AstucesPratique

Préparer sa voiture pour le circuit : ce qu’il faut savoir

Rouler sur circuit est une expérience géniale, qui permet d’exploiter la puissance de sa voiture afin de la découvrir sous un nouveau jour. La répression actuelle fait qu’il est malheureusement difficile de profiter de sa voiture sur route ouverte. Mais avant cela, nous allons passer en revue les grandes étapes à observer avant d’aller sur circuit. Vous le verrez, il n’y a rien de vraiment compliqué ni de très coûteux puisque c’est avant tout de l’observation… Et du bon sens !

Préparer sa voiture pour le circuit… en vidéo !

L’entretien : vérifiez tout !

Sans surprise, le circuit met à rude épreuve la mécanique. Il est donc nécessaire que votre voiture soit en bon état. Avant de poser les roues sur la piste, faites une révision, comprenant au minimum une vidange et une inspection des pièces d’usure. Si le liquide de refroidissement est vieux, il peut-être intéressant de le remplacer, surtout si votre voiture a plus de dix ans. Dans tous les cas, un entretien à jour est nécessaire pour prévenir tout risque de panne sur la piste…

Les freins : mieux vaut prévenir…

Sur circuit, les freins de votre voiture sont fortement sollicités, bien plus encore que sur route. Il est donc nécessaire de veiller à leur bon fonctionnement. Faites l’appoint de liquide de frein si nécessaire, contrôlez l’état d’usure des plaquettes et des disques. Des freins usés sont plus susceptibles se rompre sur la piste. Et même si une assistance est généralement présente lors des journées circuit, celle-ci ne couvrira pas une négligence d’entretien.

Les pneus : pensez à les remplacer…

La surface qui relie votre voiture à la piste est minime. Par conséquent, avoir de bons pneus est capital. Soumis à rude épreuve, ces derniers assurent votre sécurité. À ce sujet, je peux vous conseiller de vous rendre sur le comparateur de prix de pneus Tiregom qui met en concurrence les principaux sites vendeurs. Vous aurez ainsi les meilleurs prix, quelle que soit la dimension de vos pneumatiques. La livraison, variable suivant le site, est cependant assez rapide en général puisque nous avons été livrés en seulement 48 heures.

Pour le montage, rendez-vous au garage de votre choix. Pratique et efficace. Ensuite, ne manquez pas de faire un équilibrage, car à haute vitesse, les pneus s’useraient rapidement et engendreraient des vibrations. Pour la pression, abaissez-là d’environ 0,2 bar car la chaleur compensera. Enfin, s’il est tentant de « finir » vos vieux pneus sur circuit, n’oubliez pas que le risque d’éclatement est plus élevé avec des pneus usés. À réserver aux conducteurs avertis…

Crédit photo : Nicolas Martin

Vider l’intérieur : limitez les risques

Un circuit comprend généralement des virages… Et heureusement sinon, ce serait l’ennui absolu. Fatalement, les objets à bord de votre voiture sont susceptibles de se balader dans l’habitacle. Avec la vitesse, certains peuvent même devenir des projectiles. Si vous en avez un, vous pouvez installer un filet dans le coffre pour y placer quelques éléments mais le mieux est encore de laisser chez vous le superflu.

Le casque : ne l’oubliez pas…

Ensuite, le conducteur et son passager doivent impérativement porter un casque. C’est une condition sine qua none pour accéder à la piste. Les organisateurs de journée circuit proposent fréquemment des casques à la location. Choisissez un casque homologué, adapté à votre forme de visage et attachez-le correctement afin d’en cas d’accident, vous ayez une protection optimale. Malheureusement, les accidents existent sur circuit

Circuit Bugatti

Faites le plein : c’est indispensable

De plus, une journée circuit engendre une consommation de carburant largement supérieure à la normale. Celle-ci peut-être multipliée par 2, 3 voire 4 en fonction de votre voiture. Il est donc vivement conseillé de faire un plein de carburant juste avant de pénétrer dans l’enceinte du circuit. Si besoin, vous devrez ressortir du circuit pour vous rendre à la station service la plus proche, ce qui n’est pas toujours très pratique !

Tour de chauffe : préservez la mécanique

Lorsque vous entrerez sur le circuit, allez-y doucement. Préparez votre voiture à des montées en régime, utilisez les freins modérément afin qu’ils se mettent en température. Au bout d’un ou deux tours, vous pourrez exploiter votre voiture. Dans tous les cas, restez attentif et à l’écoute. Si votre freinage manque d’endurance, alors il est certainement temps de faire une pause. Je vous déconseille les sessions de plus de vingt minutes consécutives. Le circuit est une discipline exigeante, qui nécessite une attention constante et qui fatigue fortement. De même, restez humble. N’allez pas au-delà de vos limites. Il n’y a aucune honte à débuter sur circuit et mieux vaut prendre son temps pour apprendre les prérequis que de vous mettre en danger… Et les autres !

Surtout, soyez aussi attentif lors du briefing. Vous connaitrez les modes opératoires concernant les dépassements par exemple. Vous pourrez aussi poser vos questions et parfois même, être accompagné d’un pilote qui vous donnera des conseils pour affiner vos trajectoires. La journée circuit, c’est avant tout du plaisir et mieux vaut la rentabiliser.

Pour aller encore plus loin…

Enfin, aller sur circuit nécessite souvent une assurance responsabilité civile qui peut-être souscrite auprès de l’organisateur. Lorsque vous roulez à haute vitesse, votre voiture sera plus sollicitée et le moindre petit gravillon fera plus de dégât qu’à basse vitesse. Dans la mesure du possible, une protection de votre carrosserie n’est pas une mauvaise idée. Le must est bien sûr le film de protection mais un traitement céramique ou une cire peuvent déjà limiter les dégâts.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page