Pratique

Feux du véhicule : l’analyse complète, tout ce qu’il faut savoir

Les feux d’une voiture sont essentiels. Ils vous permettent d’y voir plus clair la nuit, d’exister aux yeux des autres automobilistes, mais aussi de faciliter l’obtention du contrôle technique. Dans cet article, je vous propose de s’intéresser de plus près aux feux arrière de nos voitures. Nous parlerons des différents modèles de feux qui existent, des ampoules à choisir, mais aussi du coût du remplacement, qu’il est possible d’atténuer grâce à quelques astuces à connaître. C’est par exemple le cas en remplaçant un feu arrière par un modèle d’occasion.

Feux arrière d’une voiture : l’esthétique au service de la fonction

Il y a encore trente ans, les feux répondaient à un pur besoin fonctionnel. Ceux de l’arrière étaient généralement très classiques dans leur présentation. C’était encore plus le cas sur les voitures à petit budget où il s’agissait régulièrement de modèles de grande série. Seulement, les années ont passé et les besoins, comme les attentes des automobilistes, ont évolué. Désormais, le design est soigné dans ses moindres détails.

Depuis une quinzaine d’années, on parle même de signature lumineuse. Avant d’aborder ce point, prêtons-nous à un petit exercice. Sur les modèles actuels, il n’est pas rare que même de nuit, on parvienne à identifier un modèle de voiture simplement grâce à la forme et la composition de ses feux arrière. C’est la meilleure démonstration de cette notion de design qui est aujourd’hui primordiale dans le dessin d’une voiture.

Il n’y a pas si longtemps, il aurait été assez aisé de confondre, lors d’une nuit noire, une voiture équipée de feux Hella puisque ces derniers ont été montés aussi bien sur des Audi, que des tracteurs John Deere ou encore des Mercedes-Benz, Volkswagen ou Opel. Cela ne choquait pas vraiment puisque les optiques avaient une fonction pratique avant l’esthétique. D’ailleurs, bon nombre de constructeurs automobiles ont opté dans les années 80 pour les phares rétractables.

Ces feux génériques étaient bien pratiques puisque peu coûteux à produire et à monter. Aujourd’hui, c’est une autre histoire puisque chaque modèle (et finition parfois) a ses propres optiques. Heureusement, on peut compter sur des sites tels que Reparcar pour trouver des feux arrière d’occasion reconditionnés. Puisque c’est une pièce qui ne s’altère que très peu, le marché de l’occasion est une opportunité à saisir.

Remplacer feux arrière d'occasion

La signature lumineuse, un concept encore récent

Parler de signature lumineuse, c’est impératif lorsque l’on parle des feux de voiture. Ce terme, il est assez difficile d’en définir l’origine ni même la référence. Il me semble tout de même que l’Audi R8 de première génération a contribué grandement à la création de l’expression. La marque aux anneaux avait réalisé, en 2003 déjà, l’Audi Le Mans Quattro, qui préfigura dans les grandes lignes ce que fut la R8, commercialisée quatre ans plus tard. Le concept : jouer avec les LED.

Ces diodes électroluminescentes se sont progressivement implantées dans la conception et le dessin des optiques des voitures. En 2007, le résultat était encore assez brut, sans la finesse de ce que l’on peut voir aujourd’hui. Cependant, une nouvelle tendance était née, emportant avec elle le concept de signature lumineuse.

Depuis, les constructeurs automobiles ont perfectionné le dispositif en réalisant des optiques plus fines, avec de jolis détails, des pleins et des déliés. Chez McLaren, les feux sont devenus un simple soulignement. Il est ainsi possible de donner un style propre à chaque marque sur le marché.

Fatalement, si les LED sont durables et peu énergivores, elles engendrent un coût de conception élevé. Dès lors, il n’est pas rare que les optiques à LED soient réservées aux finitions les plus hautes ou bien même en option. La démocratisation a eu lieu avec l’obligation d’apposer des feux de jour. Depuis, les optiques à LED se sont grandement répandues, aussi bien pour les phares avant que pour les feux arrière.

Des prix en constante hausse

Fatalement, plus une optique a de technologie, plus elle nécessite des frais d’ingénierie. La matière première est également plus importante. Quant au montage, il nécessite plus de rigueur et donc de temps pour obtenir un résultat parfait. Cela a engendré une augmentation considérable du prix des optiques. La technologie LED, très durable, ne nécessite que rarement le remplacement des optiques. Seulement, personne n’est à l’abri d’un accrochage et quand c’est le cas, la note peut être très douloureuse.

D’une manière plus générale, tout ce qui est design se paie au prix fort et les optiques à LED illustrent assez bien ce phénomène. Pour autant, il existe plusieurs feux à l’arrière d’une voiture et tous n’ont ni la même fonction, ni le même traitement et encore moins les mêmes ampoules.

Cchoisir ampoule LED feux arrière voiture

Les différents feux des voitures

Lorsque l’on parle des feux arrière, on qualifie généralement ce bloc, généralement à dominante rouge, qui comprend plusieurs ampoules qui correspondent à autant de feux. Voici un récapitulatif des quatre que l’on trouve à l’arrière de chaque voiture en Europe.

On retrouve d’abord les feux de position. Également disposés à l’avant, ils permettent d’éclairer la route, mais aussi de signaler notre présence aux autres automobilistes. Aussi appelés veilleuses, ils doivent être utilisés dès lors que la luminosité naturelle n’est plus optimale. Le Code de la route précise également que ces feux ne sont pas suffisants en cas de pluie, neige ou brouillard. Dans ce cas, il faut utiliser les feux de croisement (codes) en complément des antibrouillards si cela est nécessaire.

Ensuite, on note la présence du feu de brouillard. Même si votre voiture n’est pas équipée de phares antibrouillard avant, celui de l’arrière est systématiquement proposé. Celui-ci ne remplit qu’une unique fonction : vous rendre visible aux yeux des autres usagers. Son éclairage est puissant, il doit donc être utilisé exclusivement en cas de conditions difficiles, comme un épais brouillard ou des chutes de neige.

L’arrière d’un véhicule est aussi doté de feux de recul. Lorsqu’une voiture recule, elle doit avertir les autres usagers de sa manœuvre, mais aussi vous apporter l’éclairage nécessaire, surtout de nuit. C’est le rôle du feu de recul. En fonction des modèles de voitures, il peut y en avoir un ou deux. Ceux-ci sont translucides et éclairent donc en « blanc ». Lorsqu’ils sont allumés, les autres automobilistes savent ainsi que vous allez effectuer une manœuvre de recul.

Enfin, il y a le feu stop. Lorsqu’une voiture freine, ceux qui suivent doivent en être informés. C’est le rôle des feux stop. Cette fois, c’est un éclairage rouge qui prend place au sein de chacun des feux arrière. Depuis une vingtaine d’années, un troisième feu stop est disposé sur la partie haute de la lunette arrière. Cela permet aux véhicules hauts de bien pouvoir être informés de votre freinage. Ces feux stop s’allument à la moindre pression (même légère) de la pédale de frein.

Contrôle technique : et si une ampoule ne fonctionne plus ?

Le contrôle technique s’est grandement durci en 2018. Désormais, le non-fonctionnement d’un feu est sanctionné par une contre-visite. La question de la visibilité a toujours été au cœur de ce contrôle et il n’est pas possible d’y échapper. Il est donc nécessaire de remplacer une ampoule dès lors que celle-ci n’éclaire plus.

Avec les LED, la durée de vie est très importante puisqu’elle peut aller jusqu’à 15 ans. Avec des ampoules halogènes traditionnelles, la durée de vie de ces ampoules peut être réduite. Fatalement, plus vous roulez, plus vous serez susceptible d’utiliser vos feux et donc d’engendrer une usure. Pour autant, les cas de rupture du filament sont très communs. Dans tous les cas, un examen régulier de l’état de vos feux est impératif pour votre sécurité, comme pour celle des autres usagers.

Contrôle technique feux arrières voiture

Quel modèle d’ampoule choisir pour les feux d’une voiture ?

Les designers et ingénieurs automobiles ne sont pas en roue libre, ils doivent respecter certaines contraintes, notamment la standardisation des ampoules de feu. Ainsi, certaines références sont récurrentes pour l’immense majorité du parc automobile. Bien sûr, vous aurez des exceptions qui existent, notamment les constructeurs automobiles qui ont fait le choix de proposer des optiques intégralement à LED. Dans les faits, c’est encore plutôt rare puisque certaines ampoules sont encore largement utilisées. Ainsi, on retrouve notamment :

  • la P21/5W : c’est une ampoule à petit prix que l’on trouve aussi bien pour les feux arrière que les feux stop. Dans les faits, elle propose deux intensités grâce à son double filament. Le 21W s’adresse aux feux stop tandis que le 5W est supporté par les feux arrière. L’avantage, c’est de gérer l’intensité en fonction du besoin, mais aussi de standardiser l’ampoule afin d’en abaisser le prix de revient. De plus, les ampoules P21/5W existent également en version à LED, pour offrir un côté plus moderne avec une meilleure intensité. Tout dépend de vos besoins et envies, sachant que la technologie LED impose un léger surcoût à l’achat,
  • la R5W 12V : la seconde référence la plus commune concerne les feux de position arrière, en l’occurrence les fameuses veilleuses. Cette fois, nous sommes sur un éclairage plus doux. Notons que pour les phares de position avant, la référence utilisée n’est pas la même. Il faut donc bien s’assurer d’opter pour cette référence ou bien demander un conseil à un spécialiste pour éviter tout mauvais achat.

Remplacer les ampoules ou le feu entier ?

Lorsqu’une ampoule ne s’éclaire plus, il peut y avoir plusieurs causes. La plus fréquente, c’est tout simplement parce qu’une ampoule a grillé. Cela peut engendrer la casse d’un filament par surchauffe et par conséquent, l’éclairage n’est plus possible. Avant d’acheter de nouvelles ampoules, il vous est possible de tester avec celle de l’autre feu. Si l’éclairage se fait, c’est donc que l’ampoule en question doit être remplacée. Parfois, une infiltration d’eau peut abimer la platine d’un feu arrière et donc ne plus permettre d’envoyer le courant dans les ampoules. Dans ce cas, la platine doit être retirée et remplacée. L’opération peut sans problème être effectuée par un garagiste.

Dans certains cas, c’est le feu tout entier qui doit être remplacé. C’est notamment le cas quand la glace du feu est cassée ou fissurée. Dans certains cas, c’est le pas de vis qui tient le feu qui est fêlé et qui ne permet plus de le tenir suffisamment en place. Parfois aussi, le soleil altère le feu, qui s’opacifie au fil des années et de l’exposition au soleil. Bien sûr, il existe des traitements pour rénover un feu, mais le résultat n’est pas toujours très durable… L’effet de jaunissement est malheureusement récurrent, surtout pour les voitures qui sont stationnées à l’extérieur.

Changer ampoule feux arrière voiture

Comment changer une ampoule de feux arrière ?

Vous aurez autant de manipulations possibles qu’il existe de modèles de voitures sur le marché. D’une manière générale, pour remplacer l’ampoule d’un feu arrière, il faut ouvrir le coffre, défaire légèrement la garniture pour accéder à une petite vis. Munissez-vous d’une clé de serrage et retirez délicatement l’écrou. De là, vous pourrez sortir le feu de son emplacement. Débranchez les cosses délicatement et déposez votre feu. Extrayez la platine d’ampoule en la déclipsant. Là, repérez l’ampoule à remplacer et dévissez-la méticuleusement dans le sens contraire de celui des aiguilles d’une montre.

De là, saisissez votre nouvelle ampoule et insérez-la à la place de l’ancienne. Remontez l’ensemble en vous assurant de la bonne étanchéité de la platine et du feu et vérifiez que la nouvelle ampoule fonctionne bien. Le défaut de fabrication est un phénomène qui existe, il faut ne pas négliger cette étape. Sur certains modèles de voiture, le démontage des ampoules est encore plus simple, ne nécessitant pas nécessairement la dépose du feu arrière. Je vous invite à vous référer au manuel d’entretien de votre voiture, qui détaillera précisément la procédure pour votre modèle automobile. Si vous constatez l’apparition de buée dans le feu concerné, re-démontez votre feu afin de replacer correctement le joint de la platine.

Notez cependant qu’en cas d’accident, si vous devez changer les feux arrière de votre voiture, je vous conseille d’opter pour des modèles d’occasion. En vous rendant sur les plateformes de ventes de pièces d’occasion automobiles, vous trouverez forcément le modèle de feux arrière qui correspond à votre véhicule. De plus, vous paierez les articles beaucoup moins cher qu’en passant par les sites web officiels des constructeurs.

Les feux arrière de nos voitures sont devenus de véritables éléments de design à part entière. Leur dessin est de plus en plus technique, jouant sur les galbes, les formes, les touchés ou encore les matières. Ce sont de véritables prouesses d’ingénierie qui permettent de créer des optiques toujours plus élégantes, originales et singulières. La question de la signature lumineuse permet également de revoir la donne, en généralisant les LED sur les modèles haut de gamme. Pour autant, les optiques de type halogène sont encore bien représentées sur le parc automobile français.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page