LégislationPratique

Ce que vous risquez si vous roulez à 300 km/h sur autoroute

C’est un fait, toutes les voitures n’atteignent pas les 300 km/h. Mais si c’était le cas, vous seriez peut être tenté par atteindre cette vitesse. Vous auriez peut être la flemme d’aller jusqu’en Allemagne ou de payer pour aller sur un (grand) circuit. Et donc vous tapez une pointe sur l’autoroute. Et là, bingo ! La gendarmerie vous flashe à 300 km/h. La bonne nouvelle, c’est que vous aurez une preuve de votre « performance ». La mauvaise, c’est que vous ne savez pas exactement ce qui vous attend ! On a posé la question à la Gendarmerie nationale.

« Sanction maximale prévue par la loi »

Les très gros excès de vitesse ne sont pas aussi rares que l’on pourrait le penser. Souvent, ils font d’ailleurs les gros titres des journaux qui parviennent ainsi à remplir les pages « Faits divers » de la commune. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, tout ceux qui ont été pris à 300 km/h (ou plus…) sur autoroute n’ont pas été flashés. Certains ont la « bonne idée » de mettre en ligne leurs exploits, ce qui facilite considérablement le travail des gendarmes. Mais que risque-t-on, au fait ?

Sur ce point, le Ministère de l’Intérieur a mis au point une grille de sanction, avec différents paliers. Jusqu’à 40 km/h au-dessus des limitations (hors agglomération), vous gardez votre permis de conduire. Au-delà de 50 km/h, il s’agit d’une contravention de Classe 5. Que vous soyez donc en excès de vitesse de 51 km/h ou de 170 km/h, la sanction est donc la même. D’un point de vue théorique seulement. Car dans les faits, les amendes maximum sont rarement appliquées, sauf en cas d’abus. Et en roulant à 300 km/h sur autoroute, vous n’attirerez pas vraiment la clémence des forces de l’Ordre. Les gendarmes nous ont bien expliqué que l’intensité de l’excès de vitesse jouait assez fortement sur les conséquences sur votre permis, votre voiture et votre argent.

1 500 € d’amende… Mais pas seulement

Sur autoroute, la vitesse est limitée au maximum à 130 km/h. En roulant à 300, vous êtes plus de deux fois au-delà du maximum. Dès lors, vous écoperez très certainement du « quantum maximum prévu par la Loi« . En d’autres termes, dans notre cas, cela signifie un maximum de 1 500 € et la perte de 6 points. En cas de récidive, la note passe même à 3 750 € puisqu’elle devient un délit. Et là, c’est encore moins marrant…

Là, vous vous dîtes peut-être que quitte à faire un excès de vitesse, autant ne pas y aller qu’à moitié. Sauf que les très grands excès de vitesse peuvent engendrer la confiscation de votre voiture. C’est le juge qui peut choisir de vous retirer définitivement ou non votre voiture. Si c’est le cas, elle est soit détruite si sa valeur est faible ou bien revendue pour renflouer les caisses de l’État. Depuis 2016, les forces de l’Ordre peuvent immobiliser une voiture dès la première infraction, pour une durée maximale de 7 jours.

À cela s’ajoute une suspension immédiate du permis pour 72 heures. Le juge pourra décider ensuite d’une suspension pouvant aller jusqu’à 3 ans. Un stage de sensibilisation à la sécurité routière sera aussi imposée.

L’immobilisation de votre voiture

La voiture avec laquelle vous avez atteint les 300 km/h peut être immobilisée à la condition que la carte grise soit à votre nom ! Si les 1 500 € d’amende peuvent sembler léger, la confiscation du véhicule est nettement plus embarrassante… Le service des domaines s’occupera alors de la régularisation des papiers du véhicule. Au-delà d’une certaine valeur, le véhicule est alors proposé aux enchères. Quant au permis de conduire, il faudra attendre de le récupérer ou bien de le repasser si le solde de points est nul.

En 2021, les conducteurs ayant une suspension de permis de conduire pourraient à nouveau conduire un véhicule à la condition que celui-ci soit équipé d’un contrôleur électronique de vitesse. Affaire à suivre. En attendant, évitez de rouler à 300 km/h sur autoroute.

En 2015, plus de 8 millions d’infractions ont été relevées, entrainant la perte de plus de 12 millions de points de permis. Près de la moitié concernait des infractions à un seul point, comme un excès de vitesse de moins de 20 km/h hors agglomérations. Près de 70 000 avaient alors été retirés cette année-là. Et sur ces derniers, 86% appartenaient à des hommes.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page