DiversFordLifestyle

Ford Mach-Eau GT : oui, ce parfum sent l’essence…

Passer à la voiture électrique, c’est la nouvelle lubie de la girouette gouvernementale qui encourage cette fois massivement leur achat. Prime à la conversion, communication orientée, aides à l’achat, absence de malus, diabolisation de la voiture thermique… Tout cela peut dérouter bon nombre d’automobilistes qui perdront l’attrait sensoriel d’une voiture à essence. C’est pour cette raison qu’un parfum, nommé Mach-Eau, vient de voir le jour. Son but ? Offrir plus d’âme à la voiture électrique tout en évoquant la nostalgie. Et si ce parfum ne se trouvera pas dans le commerce, il pourrait bientôt être proposé de série sur l’unique modèle électrique de la marque à ce jour : le SUV Ford Mustang Mach-E. Est-ce une opération séduction pour les bobos ?

Un parfum compensatoire ? Oui.

La voiture électrique divise plus qu’elle ne réunit. Le fait qu’elle soit imposée de manière indirecte crée un véritable blocage. La question de l’écologie, largement mise en avant, pose aussi questionnement. Dans les faits, il est assez difficile d’affirmer de manière binaire, si oui ou non, l’impact de l’électrique est meilleur ou pire que celui d’une voiture thermique. Je laisserais à chacun ses convictions sur le sujet. Quant à la conduite d’une voiture électrique, il faut reconnaître que l’expérience n’est pas désagréable. Les accélérations sont plus franches, la tenue de route est souvent meilleure grâce à un centre de gravité plus bas et le silence de fonctionnement rend l’expérience particulièrement apaisante. Un plaisir assurément différent d’une voiture thermique, essence de surcroît.

Selon une étude commandée par Ford, un conducteur sur cinq a déclaré que l’odeur de l’essence lui manquerait s’il venait à passer à la voiture électrique. L’aspect sensoriel est assez important, au même titre que celle d’un livre neuf. Partant de là, Ford a eu l’idée de développer un parfum qui viendrait délicatement embaumer l’habitacle de ses voitures électriques. Vu comme cela, cela paraît assez ridicule, au moins autant que le Maxhaut Active Sound du Porsche Taycan…

Un parfum à l’essence d’essence : ça sent quoi ?

Avant tout, Ford a identifié quelles étaient les odeurs qui caractérisent une voiture essence. Par chance, on nous épargne l’odeur du mazout… La marque américaine a cherché à reproduire les odeurs que l’on pouvait retrouver à bord d’une Mustang V8 d’antan. Un parfum qui propose des accords fumés, des notes de caoutchouc et une touche « animale » pour faire un clin d’œil à la Mustang originale. Ford a fait appel une société de parfumerie renommée, afin de créer l’essence parfaite. Pour cela, les molécules de l’essence ont été analysées afin d’en extraire certaines, comme le benzaldéhyde (odeur d’amande dans les voitures) et le para-crésol (odeur de caoutchouc). À cela s’ajoutent des notes de lavande, de géranium et de bois de santal pour renforcer le côté métallique. Le flacon de présentation reprend clairement les codes d’une pompe à carburant…

L’objectif de ce parfum sera de mieux faire accepter la voiture électrique en jouant la carte de la nostalgie. L’odeur d’une voiture peut-elle être un argument de vente ? Pas sûr… Toutefois, je garde le souvenir d’un véhicule d’essai, en l’occurrence d’une BMW i3, qui m’avait marquée par l’odeur du produit employé pour son nettoyage. Ford pourrait envisager d’utiliser ce parfum Mach-Eau GT comme une senteur d’ambiance qui serait appliquée de manière régulière et qui nécessiterait donc d’être remplie régulièrement. S’il est encore difficile de mesure le véritable impact de cette nouveauté, on pourrait facilement reprocher le côté un petit peu rétrograde.

Peut-on acheter ce parfum ?

La communication de Ford est très claire : ce parfum ne sera pas proposé à la vente. Pour le moment, l’application concrète n’est pas encore connue. On ne sait d’ailleurs pas si elle le sera réellement. S’agira-t-il d’un diffuseur qui agira en continue ? Seulement un « pschiiit » lors de l’accès à bord ? Nous en saurons certainement plus d’ici quelques semaines. Face à l’explosion de l’offre en voiture électrique, toute stratégie marketing est bonne à prendre. Ce dispositif, dont le coût sera certainement « raisonnable », constitue un investissement modéré. Reste à voir si la clientèle sera réellement sensible à ce phénomène.

Parmi ceux qui font le passage à la voiture électrique, il y a les écologistes convaincus qui ne regretteront aucunement leur voiture thermique pour l’électrique. De l’autre, ceux qui sont passés à l’électrique pour suivre le mouvement, appâtés par les carottes gouvernementales, sans trop se poser de questions ni avoir pris trop de renseignements. Enfin, la troisième catégorie sera ceux qui assument pleinement leur choix de voitures électriques et qui ont voulu se faire plaisir, sans pour autant avoir le besoin de rejeter tout le reste sur l’autel de l’écologie. Actuellement, seul le Ford Mustang Mach-E, plutôt élitiste, est proposé dans la gamme électrique.

Source
Ford.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page