ActualitéLamborghini

Lamborghini Huracan Tecnica : le modèle ultime ?

Jamais deux sans trois… Ce célèbre dicton qualifie assez bien la Lamborghini Huracan. Jusqu’à présent, la sportive à moteur V10 se déclinait dans une version « classique » EVO ou bien avec la STO, orientée piste. Désormais, il y a la Lamborghini Huracan Tecnica. Un modèle qui joue les entre-deux tout en inaugurant de nouveaux codes stylistiques. Partons à la découverte de cette version surprenante qui joue la carte de la polyvalence. Chez Lamborghini, cela signifie que vous pourrez aussi bien aller les courses que la course au volant de cette Huracan Tecnica. Mais regardons-là de plus près…

Lamborghini Huracan Tecnica : une gueule avant tout…

Si l’on se réfère à la fiche technique, les Lamborghini Huracan EVO (classique) et STO (pistarde) sont assez similaires. Les deux reçoivent le moteur V10 atmosphérique de 5.2 litres, poussé à 640 chevaux. Cependant, le positionnement comme le comportement sont bien différents. L’EVO paraît presque sage par rapport à la STO, qui s’apparente à une voiture de course homologuée sur route. Cette dernière perd d’ailleurs son coffre avant, au profit d’écopes aérodynamiques. La nouvelle Huracan Tecnica conserve cette même puissance mais bénéficie de réglages et de choix spécifiques. Elle reçoit d’ailleurs un design qui lui est propre. Au niveau de l’avant, le bouclier avant est redessiné, avec un masque noir (paré d’écopes) qui vient faire la liaison entre les phares et le bouclier. Il est d’ailleurs davantage ajouré, ce qui donne un côté plus agressif mais être (trop) ostentatoire. Des lignes que l’on pourrait retrouver sur de futures productions…

Le capot reçoit une nervure sur la partie supérieure de couleur noire. Au niveau du profil, on trouve des jantes de 20 pouces, inspirées par celles du concept Gran Turismo de 2019. Les prises d’air, situées au niveau du bas de caisse, s’habillent d’un enjoliveur noir. C’est surtout à l’arrière que les modifications sont les plus significatives. Déjà, la poupe a été allongée de 6 centimètres, ce qui affine la ligne. On note aussi l’apparition d’une lunette arrière verticale, d’un habillage arrière en fibre de carbone, d’un aileron exclusif, du toit peint en noir, d’un nouveau diffuseur ou encore de deux sorties d’échappement de forme hexagonale. Des modifications importantes pour un modèle qui attaque sa huitième année au catalogue !

Huracan Tecnica : un positionnement complexe

La Lamborghini Huracan Tecnica vise à proposer l’efficacité de la STO, avec le niveau de confort de l’EVO. Cela passe par la récupération du coffre avant mais pas seulement. L’habitacle se veut bien équipé et richement présenté. Le réglage des suspensions est spécifique, avec un mix entre les deux autres versions. On notera un nouveau système de refroidissement des freins (dont les disques sont en carbone-céramique) et une nouvelle interface numérique, plus moderne. Pour autant, le client pourra définir ce qui l’intéresse grâce au programme Ad Personam, qui permet une configuration – presque – à la carte. Stricte propulsion, la Huracan Tecnica sera pleinement axée sur le plaisir de conduite. D’ailleurs, elle n’accuse « que » 40 kg de plus sur la balance que la STO. Une prouesse obtenue grâce à l’emploi massif du carbone, avec 1 379 kg sur la balance.

En matière de performance, cette nouvelle mouture promet le 0 à 100 km/h en 3,2 secondes seulement et 9,1 kg pour passer de 0 à 200. Des scores tout à fait honorables. Alors bien sûr, il peut être compliqué de saisir l’intérêt de cette version, d’autant plus que la Huracan EVO « classique » peut être configurée en propulsion ou bien avec la transmission intégrale. Voyez celle-ci comme un modèle sportif et déjà très polyvalent. La version STO incarne le modèle pour piste. Elle est très efficace, mais également très ferme de suspension et fait l’impasse sur le coffre. La Tecnica jouera l’entre-deux. Chez Porsche, elle serait probablement une 911 GT3 en matière de positionnement. Il reste cependant une inconnue : le prix…

Lamborghini : et pour la suite ?

Chez Lamborghini, de nouvelles pages sont amenées à être écrites prochainement. Les Huracan et Aventador sont désormais assez anciennes de conception. Bien qu’elles restent dans le coup, la firme de Sant’Agata Bolognese réfléchit activement à sa nouvelle gamme. Le SUV Urus concentre une bonne part des ventes (5 021 unités vendues en 2021) et son remplacement n’est pas à l’ordre du jour. Du côté des sportifs, une GT électrique serait dans les cartons, la remplaçante de la Huracan serait hybride, au même titre que celle qui remplacera l’Aventador. Des contraintes complexes, face à des normes environnementales toujours plus contraignantes. Néanmoins, selon bon nombre de rumeurs, la supercar conserverait son moteur V12… Bien qu’il fera route commune avec un moteur électrique…

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page