DiversPorsche

Top 10 des options bizarres chez Porsche en 2021

S’offrir une Porsche, c’est souvent le rêve d’une vie. Un vieux dicton dit qu’il se passe 20 ans entre le moment où l’on rêve d’une Porsche et le moment où on se l’offre. Seulement, il y a des choses qui ne s’achètent pas ; le bon goût en fait assurément partie. Dans cet article, je vous propose une compilation de 10 options assez curieuses, parfois discutables, parfois hors de prix, parfois futiles, actuellement proposées au catalogue Porsche. Ces options peuvent également rebuter les acheteurs si un jour vous vous décidez à revendre votre Porsche. Passons-les en revue. Bien sûr, il s’agit d’une compilation assez subjective. N’hésitez pas à nous faire part, en commentaires, d’autres options que vous n’appréciez pas vraiment sur le configurateur Porsche.

1. Le Porsche Electric Sport Sound

Commençons par l’une des options les plus controversées. Vous le savez, le Porsche Taycan est le tout premier modèle 100% électrique de la marque. Forcément, cela a déclenché le dégoût de beaucoup en faisant ce choix pourtant essentiel à sa survie. C’est une voiture particulièrement bien née dès que lors que l’on met ses a-priori de côté et qu’on l’essaie. D’ailleurs, son comportement routier est très proche de celui d’une 911 : c’est une vraie Porsche. Même si elle est électrique, oui. Seulement, le public porschiste est particulièrement réticent au changement. Si certains boudent toujours du passage à la suralimentation des 911 Carrera, il faut bien reconnaître que la marque essaie de satisfaire à peu près tout le monde. Et c’est ce qui causé le choix de Porsche de proposer cette terrible option : le Porsche Electric Sport Sound.

Imaginez si, sur votre Porsche Taycan, vous aviez la possibilité depuis le système multimédia PCM (Porsche Communication Management) d’amplifier la sonorité ? Et bien c’est une réalité. Le Porsche Electric Sport Sound est une option à 504 € qui permet de générer une sonorité artificielle, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre Taycan. Le rendu ? Un bruit de soufflerie mêlé à un arrière-fond de thermique. Bref, c’est vraiment pas très agréable. Quitte à avoir une voiture électrique, autant l’assumer sans chercher à camoufler ça, non ? Heureusement, cela peut se désactiver !

2. L’essuie-glace arrière

Que ce soit sur la Panamera, le 718 Cayman ou la 911, Porsche propose l’essuie-glace arrière en option. Il vous en coûtera 348 €. Le fait le plus dérangeant, ce n’est pas le prix en lui-même, même si on peut se demander la matière de l’élément. Non, le pire, c’est véritablement l’esthétique de cet abject essuie-glace sur la 911. Un bras immense façon verrue qui casse véritablement la ligne. Déjà proposé sur les les Porsche 911 depuis la seconde génération, cet équipement est heureusement assez peu choisi…

Vous me direz que l’aspect pratique peut primer sur l’esthétique. Et vous avez raison. Seulement, bon nombre de constructeurs ont abandonné l’essuie-glace arrière sur les berlines et les sportives car l’écoulement naturel de l’eau, avec la vitesse, permet de toujours y voir clair. Puis, il existe également des produits peu coûteux qui permettent de favoriser l’écoulement de l’eau. Spoiler : ça coûte moins de 348 €.

3. Les freins en carbone-céramique

Parmi les options les plus chères du catalogue, il y a le PCCB. La traduction, c’est Porsche Ceramic Composite Brake. Comprenez par là qu’il s’agit de disques de frein mêlant carbone et céramique. L’atout principal, c’est l’endurance car ces freins durent plus longtemps, parfois même la durée de vie de la voiture, sans entretien particulier. On les repère à leur plus grand diamètre, un aspect plus foncé que l’acier et la couleur jaune des étriers de frein. Sur un modèle 718, il faut compter 7 380 € pour cette option et pas moins de 9 012 € sur une 911, une Panamera ou un Cayenne. Une somme énorme qui s’explique par de fortes contraintes. La dissipation de la chaleur étant mauvaise, les étriers sont spécifiques afin d’être plus enveloppants. Ils sont aussi plus complexes à élaborer…

Si vous roulez sur circuit et que vous atterrissez dans un bac à gravier : n’en bougez plus. Un gravillon aurait vite fait d’endommager irrémédiablement le disque (voilage notamment). Et le coût du remplacement est encore plus indigeste que le prix de l’option en elle-même. On notera que certains modèles 911 disposent des freins en carbone-céramique de série, comme les versions Turbo S. Comme un disque peut se voiler indépendamment de notre volonté, j’aurais plutôt tendance à vous déconseiller cette option.

4. Le Soft Close

Chez Porsche, on pense à tout. Notamment à votre tonton Michel qui se sent obligé de claquer fortement sa portière de voiture pour montrer qu’il est le plus fort. Contre une allonge supplémentaire de 732 €, vous pouvez vous offrir le Soft Close. Comprenez par là qu’il s’agit d’une option permettant d’accompagner délicatement la porte, elle se bloquera tout en douceur, sans forcer. Alors, oui, cela peut être un gage de confort mais est-ce vraiment indispensable ? Car malgré tout, ce bourrin de Michel aura toujours le loisir de claquer la porte.

5. Les grilles d’entrée d’air peintes

Au moment de configurer votre future Porsche 718 Cayman ou 718 Boxster, vous aurez plusieurs fois en ce qui concerne la face avant. Vous pouvez partir sur la face « classique » ou bien choisir le pack SportDesign. Dans le premier cas de figure, il est possible de peindre les lamelles du pare-choc par le biais d’une option facturée à 492 € et même 1 308 € si vous voulez que la grille latérale soit peinte également. Cela a souvent tendance à alourdir la ligne et ce n’est clairement pas ce qui est recherché ensuite sur le marché de l’occasion…

Je vous l’accorde, sur certains coloris, cette option ressort parfois d’une meilleure manière. À vous de me dire lesquels. Avec les jantes couleur carrosserie, on frôle l’indigestion.

6. Le contour de porte-gobelet en cuir

Chez Porsche, la personnalisation peut aller très loin, notamment grâce au programme Porsche Exclusive Manufaktur. L’intérieur tout cuir, c’est souvent le principal témoin d’un modèle suréquipé. Cela peut aller très loin puisqu’il est même possible d’offrir le contour des portes-gobelet en cuir. Une option facturée à 270 € dont on s’interroge sur la réelle pertinence, d’autant plus que ces portes-gobelet sont rétractables et donc invisibles la majorité du temps. A-t-on vraiment besoin de poser son café dans un support en cuir ? À vrai dire, non, d’autant plus qu’une tâche de café, ça peut marquer le cuir. Malheureusement, il n’y a pas de photo de cet équipement…

7. L’intérieur bleu

Tous les goûts sont dans la nature. En matière de Porsche 911, ils vont souvent à l’unisson puisque les configurations grises avec intérieur noir sont les plus répandues. Heureusement, certains osent la couleur. Il faut dire que chez Porsche, toutes les fantaisies sont permises puisqu’un large choix de coloris intérieurs et extérieur sont proposés. L’intérieur bleu, il est depuis des années au catalogue. Les teintes sont désormais plus foncées. D’une manière générale, ce sont des intérieurs peu désirés, surtout sur le marché de la seconde main. Pourtant, c’est original !

8. L’extincteur

Avoir un extincteur dans sa voiture, c’est un équipement que je recommande vivement à chaque automobiliste. Chez Porsche, c’est un accessoire optionnel facturé à 192 €. Par rapport à d’autres options, cela peut paraître dérisoire. Cependant, il s’agit d’un petit extincteur de seulement 1 litre, que vous pourrez dix fois moins cher dans le commerce. Quant aux fixations, elles sont souvent fournies. Les acharnés du « matching numbers » et les obsessionnels des « options d’époque » ne seront certainement pas très intéressés par cet équipement qui, rappelons, doit être contrôlé annuellement et remplacé régulièrement.

9. La bande latérale Porsche sur le Cayenne

Parmi les options curieuses, on trouve des stickers latéraux Porsche disponibles notamment sur le Cayenne. Alors bien sûr, des Cayenne avec des bandes de série s’inspirant des 911 (997) GT3 RS, cela a existé avec notamment le Cayenne S Transsyberia. Mais là, on a clairement du mal à comprendre l’intérêt de cet élément visuel sur un SUV haut de gamme. Alors bien sûr, ce sont des stickers, qui peuvent être retirés. Seulement, ce sont des stickers facturés 384 €.

10. Les étriers de frein peints en noir

Sur le configurateur, il est aussi possible de choisir l’option permettant de peindre les étriers de frein en noir. Si le jaune de vos disques en carbone-céramique vous dérange, que vous abhorrez le Vert Acide des freins de votre Porsche hybride, alors il peut être intéressant de vouloir passer ces mâchoires en noir, pour plus de discrétion. Forcément, cela a un coût : 828 €. Pour information, un bon carrossier vous en demandera quatre fois moins.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page