1/8AltayaBugattiCollections presseMiniatures

Altaya : Montez la superbe Bugatti Veyron 16.4 Super Sport au 1/8

Annoncée chez Eaglemoss en 2019, c’est finalement chez Altaya que vous pourrez construire, à l’échelle 1/8, la légendaire Bugatti Veyron. La supercar française est ici dans sa déclinaison Super Sport. Concentré d’élégance, de prestige et de sportivité, c’est un modèle d’exception, capable d’excéder les 400 km/h. Cette belle réplique, que vous pourrez construire pas à pas, semble parfaitement réaliste. Elle s’habille d’une élégante livrée en carbone et de détails orange. Avant de vous abonner à cette collection, vous avez certainement envie d’en savoir, de connaître les cadeaux et bien sûr, le prix total de cette collection Altaya. Cela tombe bien, nous avons décortiqué cette collection, et même les petites lignes !

La Bugatti Veyron 16.4 Super Sport

La Bugatti Veyron est une légende roulante. C’est la première voiture de série à dépasser les 400 km/h en vitesse de pointe. En terme d’image, c’est purement incroyable. Mais ce n’est pas tout, la supercar française a aussi dépassé le million d’euro, allègrement, en concession. Cela s’explique par une finition prestigieuse et un onctueux moteur à 16 cylindres et 4 turbos, pour une puissance allant de 1 001 à 1 200 chevaux. En 2015, elle a été remplacée par la Chiron. La Veyron aura été produite à 450 exemplaires numérotés. La Super Sport fut la version la plus onéreuse, mais aussi la plus rapide puisqu’elle est parvenue à atteindre les 431 km/h. C’est justement cette incroyable version que les éditions Altaya ont sélectionné.

La Bugatti Veyron Super Sport a été produite à seulement 48 unités entre 2011 et 2015. Elle est capable d’effectuer le 0 à 100 km/h en 2,5 secondes seulement. Cette version affichait donc une puissance totale de 1 200 chevaux ! Pour afficher une telle puissance, d’importantes modifications ont été effectuées. C’est donc un modèle très demandé et désirable que vous pourrez assembler à l’échelle 1/8. Pour rappel, la Bugatti Veyron 16.4 Super Sport dispose de la transmission intégrale et d’une boîte de vitesse DSG à double embrayage et 7 rapports. Elle bénéficie aussi d’un aileron disposant de plusieurs réglages pour améliorer l’appui à haute vitesse ou la résistance lors du freinage.

La maquette 1/8 Altaya

Annoncée initialement chez Eaglemoss, c’est donc Altaya qui sortira sa réplique de la Bugatti Veyron 16.4 Super Sport, à l’échelle 1/8. La première chose que l’on remarque, sur les photos du prototype, c’est le rendu du carbone, qui est ici brillant. Bien qu’il ne s’agisse pas réellement de carbone, l’aspect semble vraiment très bon, avec un tissage réaliste et bien séparé le long de la caisse, d’avant en arrière. Les parties orange sont jolies, tout comme les grilles en photo-découpe qui sont fines et ajoutent du réalisme. On note que tous les ouvrants le sont réellement, aussi bien la baie moteur, que les portes, le coffre avant et l’aileron rétractable. La reproduction du moteur W16 est aussi judicieusement retranscrite. On note que les roues sont orientables avec le volant, que les sièges sont rabattables et que les phares et feux stop pourront réellement s’allumer. L’intérieur est aussi très bien modélisé.

Longue de 56 centimètres, cette réplique de grande taille est donc 8 fois plus petite que la vraie ! Si la modélisation est bonne dans l’ensemble, je reste assez déçu des disques de frein qui font assez « jouet » car ils ne semblent pas texturés. De vraies pièces en aluminium auraient renforcé le réalisme de l’alliage carbone-céramique. Malgré tout, cette Bugatti Veyron Super Sport de grande taille ne manque pas d’intérêt. Elle permet aussi de découvrir en détail le fonctionnement de l’aileron et d’en apprendre plus sur le modèle. D’ailleurs, chaque numéro comprend quelques pièces (et outils parfois) et un fascicule qui retrace l’histoire de la supercar assemblée à Molsheim, en Alsace.

Construisez votre réplique, numéro après numéro

Chaque numéro de la collection comprend donc quelques pièces nécessaires au montage. Parfois, vous recevrez un outil, comme un tournevis, qui vous sera utile pour avancer dans l’assemblage de votre réplique de votre Bugatti Veyron à l’échelle 1/8. Pour chacun des numéros, vous disposez d’un fascicule. Celui-ci comprend des instructions de montage mais aussi l’histoire de la Bugatti Veyron, la création de Bugatti et le palmarès de la marque en compétition.

Notons que le montage ne présente pas de difficultés et qu’aucune pièce n’est à peindre. Il suffit de suivre les instructions à chaque nouveau numéro. D’ailleurs, chaque élément dispose d’un identifiant unique permettant de rapidement s’y trouver. Au fil de la collection, vous recevrez des cadeaux en cas d’abonnement. De même, votre Bugatti Veyron prendra forme petit à petit.

Le premier numéro de la collection

Pour vous inciter à vous abonner, les éditions Altaya proposent le premier numéro de la collection au prix de 0,50 €. Pour cette somme dérisoire, vous disposerez de quelques pièces : la lame avant, le bas de pare-choc avant, l’entourage de calandre et sa grille ainsi que le le logo avant, six vis et un tournevis. À cela s’ajoute bien sûr un petit tournevis. C’est donc une mise en bouche plutôt attrayante bien que l’on prenne aussi rapidement conscience que pour assembler intégralement cette Bugatti Veyron Super Sport 1/8, il va falloir pas mal de numéros !

Le second numéro comprend les phares (fond et vitre) ainsi que le capot habillé en carbone. Le numéro trois apporte quant à lui une jante, la partie centrale, un pneu, quatre vis et un centre de roue. Tous les numéros suivants comprendront des pièces spécifiques afin de mener à son terme, cette incroyable collection. L’échelle 1/8 est assez répandu pour les modèles à construire presse. Elle autorise une belle finition et un très beau niveau de détails.

Les cadeaux en vous abonnant

Les éditeurs de collection presse ont tout intérêt à ce que vous vous abonniez à leur collection. Cela fidélise leur clientèle et assure des revenus réguliers. Pour cela, des cadeaux sont réservés à ceux qui s’abonnent à la collection. Généralement, il y a un cadeau additionnel pour ceux qui optent pour le prélèvement automatique. Pour cette collection, on trouve des cadeaux assez diversifiés et plutôt attrayants ! Rappelons que vous pouvez aussi acheter vos numéros au détail dans les librairies et points presse.

  • 2ème envoi : le numéro 3 est gratuit ;
  • 3ème envoi : trois posters ;
  • 6ème envoi : un mug exclusif aux couleurs de la Bugatti Veyron Super Sport ;
  • 8ème envoi : une réplique à l’échelle 1/43 de la Bugatti Veyron Super Sport ;
  • 9ème envoi si abonnement avant le 13/01/2021 : un sac à dos Bugatti ;
  • 10ème envoi si prélèvement automatique : une réplique 1/43 de la Bugatti EB110 ;
  • 12ème envoi : un porte-clés EB, portant les initiales de Ettore Bugatti, fondateur de la marque ;
  • 14ème envoi si prélèvement automatique : une réplique 1/43 de la Bugatti Chiron.

Les miniatures à l’échelle 1/43 offertes sont déjà bien connues car déjà proposées par les éditions Altaya. Elles sont d’une qualité assez moyenne, avec des finitions largement perfectibles. Ce sont des pièces que l’on peut trouver à l’unité à moins de 10 € sur internet. Dommage…

L’offre Premium

Envie de mettre en valeur votre Bugatti Veyron Super Sport 1/8 une fois montée ? L’éditeur vous propose de souscrire à l’offre Premium. Moyennant un surcoût de 0,85 € par numéro à partir du quatrième, vous recevrez une élégante boîte vitrine sur socle avec l’envoi 23.

Un bon moyen d’exposer cette élégance pièce. Mais prévoyez de la place, car cette boîte vitrine a une longueur de 73 centimètres, une largeur de 28 et une hauteur de 34. Cela permet d’exposer la maquette fermée ou ouverte. Notons que le coût de revient final de cette vitrine est dans la moyenne des collections 1/8.

Le prix de cette collection

Même si les éditeurs n’aiment pas mettre en valeur le coût de revient final d’une collection, nous estimons que c’est une information que vous êtes en droit d’avoir. La collection comprend 120 numéros. Les 7 premiers numéros sont bimensuels puis hebdomadaires. Le premier numéro est vendu à 0,50 €, le second à 4,99 € puis tous les suivants à 10,99 €. Pour chaque envoi, il faut ajouter 0,65 € de frais d’expédition. Notons que des boîtes de rangement pour fascicules vous seront aussi expédiées, à 8,99 € + les frais d’envoi. Ainsi, le coût de revient final est de 1 395,53 €. Et même 1 494,13 € en optant pour l’offre Premium !

C’est dans la moyenne des prix habituellement constatés pour ces maquettes de grande taille. Si vous avez toujours rêvé de vous offrir une Bugatti Veyron de grande taille, le rapport qualité/prix semble toutefois assez bon. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour découvrir plus en détails la collection et même vous abonner si le cœur vous en dit (et que votre banquier est d’accord bien sûr).

Pour plus d’informations ou pour toute réclamation, veuillez adresser aux éditions Altaya au 01 76 54 09 34. Merci de ne pas nous contacter nous (PDLV) qui sommes un média d’informations. Par conséquent, nous ne distribuons pas la collection et nous ne sommes pas en mesure de vous fournir des pièces détachées. Veuillez donc exclusivement utiliser le numéro de téléphone mentionné ci-dessus.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page