Pratique

S’assurer en second conducteur ? Votre assureur n’est pas stupide

L’assurance auto représente un budget conséquent, surtout lorsque l’on est jeune conducteur. Si c’est le cas, vous êtes certainement en quête d’un bon plan. Quand on est jeune, on n’a pas forcément l’envie de récupérer la Peugeot 106 de la grand-mère. Fatalement, une plus grosse voiture coûte plus chère à assurer. C’est alors que bien souvent, un conseil est donné : s’assurer en second conducteur sur sa propre voiture pour payer moins cher. Sur le papier, cela semble être une super affaire. Sauf que nous allons voir que c’est une très mauvaise idée.

Pourquoi s’assurer en second conducteur ?

C’est un fait, les assureurs ne font pas de cadeau aux jeunes conducteurs… Pour ces derniers, pas de bonus ni de malus et parfois une surprime si vous remplissez plusieurs cases « à risque ». Dès lors, certains ont flairé le bon plan pour assurer leur voiture achetée en concession, chez Elite Auto ou bien sur leboncoin : s’assurer en second conducteur. Mais comment ça fonctionne ?

Rien de plus simple : un jeune conducteur désire assurer sa voiture. Permis fraichement obtenu, il parvient à obtenir le devis d’une assurance pour voiture et là… C’est la douche froide. Les prix peuvent montrer très haut dès lors qu’un jeune conducteur part sur une voiture ayant un risque de vol élevé, puissante, onéreuse et jugée à risque, avec un fort pourcentage de risque d’accident statistique. Dès lors, pour faire des économies, ce jeune conducteur va désigner un parent comme conducteur principal sur son propre véhicule tout en s’assurant comme secondaire. Ainsi, il cumule du bonus tout en profitant du tarif d’assurance de ses parents.

Une pratique non sans risques…

Vous vous en doutez, s’assurer en second conducteur sur sa propre voiture n’est légal que si vous n’êtes pas le conducteur principal. De là, vous vous demandez certainement quels sont les risques encourus et quels sont les moyens de contrôle mis en place par les assureurs ?

Tout d’abord, sachez que les assureurs ne sont pas stupides… Lorsqu’un jeune conducteur obtient le permis de conduire et souhaite s’assurer, le choix du véhicule est étudié dans le cas d’une assurance en tant que seconde conducteur. Par exemple, si ce jeune conducteur est assuré en tant que second sur le Nissan Qashqai de son père, que ce dernier possède depuis 8 ans, les risques de fraude sont minimes. À l’inverse, si un jeune conducteur s’assure comme second sur une Volkswagen Golf 5 fraichement acquise… Alors le risque est maximal. Et sachez que votre assureur a des moyens de contrôle !

En effet, les assureurs perdent de l’argent dans le cas d’une fausse assurance second-conducteur. Les risques sont évaluées en fonction du conducteur principal. Bien souvent, l’assureur posera la question très clairement à l’assuré afin de détecter une fraude. En cas de mensonge, ne pensez pas être tiré d’affaire pour autant.

Comment les assureurs vérifient-ils les infos ?

En cas d’accident, les assureurs pourront enquêter en cas de suspicion d’un cas de fraude. Dans ce cas, il existe des moyens très simples de détecter cela, comme réaliser une enquête de voisinage très poussée. Lorsque les faits sont prouvés, votre assureur peut très bien refuser toute indemnisation et vous attaquer en justice. Les risques sont bien réels d’autant plus que même sans accident, vous n’êtes pas à l’abri qu’une enquête soit diligentée. Dans ce cas, vous risquez la radiation de votre contrat et une inscription dans le fichier « noir » des assureurs. Et là, vous assurer à nouveau sera compliqué. Pire encore, la personne faussement désignée conducteur principal sera également inquiétée.

Comment payer moins cher son assurance auto ?

L’assurance auto, ça coûte cher et ce n’est pas une dépense agréable. Pourtant, il existe des astuces pour payer moins cher sans pour autant tomber dans l’illégalité et prendre des risques pour vous et vos proches. La première, c’est d’utiliser un comparateur de prix. C’est un moyen simple d’accéder directement à une large palette de prix pour pouvoir trouver la meilleure offre en quelques minutes. C’est d’autant plus intéressant que vous pourrez choisir les garanties qui vous conviennent, sans payer de surplus inutile. Vous pouvez aussi négocier le prix de votre assurance auto. Beaucoup de personnes l’ignorent mais c’est tout à fait possible et les remises peuvent être particulièrement intéressantes. Dans les tous, un assureur préfèrera toujours traiter avec une personne honnête. Enfin, si vous roulez peu, pensez aux formules d’assurance au kilomètre. Les économies peuvent atteindre 30%, ce qui n’est pas négligeable !

Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer