EssaisFord

Ford Focus ST 280 : en attendant la RS ?

Pour la version RS, rien n'est encore fait. En attendant, la ST est déjà bien sympa !

La firme américaine a toujours su nous offrir de très bonnes voitures sportives, qu’en est-il de cette nouvelle Focus ST ? Ford nous donne l’occasion de la découvrir lors d’un road-trip à travers les plus belles routes de France. À peine sortis de l’aéroport de Nice, l’ambiance est posée. Un plateau de pas moins de six Focus ST s’offre à nous. Le temps de faire quelques photos, prendre les clés, charger les valises et nous voilà partis direction Grenoble, en empruntant les plus beaux cols de la région..

Les premiers tours de roues sont plutôt agréables, la voiture est ferme mais les sièges siglés Recaro sont confortables et offrent un maintien parfait. Notre version d’essai est dotée d’un pack performance, qui intègre le talon pointe automatique, comme sur la Mustang, mais surtout un amortissement piloté, qui, selon les modes de conduite, permet de jouer sur la dureté et par conséquent le confort de suspension.

Nous sortons donc de Nice pour prendre la direction du col de la Bonnette, en arpentant les jolies routes à flanc de falaise, alternance de lignes droites et de virages qui nous permettent de bien prendre en main la bête.

Cette nouvelle mouture 2019 nous offre donc 30 chevaux de plus que sa devancière, pour un total de 280. Pleine à tous les régimes, et forte d’un couple de 420 Nm, le 2.3 EcoBoost (identique à celui de la Focus RS et de la Mustang) ne fait pas dans la dentelle ! Une fois le mode sport activé, il nous offre une sonorité envoutante et parsemée de retours d’échappement, façon «pop & bang». Un vrai plaisir à mener.

Pour couronner le tout, ce moteur nous est servi sur un châssis vraiment surprenant, efficace et joueur à souhait. On prend un plaisir fou à enchainer les virages, la direction est précise, et la Focus ST enroule les épingles avec une aisance déconcertante. La Focus ST est très facile à emmener, elle n’est pas piégeuse, et permet des sorties de courbes pied au plancher, aidée par un différentiel électronique plutôt efficace.

Nous redescendons ensuite, après un petit shooting de la belle, qui dans sa robe Orange Fury, fait tourner les têtes. La ligne est plutôt racée et le dessin est juste repris du pack ST line des versions plus «sages». On notera tout de même quelques différences au niveau des ouvertures du bouclier avant, pour laisser respirer le moteur, les étriers rouges, les magnifiques jantes, du plus bel effet ainsi que la double sortie d’échappement à l’arrière.

Nous continuons notre descente, les virages s’enchainent, en direction de Grenoble. Les freins ne nous ont pas fait défaut, malgré que notre Focus ST ne soit pas la plus légère de sa catégorie (1508kg à vide), le freinage est plutôt endurant, même si on aurait aimé un meilleur feeling à la pédale. La fin de journée est proche et il est temps de filer vers Grenoble.

Au final, cette Focus ST est plutôt polyvalente, elle sait être docile, mais sa fermeté nous rappelle tout de suite qu’elle n’est pas une Focus comme les autres. Proposée en berline et en break, avec une motorisation essence ou diesel (190 ch pour 400 Nm de couple), la Ford Focus ST nous permet différentes configurations pour plaire aussi bien au bon père de famille, qu’aux amateurs de sportives avec un tant soit peu de caractère. Alors pour 34 150 € le ticket d’entrée (essence comme diesel), le choix ne tient qu’à vous de choisir entre sportivité et sobriété.

Tags
Publicité

Simon Lemaitre

Simon, c'est le papa. Littéralement. Félicitations d'ailleurs. Authentique bagnolard, il va là où les cylindres se font entendre. Fan de Peugeot, il est également ouvert aux autres marques pourvu que ce soit des voitures plaisir. Simon est aussi un pro de la prise de vue, photo et vidéo et même dans les airs puisqu'il possède un drone qu'il pilote aussi bien que sa Peugeot 308 GTI !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer