur le résultat final

Avant tout, rappelons que j’ai contacté Govaprint de ma propre initiative. Quelques jours seulement après avoir transmis une photo de ma Fiat Panda 100HP, Madgi est venu vers moi, par mail, afin de me fournir huit propositions graphiques, incluant différents fonds. Le résultat est déjà vraiment bon. On notera que les rappels de clignotants sur les ailes ainsi que la plaque d’immatriculation ont été supprimés, ce qui donne un rendu plus lisse. Le choix du fond a été compliqué mais nous avons opté pour un léger dégradé. Quelques jours après, un transporteur est directement venu chez moi pour me livrer le tableau. Sur Govaprint, vous avez trois dimensions possibles pour votre tableau : 40×30 centimètres, 60×40 ou 100×75. À titre d’informations, je possède le format intermédiaire, qui est un très bon compromis.

Graphiste de formation, j’ai bouffé de la courbe de Béziers pendant des années et je sais (assez bien) reconnaître une belle vectorisation. Le rendu graphique est tout à fait convaincant. Les ombres et lumières sont bien restituées, tout comme les volumes. Quelques choix graphiques viennent donner du caractère au tableau, en renforçant son impact. Bref, ça marche super bien ! La toile est de bonne facture, avec une bonne qualité d’impression. D’ailleurs, Madgi et Léo m’ont confié avoir testé bon nombre de supports jusqu’à obtenir le final ! Quant à l’encre, elle est écologique et sans solvant. Elle offre aussi une bonne résistance aux UV. Pratique si la pièce d’exposition est ensoleillée.

Une idée de cadeau pour un passionné de voiture ?

Trouver le cadeau idéal pour un fan de voiture, c’est souvent un exercice périlleux. Sur PDLV, on propose régulièrement des guides à ce sujet. Ce tableau personnalisé, à mon sens, est une excellente idée. La qualité du service est clairement à la hauteur et le résultat est vraiment très bon. Le prix de la toile varie en fonction de la taille souhaitée. Comptez entre 100 et 159 €. Actuellement, des remises ont lieu tout le mois de décembre. Ce tarif comprend également toute la partie infographique… Car oui, si l’impression de la toile et l’expédition représentent un budget, il y a derrière tout le travail de vectorisation, qui demande du temps mais aussi du savoir-faire. Le prix me semble donc très honnête et je n’ai pas de regret d’avoir contacté Govaprint. L’emballage est également très bon. Il paraît peu épais mais mon tableau est arrivé intact !

Enfin, précisons que vous avez la possibilité de demander une révision de l’illustration autant de fois que vous le désirez, sans surcoût. La livraison est gratuite et intervient dans un délai de 10 jours. Enfin, nous vous invitons à découvrir, vous aussi, ce service atypique. Quant à savoir si l’on peut faire confiance à Govaprint, les avis sont unanimes. Votre toile reçue, vous n’aurez plus qu’à fixer un crochet au dos afin de la présenter où vous le souhaitez.

Code promo Govaprint

Bénéficiez de 10 % de remise avec le code « PDLV » à saisir au moment de votre commande.

Mon avis sur Govaprint

8.4

Originalité du service

8.0/10

Qualité du dessin

9.0/10

Qualité toile/impression

7.0/10

Rigueur

10.0/10

Rapport qualité/prix

8.0/10

On a aimé...

  • Qualité du dessin vectoriel
  • Possibilité de demander une retouche
  • Rapidité d'exécution
  • Prix bien placés

Ça nous a déplu...

  • Carton peu épais
  • Pas de fixation sur la toile

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page