DécouvertesInsoliteLancia

Lancia Ypsilon Sport Zagato : on a échappé à une GTI Diesel

Au début des années 2000, l’avenir n’est pas glop pour Lancia. La marque italienne tombe à l’abandon suite à la crise financière du groupe Fiat. En 2005, Lancia est remise en avant et la volonté de l’avant est bien là. Pour l’occasion, en vue du salon de Genève de 2005, le constructeur s’est associé à Zagato (comme à la belle époque) pour réaliser un modèle commun. C’est ainsi qu’est née la Lancia Ypsilon Sport Zagato. Un modèle qui a longtemps laissé espérer une production en série. Mais cela n’a pas été le cas. Cette belle mise en avant de l’Ypsilon, alors au catalogue depuis 2003, composait avec un choix surprenant : celui d’associer les mots Sport et Diesel dans la même phrase. Non, ça ne rime pas…

Un prototype qui fait parler de lui !

Il y a plusieurs fonctions possibles à un concept-car. Parfois, cela tease directement un modèle de série, comme nous avions pu le voir avec la Peugeot 508 PSE par exemple. D’autres fois, le prototype vise à instaurer de nouveaux codes stylistiques sans nécessairement introduire un nouveau modèle en particulier. Et souvent, l’objectif est de faire rêver, de donner des tendances, de teaser et plus généralement, de faire parler. C’est sans doute dans cette dernière catégorie que nous devrions positionner la Lancia Ypsilon Sport Zagato. Présentée au salon de Genève de 2005, elle dérive logiquement de l’Ypsilon « classique », vendue depuis 2003. C’est une citadine premium longue de 3,78 mètres. Elle est bien dessinée, uniquement proposée en carrosserie 3 portes et offre une palette de moteurs thermiques cohérente. Mais elle souffre toujours d’un déficit d’image, surtout dans l’hexagone…

Lancia et Zagato ont donc travaillé ensemble sur l’élaboration d’une Ypsilon Sport. Un modèle plus sportif qui serait directement entré en concurrence avec les Toyota Yaris TS, Citroën C2 VTS, Opel Corsa GSi et autres Volkswagen Polo GTI. Mais Lancia a choisi un positionnement bien différent. En matière de style, la Lancia Ypsilon Sport Zagato ne manque pas d’arguments. Elle reçoit une présentation plus sportive. Cela comprend des arches de toit noires, un pare-chocs avant redessiné et des jantes alliage de 17 pouces montées sur des pneus Pirelli P Zero Nero. On notera aussi l’apparition d’extensions d’ailes, de nouveaux feux et une belle double sortie d’échappement. On appréciera également le toit panoramique qui s’étend du pare-brise à la lunette arrière, donnant une belle unité. Une panoplie sportive qui marche bien !

Sous le capot, un moteur Diesel

À l’inverse de ses concurrentes potentielles, la Lancia Ypsilon Sport Zagato hérite d’un moteur Diesel. Un choix hautement surprenant, qu’il convient de resituer dans son contexte d’époque. Au début des années 2000, les français commencent à se ruer vers le Diesel. Et nous ne sommes pas encore en 2007, lorsque les acheteurs de mazout seront récompensés à coup de bonus « écologique ». Pourtant, les constructeurs misent de plus en plus sur le Diesel. Les consommations inférieures et le prix du carburant plus bas suffisent à convaincre massivement. Le Diesel sportif, on en entend un petit peu parler mais cela reste marginal. Le choix de Lancia de proposer un tel moteur est donc audacieux…

Précisons que les valeurs de couple sont très honnêtes avec 306 Nm dès 2 000 tr/m. Le poids ? On l’estime autour des 1 150 kg. Le châssis a également été retravaillé avec l’apport de quatre freins à disques (320 mm à l’avant), d’un abaissement de caisse de 15 mm et de nouveaux réglages de suspensions. Le 0 à 100 km/h ne réclame que 7,9 secondes tandis qu’il faut 28,9 secondes pour l’épreuve du kilomètre départ-arrêté. Honnête. Bien sûr, on trouve une boîte de vitesses mécanique à 6 rapports au sein de cette Lancia Ypsilon Sport Zagato.

Prototype sans lendemain ? Pas vraiment…

L’intérieur du prototype Lancia Ypsilon Sport Zagato ne manque pas d’intérêt. Il reçoit des sièges enveloppants en carbone, des habillages spécifiques, de l’alcantara, des touches de rouge et même une console centrale entièrement repensée. Les sièges arrière subsistent, mais ils sont indépendants et bien éloignés d’une future mise en production potentielle. On appréciera aussi les appuie-têtes aériens sur base aluminium. Mais derrière toutes ces bonnes volontés, la Lancia Ypsilon Sport Zagato n’a pas été produite en série.

Enfin, pas dans sa totalité. Si le modèle, tel quel, n’est pas entré en production, il y a tout de même eu une Lancia Ypsilon Sport Momo Design produite à partir de 2006. Celle-ci avait une présentation un petit peu plus classique. Le moteur Diesel fut conservé mais il fut limité à 105 chevaux. Si les performances étaient toujours bonnes, tenir tête face aux concurrentes essence semblait alors très ambitieux. Dans l’hexagone, la Lancia Ypsilon n’a jamais vraiment trouvé sa place malgré une seconde génération lancée en 2011, restylée une seconde fois en 2021… Mais plus dans l’hexagone.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page