ActualitéMazda

Mazda MX-30 : le SUV électrique qui ringardise tous les autres ?

Le segment des SUV est complètement saturé. C’est bien simple, on en croise à tous les coins de rue. Nous avons tous l’image du grand-père – à béret – à 80 km/h maximum sur autoroute, à bord de son Renault Captur encrassé. Ou bien des jeunes parents, urbains, qui ont tout de même choisi un SUV pour ne pas rayer une jante lorsqu’ils ratent une énième fois leur créneau devant la boulangerie. Bref, les SUV, c’est lassant et pas très original. Le nouveau Mazda MX-30 entend bien apporter un vent nouveau dans la catégorie des « petits » SUV. C’est également le premier modèle 100% électrique du constructeur japonais… Succès en vue ou énième tentative marketing ?

Le nouveau Mazda MX-30

POURQUOI ? Pourquoi Mazda a-t-elle opté pour une dénomination en « MX » pour son SUV électrique ? Pour rappel, le préfixe « MX » était normalement l’apanage de petits coupés ou cabriolets. Passons ce détail. Après tout, Ford a bien choisi de ressortir le nom « Puma » des tiroirs son nouveau SUV.

La marque japonaise aura attendu le salon de Tokyo pour dévoiler son nouveau Mazda MX-30. Il s’agit d’un SUV intercalé entre les CX-3 et CX-30 au sein de la gamme Mazda. L’avant s’ouvre sur une calandre assez fine, se prolongeant sur les phares. La marque japonaise, souvent à contre-courant n’a pas choisi de suivre la tendance qui consiste à affubler d’affreux appendices les voitures électriques. Le MX-30 est donc plutôt équilibré dans l’ensemble. Les phares et feux, très profilés, s’inspirent clairement de ceux de la MX-5. Néanmoins, la ligne dite « coupé » est ici nettement perceptible, avec un pavillon suivant.

Clins d’œil et aspects pratiques

Le nouveau Mazda MX-30 dispose de portes arrière antagonistes, s’ouvrant vers l’arrière. Nous pourrions voir cela comme une copie de ce que propose BMW sur la i3 mais il est plus valorisant d’interpréter cela comme un clin d’œil à la Mazda RX-8. Tout autour de la caisse, nous retrouvons des protections de carrosserie. Les portes arrière paraissent d’ailleurs bien petites. L’ouverture antagoniste, sans montants, permet un accès aisé aux trois places arrière.

Long de 4,39 mètres, le nouveau Mazda MX-30 est plutôt équilibré. On notera la peinture bitons qui sépare le haut du bas ainsi que l’applique « Mazda » derrière les vitres de custode, dans le prolongement du vitrage. À bord, nous n’avons que peu d’informations. Les clichés fournies par le service média de Mazda nous montrent un intérieur moderne, qui semble assez bien équipé. Avec un deuxième écran sur la console centrale.

Fait amusant, la console centrale est en liège… La raison, c’est pour rappeler l’époque où Mazda s’était spécialisée dans la fabrication de bouchons de bouteille de vin. Une époque que nous avions d’ailleurs oubliée. Et vous ? La sellerie et divers éléments sont créés à partir de matériaux recyclés (comme des bouteilles en plastique).

142 chevaux sur les roues avant

Pour son premier moteur 100% électrique, Mazda n’avait pas le droit à l’erreur. Le e-Skyactiv du MX-30 développera pas moins de 142 chevaux pour 265 Nm de couple, sur les roues avant. La sonorité serait typée sur celle d’un 4-cylindres essence tournant parfaitement. Une puissance certes raisonnable mais le problème est ailleurs…

Mazda a choisi d’implanter dans son SUV une batterie de seulement 35,5 kWh. C’est relativement peu et ne permettrait de parcourir « que » 200 kilomètres avant de devoir ravitailler. Là, une question se pose… Et si c’était une stratégie de Mazda ? En effet, un concept-car précédant imaginait un système de prolongateur d’autonomie sous la forme d’un petit moteur rotatif annexe (coucou la Mazda RX-8 !). Affaire à suivre.

Commander le nouveau Mazda MX-30

Le Mazda MX-30 est déjà disponible à la commande. Vous pourrez même l’acheter en France où il arrivera sous la forme d’une « First Edition » vendue à partir de 34 400 €. Nous ne connaissons pas encore précisément la dotation de série mais nous savons qu’une wallbox (recharge électrique à domicile de 7,4 kW) sera incluse. Les précommandes ont lieu sur le site de Mazda France et demandent un premier versement de 1 000 €.

Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer