Guide d'achatPratique

2021 : Faut-il encore acheter une voiture thermique ?

Article partenaire

Ça y’est : aussi triste que cela soit, les jours de la voiture thermique sont comptés. Si vous lisez cet article, c’est probablement parce que vous envisagez de changer de voiture. Et là, forcément, vous vous posez des questions. La voiture électrique est souvent vantée comme la solution miraculeuse à tous les problèmes. Sauf qu’il faut être rationnel : le moteur électrique ne convient pas à tous les usages. Vous lorgnez peut-être du côté des hybrides, voire même des hybrides rechargeables. Et là, vous remettez tout en question : et si vous rachetiez une voiture thermique. Ça vaut le coup ? Et le coût ?

Avant tout : faut-il louer ou acheter une voiture thermique ?

Si dans dix ans, il ne sera plus forcément possible d’acheter une voiture thermique neuve en concession, il est légitime de se poser des questions sur les à-côtés. Combien coûtera le prix du litre de sans-plomb ? Pourra-t-on circuler librement dans les centre-villes ? Des limitations spécifiques seront-elles mises en place en faveur des électriques et au détriment des thermiques ?
Forcément, tout cela n’est guère encourageant pour nos bonnes vieilles voitures à moteur essence. La communication gouvernementale ne manque pas d’arguments, pas toujours très justes, pour décourager l’achat de ces voitures. Prime à la conversion, bonus écologique, aides à l’installation d’une borne de recharge personnelle. Fatalement, on se questionne et on se demande s’il est bien raisonnable d’acheter une voiture thermique ? Est-ce être ringard que de ne pas pouvoir vouloir suivre les recommandations ?

Concernant le mode d’acquisition, il y a clairement deux écoles. D’un côté, il y a ceux qui souhaitent être réellement propriétaires de leur voiture. Dans ce cas, la plupart du temps, cela passe par le biais d’un crédit auto par Maaf ou toute autre compagnie. Une minorité opte pour le financement comptant, visant à payer en une seule fois, l’intégralité de la voiture. Le marché actuel met clairement en avant les offres de leasing. Qu’il s’agisse de la location avec option d’achat (LOA) ou location longue durée (LLD), le succès de ces formules est indéniable. Mais dans ce cas, vous ne serez pas propriétaire de « votre » voiture, mais locataire. Avant de balayer directement l’une ou l’autre des solutions, revenons brièvement sur les deux types principaux de voitures thermiques.

À qui s’adresse la voiture essence ?

Le moteur essence est souvent perçu comme plus énergivore que le diesel. Et c’est une réalité. Seulement, c’est aussi une mécanique dont le rendement est meilleur. Et surtout, la sonorité est tout de même largement plus valorisante que celle d’un diesel. Le moteur essence est généralement plus souple et plus endurant. Apte à évoluer sur tous les terrains, le moteur essence n’est pas soumis à l’encrassement, au même titre que le diesel, dont le filtre à particules peut s’encrasser. Même si les moteurs essence actuels disposent d’un filtre à particules également, ce dernier fonctionne d’une manière différence, qui évite les cycles de régénération et donc l’encrassement.

Le moteur essence s’adapte donc nettement à un usage urbain. Au niveau de la vignette Crit’Air, il est sanctionné mais moins que le diesel. Par exemple, il est possible d’obtenir une vignette Crit’Air 1 pour toute voiture essence immatriculée à partir du 1er janvier 2011.

À l’inverse, le malus écologique, dont le fondement nous apparaît absurde, n’est pas favorable aux voitures essence.
D’une manière générale, le moteur essence s’adresse à ceux qui aiment l’automobile. La sonorité est appréciable, la conduite est souple et bon nombre de voitures sportives utilisent des moteurs essence. Pour autant, les urbains pourront aussi y trouver leur compte tout comme ceux qui roulent un petit peu plus. Le moteur essence, c’est un couteau suisse !

À qui s’adresse la voiture diesel ?

Largement boudé de nos jours, le moteur diesel a pourtant été mis en évidence par le gouvernement dès 2007. Ces moteurs ont l’inconvénient d’une sonorité détestable, avec des claquements désagréables. Malgré tout, ce sont des mécaniques qui consomment peu, principalement sur autoroute. Malheureusement, la pollution des diesels est bien réelle et divers dispositifs ont été mis en place dans le but d’abaisser les rejets polluants. C’est le cas du filtre à particules qui s’encrasse vite. C’est pour cette raison qu’il est absurde d’acheter un véhicule diesel pour un usage urbain. À l’inverse, les gros rouleurs y trouveront leur compte car même si l’entretien et l’assurance d’une voiture diesel sont plus élevés, les économies sur le poste de dépense carburant sont plus importantes.

De nos jours, le bonus écologique ne concerne plus les voitures diesel. À l’inverse, la vignette Crit’Air est également défavorable aux diesel. La grille est d’ailleurs plus stricte que pour les essence ; Ainsi, aucune voiture diesel n’est éligible à la vignette Crit ‘Air 1. Seules modèles mis en circulation à partir du 1er janvier 2011 peuvent recevoir la Crit’Air 2. Fatalement, les véhicules fonctionnant aux diesel seront interdits plus rapidement que les essence dans les ZFE (zones à faible émission).
Acheter un diesel en 2021 doit donc être parfaitement réfléchi, en tenant compte des problématiques actuelles qui pèsent sur les automobilistes… Et dont l’impact ne fera que s’intensifier dans les années à venir.

Acheter ou louer une voiture thermique ?

La question qui se pose, c’est de savoir s’il est plus intéressant d’acheter ou de louer une voiture thermique. Sur ce point, plusieurs éléments sont à prendre en compte. En fonction de votre usage et des éléments ci-dessous, vous pourrez facilement déterminer la meilleure alternative pour vous :

  • La durée de détention : si vous comptez conserver votre voiture plus de 10 ans, pas de panique ! Vous pouvez sans problème acheter une voiture thermique. À moins qu’il ne s’agisse d’un modèle d’exception dont la valeur augmentera, la décote devrait rester stable et peut-être même se stabiliser. Dans 10 ou 15 ans, seules les versions électriques pourront être vendues neuves mais les occasions thermiques seront probablement toujours recherchées, ne serait-ce que par les réfractaires de l’électrique. Vous souhaitez garder votre future voiture moins de cinq ? Le leasing vous permettra de ne pas avoir à vous soucier de la revente. En revanche, il est probable que dans cinq ans, la demande sera toujours importante ;
  • Votre choix de voiture : c’est un fait, certaines voitures sont particulièrement difficiles à revendre. D’une manière générale, les gens ont des goûts très standardisées. Les compactes allemandes grises, même si elles sont faiblement motorisées, attirent toujours. Il en est de même pour les citadines françaises. À l’inverse, si vous optez pour une Renault Talisman essence Rouge Millésime, il est indéniable que la revente sera très compliquée… Dans ce cas, vous perdrez beaucoup à la revente et il sera sûrement plus avantageux d’opter pour une formule de leasing. En analysant le marché et les valeurs de revente au moment souhaité, vous pourrez déterminer quelle sera la meilleure solution.
  • Votre budget : dans le cas de la LLD, l’entretien et les réparations sont inclus dans la formule. Dès lors, votre budget automobile est mensualité et il n’y a jamais de mauvaise surprise. Si vous choisissez une voiture dont la fiabilité est discutable, le leasing vous protègera d’une avarie. Mieux encore, le leasing permet de renouveler régulièrement sa voiture. Cela évite aussi les signes d’usure qui peuvent coûter très cher. À l’inverse, certaines voitures sont particulièrement endurantes et ne réservent pas de mauvaise surprise. C’est le cas avec les moteurs éprouvés.
  • Vos goûts et habitudes : le leasing séduit aussi les amateurs de technologies puisque ces dernières sont assez vite dépassées. Le leasing permet de renouveler régulièrement sa voiture et de toujours être à la page. À l’inverse, si la technologie n’est que secondaire pour vous, alors votre voiture ne risque pas de vous donner ce sentiment d’être « dépassée » et l’achat est tout à fait envisageable.
  • Vos projets : la vie n’est pas un long fleuve tranquille, nos besoins évoluent. Prenons un exemple. En couple, vous souhaitez acheter une voiture citadine mais vous savez que dans deux ans, un enfant sera prévu. Dans ce cas, vous pouvez opter pour du leasing le temps de passer sur une voiture plus grande… Que vous pourrez acheter si le besoin est durable. Le leasing permet donc de prévoir ses besoins sur une période précise. Toutefois, l’achat neuf n’est pas à exclure mais gardez à l’esprit que durant les trois premières années de sa vie, une voiture perd généralement la moitié de sa valeur. Pour une durée de détention courte, l’achat neuf est rarement la meilleure solution.

Les solutions annexes qui s’offrent à vous

Dans la vie, tout n’est pas noir ou blanc. Le marché de l’occasion peut aussi être porteur au même titre que convertir votre voiture essence à l’éthanol afin d’alléger votre budget carburant, par exemple. Le GPL n’est également pas mort : c’est une solution particulièrement attractive qui vous permet d’abaisser votre dépense à la pompe. La voiture électrique répond à des besoins précis. Si vous ne vous y retrouvez pas, il n’est pas idiot de conserver votre voiture thermique ou bien d’en acheter une nouvelle.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

2 commentaires

  1. Enfin un article intelligent qui n’est pas orienté pour les merguez électrique ou autres bouse pseudo écologique bravo PDLV ET VIVE LE DIESEL !!!!!

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page