LecturesLifestyle

J’ai lu La Sotizerie 365 jours au Bourg (c’était génial)

Bienvenue au bourg les amis ! Il y a quelques jours, c’était la sortie officielle de La Sotizerie 365 jours au Bourg. Nos confrères de la page Facebook éponyme viennent en effet d’ouvrir les commandes d’un livre assez unique en son genre. Vous pourrez y faire la découverte du Bourg et ses personnages emblématiques, comme le Riton, Carotte, la Cindy ou encore la Momone. Un ouvrage humoristique qui retrace l’aventure de deux amis, surnommés Riton et Titi, qui ont créé la page Facebook La Sotizerie il y a pas mal d’années déjà. Depuis, la communauté n’a cessé de s’étoffer si bien que c’est désormais un livre qui est au programme, après notamment le Brûle Cul du Bourg, un vin créé pour l’occasion. Rassurez-vous, ça parle bagnole (et de C15 bien sûr) !

La Sotizerie en quelques mots

La Sotizerie, c’est une belle histoire. Les deux protagonistes, surnommés Riton et Titi, y partagent des vidéos humoristiques avec un thème : la campagne. Sur les réseaux, des vidéos sont régulièrement partagées, ce qui a donné naissance à des personnages et même à des lieux, dont le fameux bar, le 6 roses. Des jeux de mots bien trouvés qui ont rapidement permis de créer une véritable communauté.

La Sotizerie y dépeint une France bien rurale, avec un humour bien dosé et toujours la description de vidéo qui fait sourire. Au fil du temps, de véritables gimmicks se sont mis en place. Les sangliers s’appellent Rillettes tandis que le Challenge du Seigneur a été mis en place. Il consiste à prendre les commandes d’un Citroën C15 et de reculer sur une botte de foin, afin d’y tenir en équilibre. Pas mal de personnes s’y sont essayées ; peu y arrivent néanmoins. Le livre affiche même un barème de notation, pour évaluer la performance, en page 39.

Bref, la Sotizerie a pris pas mal d’ampleur, au point de prospérer assez rapidement. L’équipe parvient toujours à partager du contenu innovant et drôle, couvrant tout le spectre du monde rural. Ça parle vendanges, chasse, tuning, alcool (entre autres). Ce livre, c’est l’occasion de structurer l’ensemble en découvrant plus en détails ce fameux Bourg, avec ses points de rassemblement, ses lieux emblématiques… et puis la maison du Père Bichet. Lui aussi figure parmi les icônes du Bourg.

Le livre 365 jours au bourg

C’est une vraie et belle surprise. La Sotizerie 365 jours au Bourg prend la forme d’un guide touristique un peu particulier, répertoriant les différentes activités possibles. Le tout est savamment illustré par Nanar. Le trio y propose une approche assez complète et très agréable à parcourir. En février, il est par exemple possible de drifter dans la neige (idéalement en C15). En octobre, il y a le rassemblement tuning et en novembre, le concours de belote organisé par le père Bichet. Mais à côté de ça, cet ouvrage parle également de gastronomie avec notamment quelques recettes souvent bien arrosées mais aussi des différents points d’intérêts du Bourg. On y trouve même le menu du 6 roses avec ses spécialités et surtout son pinard. Bref, l’approche est complète avec un bon équilibre entre les images et le texte.

À vrai dire, la vraie force de ce livre, c’est d’avoir des graphismes de qualité. Les dessins valorisent les informations et rendent l’ensemble très agréable à lire. Si vous êtes un lecteur assidu de la Sotizerie, il ne faut clairement pas passer à côté de ce bouquin. Pour aller encore plus loin, des produits dérivés sont d’ailleurs régulièrement édités, comme des vêtements ou encore du vin.

La Sotizerie et les bagnoles

Parlons voitures. Sans surprise, c’est un thème récurrent chez La Sotizerie. Exit les SUV des citadins, le Citroën C15 constitue ainsi le véhicule de prédilection (loin devant le Renault Express). Un chapitre complet permet de présenter les modèles iconiques, avec notamment les tracteurs Zétor et Someca, la mobylette tuning du Kévin ou encore la voiture sans permis, affectueusement renommée en secouette à singe. Là encore, on découvre ainsi de belles illustrations et toujours une description aux petits oignons. On y apprend même des astuces, comme la possibilité de tourner à 90° le rétroviseur d’un C15 pour en faire un plateau apéro.

D’ailleurs, avez-vous testé notre quiz sur le Citroën C15 ?

Acheter ce livre

Édité par Casa Editions, La Sotizerie 365 jours au Bourg est un concentré de bonne humeur. C’est même un inconditionnel pour les fans de la page Facebook éponyme. Ce livre compte pas moins de 80 pages. Vous pouvez le commander en cliquant sur le bouton ci-dessous. Il est vendu au prix maximum conseillé de 16,95 €, ce qui est plutôt raisonnable. On ne peut que féliciter les auteurs pour cet ouvrage purement réussi et distrayant.

Comment conclure ? Je dirai que j’ai passé de bons moments à parcourir ce livre. Fan assidu de la page depuis bien longtemps, je ne regrette absolument pas de m’être plongé dans ce livre. Enfin, j’ai adoré le traitement graphique de certains éléments, ce qui donne encore plus de cachet à ce beau livre, à l’image des panneaux de signalisation qui annoncent les pages. Il fallait y penser. Un livre qui tient donc clairement ses promesses et qui n’a clairement pas été fait au rabais. Chapeau, les artistes. Promis, la prochaine fois, je passerai boire une bière au Bourg ! ISBN : 978-2380582369.

Notre avis

16,95 €
8.8

Intrigue

9.0/10

Graphismes

10.0/10

Contenu

9.0/10

Prix

7.0/10

On a aimé...

  • Agréable à lire
  • Organisation générale en chapitres
  • Thème exploité à fond
  • Dessins

Ça nous a déplu...

  • Un poil cher ?
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page