MiniaturesPlaymobilPorsche

Porsche 911 Carrera RS Playmobil : faut-il l’acheter ?

Annoncée depuis quelques semaines déjà, la légendaire Porsche 911 Carrera RS 2.7 vient enfin de faire son apparition, chez Playmobil, sous la référence 70923. En tant que passionné par la marque et accessoirement en tant que grand enfant, je n’ai pas pu résister à l’envie de vous présenter en détail ce set. Si vous n’avez pas acheté de Playmobil depuis une bonne dizaine d’années au moins, sachez que pas mal de choses ont changé. Cet article répondra donc à une question simple : faut-il acheter cette Porsche 911 Carrera RS 2.7 signée Playmobil ? Vous trouverez ici toutes les informations à connaître pour vous aider à prendre cette difficile décision.

Playmobil x Porsche : un partenariat qui dure

Cela fait six ans que Playmobil s’est associée à Porsche… Oui, déjà ! Une collaboration très fructueuse qui a permis de créer des sets Playmobil jamais vus jusqu’à présent ! Finies les voitures informes, place désormais à des modèles sous licence, reproduisant soigneusement les plus beaux modèles de la firme de Stuttgart. Jusqu’à présent, on avait eu diverses déclinaisons de la Porsche 911 type 991, en Targa, GT3, Carrera S ou encore un set aux couleurs de Police allemande. Deux SUV Macan ont vu le jour ainsi que la Mission E, concept-car préfigurant la Taycan (berline 100 % électrique) de la marque. Mais cette fois, c’est un modèle rétro et iconique qui rejoint la gamme.

La Porsche 911 Carrera RS 2.7 litres a été présentée au salon de l’Automobile de Paris, en 1972. Son but ? Créer une version de série (d’au moins 500 exemplaires) afin d’homologuer une GT en compétition peu de temps après. Le public a répondu présent pour cette superbe version. La Carrera RS s’identifie notamment à ses pare-chocs modifiés, son aileron dit « queue de canard », ses jantes Fuchs en 15 pouces en encore son stripping latéral Carrera. Sous le capot (à l’arrière bien sûr), le 6-cylindres à plat culminait à 210 chevaux. Une recette gagnante qui en fait, aujourd’hui encore, l’une des Porsche 911 les plus désirables (et chères…) jamais produite. Playmobil n’a donc rien laissé au hasard ! Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de Playmobil, je vous invite à consulter cette fiche.

Le contenu de la boîte en détails

L’élégante boîte s’ouvre sur trois éléments bien distincts. Il y a tout d’abord la notice de montage. Celle-ci est relativement courte puisque seulement 39 pièces sont à monter. Comme indiqué, le montage est réalisable par toute personne dont l’âge est dans la fourchette 5 à 99 ans. On trouve aussi un présentoir en carton dans lequel il y a la carrosserie de notre Porsche 911 Carrera RS 2.7. Et enfin, une boîte fermée en carton, très élégante, dans laquelle on trouve tous les accessoires ainsi que les pièces à monter sur la voiture, comme le rétroviseur gauche, les roues ou bien les phares. Rassurez-vous, il n’y a absolument aucune difficulté dans le montage. La notice est très claire et en une dizaine de minutes, vous aurez assemblé le modèle ce qui vous donnera les éléments suivants :

  • La Porsche 911 Carrera RS : longue d’environ 25 centimètres, cette Porsche 911 Carrera RS est à la taille classique des sets Playmobil. Elle offre quatre places à son bord, dont celles de l’arrière sont à réserver aux enfants Playmobil. Le capot moteur est ouvrant et le toit est amovible. Dessus, vous devrez monter les entourages de phare puis les phares, insérer les pneus sur les jantes, intégrer les fixations de roue et disposer la partie extérieure des jantes ;
  • Un présentoir : celui-ci accueille les caractéristiques de la Porsche 911 Carrera RS Playmobil, comme sa cylindrée, ses performances, sa puissance, son moteur, son poids, la vitesse maximale et l’année de commercialisation. Un autocollant est à appliquer sur le support tandis que derrière, deux fixations sont à clipser ;
  • Deux personnages : ceux-ci sont fournis déjà montés, il y a un homme et une femme. Ils ont des vêtements aux couleurs du modèle Porsche. Notons que la montre de l’homme est à disposer sur son bras ;
  • Le set du pique-nique : celui-ci comprend une nappe à carreaux en tissu, un panier dont le fond est à placer, un cupcake en deux parties, une bouteille de couleur rouge ainsi qu’une pomme ;
  • La carte routière : celle-ci est fournie déjà montée. Sa fixation permet sa préhension par une main de Playmobil.

La Porsche 911 Carrera RS Playmobil en détails

Découvrons maintenant plus en détails cette Porsche 911 Carrera RS 2.7 Playmobil. Déjà, de prime abord, le rendu est plutôt séduisant. Le modèle s’habille d’une élégante livrée jaune, avec les jantes Fuchs, les bandes Carrera en noir et le fameux aileron « queue de canard ». La ligne est parfaitement bien reproduite, on retrouve bien ce joli profil fastback.

Fatalement, le fabricant a dû faire face aux contraintes propres aux jouets, avec une certaine simplification de pièce, la nécessité de faire un toit amovible et d’adapter l’habitacle aux formes des personnages en plastique. Néanmoins, je reste séduit par le rendu général. L’avant est très joli, avec le capot nervuré typique des 911 Classic, de beaux phares striés, le bouclier emblématique des 911 Carrera RS 73 et le logo tampographié qui est bien appliqué.

Le profil est aussi très sympa. Malgré les découpes nécessaires au toit amovible, on retrouve bien la ligne. Le stripping latéral « Carrera » est également conforme à l’original, c’est assez bluffant. On peut regretter le fait que les contours de vitre ne soient pas chromés… Mais là encore, nous sommes sur un jouet et il fallait faire des compromis, tout en tenant compte des notions de sécurité qui gravitent autour. La fixation du rétroviseur extérieur est assez complexe, il semblerait que le trou soit légèrement trop petit.

À l’arrière, je suis plutôt convaincu également. Le bouclier arrière est conforme, tout comme les optiques, qui sont de belles pièces rapportées. La grille de capot est plutôt réussie, avec la cylindrée qui est bien affichée. Le capot moteur est lui aussi assez sympa. On trouve le logo Porsche ainsi que la dénomination du modèle comme à l’origine…

La ligne d’échappement est simplifiée, avec une sortie bouchée… Mais là encore, nous devons tenir compte qu’il s’agit avant tout d’un jouet. Forcément, la carrosserie est en plastique teinté dans la masse. En revanche, j’émets un bémol sur le capot moteur, dont les charnières semblent très fragiles. La reproduction du moteur est classique, avec du détail mais peu de finition, le tout étant teinté dans le gris du châssis.

Les jantes sont particulièrement réussies ! On retrouve bien le design emblématique de ce modèle bien que quelques ajustements aient eu lieu sur la partie centrale. Il y a du volume, une mise en peinture réaliste et des fixations très discrètes.

C’est donc plutôt convaincant. Quant au châssis, il ne présente pas d’intérêt particulier. L’habitacle est lui aussi très simple. Le volant est ouvert sur sa partie basse pour permettre l’assise du conducteur. Les cinq compteurs sont bien là, tout comme quelques détails. Simple, mais efficace ! Le volant est d’ailleurs fixe, ce qui n’est pas un mal puisqu’il n’y a pas de direction fonctionnelle sur ce set Playmobil.

Accessoires : un pique-nique plutôt light !

En plus de la Porsche 911 Carrera RS 2.7, vous y trouverez le nécessaire pour créer une petite mise en scène. Il y a bien sûr la nappe en tissu, un grand classique du pique-nique ! Celle-ci est assez sympa en matière de rendu, bien que les coutures, sur les côtés, s’endommagent très vite ! Le panier est plutôt joli aussi ; sa forme lui permet de s’insérer sur l’un des sièges arrière de notre voiture. Si la bouteille est plutôt bien exécutée, tout comme le cupcake, j’émets une réserve sur la pomme, sans grand intérêt. La carte routière est aussi assez jolie…

Dans l’ensemble, c’est donc un set plutôt joli, bien qu’il y ait peu d’accessoires. Malgré tout, l’ensemble présente bien. Les deux personnages, avec leurs vêtements aux couleurs de la marque, apportent une vraie valeur ajoutée. Et si j’essaie de remonter un petit peu le temps, je pense que j’aurais été ravi, étant enfant, d’avoir ces accessoires en plus de cette somptueuse Porsche mythique ! Décidément…

La Porsche 911 Carrera RS Playmobil en vidéo

Retrouvez la présentation détaillée de ce set, dans notre vidéo, sur la chaîne YouTube Mini PDLV. N’hésitez pas à vous abonner si vous en appréciez le contenu. Il y a une nouvelle vidéo chaque dimanche à 9 h 30.

Mon avis sur ce set Playmobil

Je suis satisfait ! En achetant ce set Playmobil, j’ai pris plaisir à renouer avec l’une des marques qui a bercé mon enfance. Cette Porsche 911 Carrera RS Playmobil tient ses promesses. En plus d’être un superbe jouet et un bel objet, elle permettra sans doute de faire rêver bon nombre de petits (et grands) enfants. Sans être parfaite, elle constitue un modèle bien pensé, bien exécuté et avec les accessoires qui vont bien.

C’est d’ailleurs la première Porsche ancienne réalisée depuis le début de la collaboration avec la marque. Un exercice que l’on espère revoir dans le futur car les modèles mythiques ne manquent pas ! Pour 71,99 €, prix maximum conseillé, je trouve le rapport qualité/prix convaincant mais pas exceptionnel. Le prix de la licence Porsche influe sans doute. Dans tous les cas, moi, je suis conquis ! Retrouvez ci-dessous mon bilan global, avec mon évaluation, les atouts et les faiblesses de ce set Playmobil 70923.

Porsche 911 Carrera RS Playmobil (70923)

71,99 €
7.8

Fidélité du modèle

9.0/10

Accessoires

6.0/10

Présentation du coffret

9.0/10

Intérêt dans la gamme

9.0/10

Prix

6.0/10

On a aimé...

  • Modèle exclusif
  • Qualité de la reproduction
  • Tenue des deux personnages
  • Set de qualité

Ça nous a déplu...

  • Fixations du capot moteur
  • Prix assez élevé
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page