ActualitéMaserati

Maserati GranTurismo Zeda : un adieu qui pique les yeux

Présentée au salon de Genève de 2007, la Maserati GranTurismo a marqué les esprits. La belle italienne a évolué subtilement de millésime en millésime tout en préservant sa superbe ligne et son onctueux V8 « à l’ancienne ». Après douze ans d’une belle et longue carrière, la GranTurismo quitte la scène. L’ultime modèle produit prend le nom de Zeda… Et n’est pas sans rappeler les heures les plus sombres du « Jacky tuning ».

La fin d’une époque…

Il faut bien reconnaître que la ligne de la Maserati GranTurismo (et du cabriolet GranCabrio, de 2009) a très bien vieilli. Néanmoins, l’heure est venue pour la marque italienne de passer à autre chose. La GranTurismo Zeda marque la fin d’une époque. Zeda, en italien, cela correspond à notre Z, la dernière lettre de l’alphabet. La prochaine génération sera dictée par la nouvelle ligne de conduite de la marque, dont le communiqué que nous avons reçu évoque des solutions 100% électriques.

Maserati GranTurismo Zeda

En plus de 12 ans, pas moins de 40 000 exemplaires se sont écoulés. Malgré le restylage de 2012, le V8 atmosphérique de 4,7 litres – d’origine Ferrari – a toujours été présent. C’est justement pour remémorer son passé que la GranTurismo Zeda a vu le jour. Enfin, juste pour le premier tiers. Le département Centro Stile Maserati a en effet opté pour un look assez étrange, composé d’un dégradé allant du bleu Maserati, à un gris foncé jusqu’à un gris métallurgique volontairement « sali ». Tout graphiste sait qu’un dégradé n’est réussi que s’il est subtil. Là, c’est assez agressif pour les yeux. Si la forme est curieuse, analysons au moins le fond, qui a dicté une telle livrée pour l’ultime Maserati GranTurismo.

Maserati GranTurismo Zeda

Le passé, le présent et le futur

Bien sûr, Maserati nous livre une interprétation sur la symbolique des couleurs, de manière individuelle. Sauf que l’ensemble manque cruellement de cohérence. Est-ce pour démontrer le savoir-faire de la marque en matière de peinture ? C’est possible. D’autant plus que Maserati inaugure un nouveau système de peintures, plus propres et qui permettront au client de suivre en direct la mise en couleur de leur sportive. Néanmoins, l’aspect passé-présent-futur nous séduit moins malgré une vraie recherche dans les matériaux pour offrir de nouvelles textures. Comment interpréter cet arrière volontairement sali ? Le blanc pour imager la voiture propre, c’est un petit peu surfait.

Quel avenir pour la Maserati GranTurismo ?

Les Maserati GranTurismo et GranCabrio telles que nous les connaissons actuellement n’auront pas de descendante directe. Néanmoins, si on regarde du côté des concept-cars, l’Alfiera EV donne de précieuses indications. Ce concept-car préfigure en effet ce à quoi pourrait ressembler la future GranTurismo.

Ce concept-car fut présenté en 2018 et préfigure un modèle qui sortirait au premier semestre 2020 avec au programme, un moteur électrique ou hybride. La fin d’une ère. Pour en revenir à notre Maserati GranTurismo Zeda, le constructeur parle d’un « chef d’œuvre ». De notre côté, nous ne sommes pas vraiment convaincus et nous restons sur notre faim… Miser sur la symbolique, c’est super en terme d’image… Mais il ne faut jamais oublier de reculer de quelques mètres pour avoir une vue d’ensemble…

Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer