ActualitéPorsche

La Porsche Panamera hybride peut atteindre 700 chevaux

Il y a quelques mois, Porsche a restylé la Panamera. On va être francs : c’est un restylage des plus timides qui généralise le Pack Sport et qui permet de bénéficier de puissances accrues. Hormis quelques détails esthétiques intérieurs et extérieurs, la Panamera 971 phase 2 s’apprécie pour sa palette de motorisations tirée vers le haut. Du côté des hybrides, il n’y a non plus deux mais bien trois niveaux de puissances. Et la Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid restylée (et son nom à rallonge) atteint les 700 chevaux. Oui, ça commence à faire !

La Panamera a muté !

Si le style de la Porsche Panamera est resté fidèle à lui-même, on note que la gamme a connu bon nombre d’évolutions. Auparavant, il y a deux types d’acheteurs de la grande berline Porsche. Il y a ceux qui ont opté pour les versions V8 les plus sauvages. Ce sont souvent ceux qui n’avaient pas la possibilité d’emmener leur famille à bord d’une 911. De l’autre, il y a ceux qui ont choisi la Panamera diesel.

Un modèle certes fiable et agréable, mais qui n’apporte pas grand chose de plus qu’une Audi A6. Depuis l’abandon du diesel, Porsche tente de convaincre avec des versions hybrides qui gagnent régulièrement du terrain. Lorsque la Panamera 2 (type 971) est sortie, la gamme thermique était coiffée par la Turbo… La Turbo S imposait quant à elle l’adjonction d’un moteur électrique pour une puissance cumulée de 680 chevaux tout en maintenant une consommation de 2,0 litres aux 100 kilomètres en conduite souple.

Chez Porsche, il est commun de dévoiler les versions les plus élitistes puis d’entamer une descente en gamme, prestige et puissance afin de s’ouvrir à un public plus large. Un bon moyen d’en mettre plein les yeux, de faire rêver et de prouver à la concurrence que les chiffres sont là. Le restylage a poussé vers la sortie la Panamera Turbo, remplacée par une Turbo S thermique qui grimpe de 550 à 630 chevaux. Du côté de l’hybride rechargeable, la Panamera 4S E-Hybrid offre 560 chevaux. En revanche, aucune motorisation exclusivement électrique n’est proposée puisque c’est le Taycan qui assure cette partie.

Trois niveaux de puissance en hybride

En affichant les modèles hybride au prix des diesel, Porsche a touché le public escompté. La transition, opérée en douceur n’a pas déçu. Le Cayenne E-Hybrid, que nous avions essayé, ne nous a laissé que des notes très positives. Ce sont ainsi pas moins de 9 versions de Porsche Panamera qui sont configurables en hybride ! Les trois niveaux de puissance sont proposés en version berline ou Sport Turismo (break) tandis que des versions Executive permettent d’allonger l’empattement au niveau des portes arrière pour ceux qui désirent plus de place. Voici donc la gamme et les trois niveaux de puissance :

  • Panamera 4 E-Hybrid : V6 biturbo, 462 chevaux, 0 à 100 km/h en 4,4 secondes, dès 115 276 € ;
  • Panamera 4S E-Hybrid : V6 biturbo, 560 chevaux, 0 à 100 km/h en 3,7 secondes, dès 132 316 € ;
  • Panamera Turbo S E-Hybrid : V8 biturbo, 700 chevaux, 0 à 100 km/h en 3,2 secondes, dès 193 037 €.

La gamme est donc plutôt richement dotée et complète. Elle se caractérise par les fameux étriers de frein et quelques détails en couleur Vert Acide. Un appendice qui s’apparente à une faute de goût pour certains mais qui rend nettement mieux en vrai. Toujours est-il qu’en option gratuite, il est possible d’ôter ce coloris un peu criard mais typique des versions hybrides chez Porsche. Avec 700 chevaux, la Turbo S bât son propre record et atteint un nouveau cap dans sa montée en puissance. Elle réalise ainsi le 0 à 100 km/h en seulement 3,2 secondes grâce au Pack Chrono Sport.

Des changements invisibles… Mais perceptibles !

Porsche augmenté la taille des batteries de ses Panamera Hybride, passant de 14,1 à 17,9 kWh. Puisqu’il s’agit d’hybrides rechargeables, il est possible de rouler en mode tout-électrique pendant 50 à 56 kilomètres. À cela s’ajoute des gains de puissance plus ou moins importantes, même pour la Panamera 4 E-Hybrid qui conserve ses 462 généreux chevaux mais réalise désormais le 0 à 100 km/h en 4,4 secondes (- 0,2 seconde). Les performances sont donc légèrement supérieures.

Quant à la gamme tarifaire, elle demeure plutôt stable. La Porsche Panamera « de base » et ses 330 chevaux est toujours affichée à 95 597 €. Pour les modèles hybrides, il faut compter un minimum de 115 276 €. À cela s’ajoutent inéluctablement les options… Cela confirme donc le fait que Porsche se dirige tranquillement vers plus d’électrification, un mal nécessaire pour perdurer. Convaincre de la technologie hybride par les Panamera et Cayenne pourrait permettre de mieux faire passer la pilule pour la 911 qui, on le rappelle, a été étudiée afin de pouvoir accueillir un moteur électrique…

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page