ActualitéPorsche

Porsche 718 Cayman GT4 RS : pourquoi encore acheter une 911 ?

Une nouvelle page vient de s’écrire dans l’histoire de Porsche. Attendue de pied ferme, le 718 Cayman GT4 RS vient d’être dévoilé. Un modèle qui résonne comme un aboutissement. Jamais, un Cayman de série n’avait affiché une telle puissance, n’avait arboré une telle préparation et n’avait promis de tels chiffres. 500 chevaux, rien que ça ! Mais plus encore que l’augmentation de puissance, cette nouvelle version profite d’améliorations inédites, jamais vues jusqu’à présent. Dès lors, on pourrait se demander si cela vaut encore le coup (et le coût) de s’orienter sur une 911 avec son moteur en sac à dos… Partons à la découverte de ce nouveau Porsche 718 Cayman GT4 RS.

Un modèle « signature » symbole d’espoir

Sale temps pour l’automobile… Plus que jamais, les normes environnementales poussent vers la sortie les voitures thermiques. Les sportives sont les plus impactées, à coup de malus énorme dans la calandre. En ces temps moroses, la solution de facilité, c’est l’électrification. Il faut dire que les constructeurs n’ont guère le choix puisque l’interdiction de vente du thermique est une épée de Damoclès… Chez Porsche, on a une approche réfléchie sur la question. D’un côté, la marque s’ouvre à l’électrification totale (Taycan) et partielle, par le biais de modèles hybrides (Cayenne, Panamera…). De l’autre côté, Porsche cherche à développer un carburant de synthèse qui permettrait de continuer à faire vivre l’âme des modèles sportifs de la marque : l’emblématique 6-cylindres à plat. En attendant, voici le tout nouveau Porsche 718 Cayman GT4 RS. Un monstre d’efficacité qui n’a qu’un objectif : vous procurer du plaisir de conduite.

Porsche est un constructeur toujours à l’écoute de ses clients. Malgré certaines obligations qui continuent de faire ronchonner (suralimentation des 911 Carrera, passage au 4-cylindres sur les 718, passage à l’électrique…), la firme de Stuttgart continue de produire des voitures 100 % plaisir. On l’a vu récemment avec la toute dernière 911 (992) GT3. La 911, chez Porsche, c’est une institution. Depuis 1963, le modèle phare de la marque a toujours misé sur un côté conservateur. Avec son moteur en position arrière, c’est une voiture qui nécessite une certaine habitude pour être utilisée efficacement. Porsche a bien essayé de virer la 911 du catalogue dans le passé, en misant notamment sur la 928. Mais ça n’a pas pris… Ce Cayman GT4 RS essaie une approche différente…

718 Cayman GT4 RS : une gueule et des symboles

RennSport, que l’on abrège en RS, cela signifie une sportivité accrue. Pour la première fois de son histoire, un Porsche Cayman va pouvoir bénéficier de la même préparation, accordée jusqu’à présent aux 911 GT3. Un programme séduisant qui passe par le style. Au niveau de la couleur de présentation, Porsche propose le Gris Arctique, facturé contre un supplément de 3 240 €. À cela s’associent des jantes peintes en bleu Indigo (option à 552 €). De base, elles sont classiquement peinture couleur aluminium.

Notons par ailleurs que ces jantes de 20 pouces disposent d’un design spécifique et exclusif. Le style général du modèle est repris du 718 Cayman GT4 « classique » qui demeure au catalogue, mais bon nombre d’éléments sont revus en profondeur. Le capot dispose de prises d’air exclusives, l’arrière s’habille d’un aileron à fixation en col de cygne. On notera aussi que les vitres de custode comprennent désormais une écope d’entrée d’air, alignée avec celle de l’aile. Le rendu est clairement sportif. Sur les ailes, le monogramme « GT4 RS » prend place, sous la forme d’un sticker. Chic et sport.

On notera aussi l’apparition d’un nouveau diffuseur. En regardant davantage dans le détail, on découvre de nouvelles écopes de pare-chocs, des ailes avant creusées vers l’intérieur sur la partie arrière, un rabaissement et bien sûr, beaucoup de carbone. La marque a fait le choix de remplacer le capot et les ailes en PRFC ; un alliage de carbone et de plastique, dans l’optique d’économiser du poids. La finalité, c’est d’aller encore bien plus loin en matière d’efficacité. Et forcément, chaque gain de poids est bon à prendre. Justement, au même titre que sur une Porsche 911 GT3 RS ou 911 GT2 RS, vous aurez l’opportunité de choisir le Pack Weissach. Une option qui coûte un bras tout en étant une main tendue vers l’obtention de bons chronos sur piste. J’aurais l’occasion de revenir sur ce point un peu plus loin dans l’article.

Pack Weissach : c’est quoi ? À quel prix ?

Une Porsche sans option, c’est un peu comme une pizza Margherita. C’est une recette qui marche mais pour les plus gourmands, mieux vaut aligner un petit supplément. Sur les modèles RS, vous avez la possibilité de retenir l’option Pack Weissach. Avant tout, Weissach, c’est une commune allemande, pas très loin de Stuttgart, où se situe un centre de développement Porsche, abritant environ 3 000 personnes. La spécialité maison ? Transformer une voiture sportive en une sportive redoutable. Dans le cas du Porsche 718 Cayman GT4 RS, l’option Pack Weissach coûte 12 708 € et même 15 948 € si vous prenez en plus l’arceau cage.

Cette option coûteuse se caractérise par le passage en fibre de carbone d’éléments, comme le capot avant, les entrées d’air latérales supérieure et inférieure mais aussi l’aileron et la partie supérieure des coques de rétroviseur. Un sticker Porsche gris s’invite sur la partie haute de la lunette arrière tandis que les sorties d’échappement gagnent du titane. À bord, vous profitez d’un arceau de sécurité en titane, avec des harnais à 6 points aussi bien pour le conducteur que le passager. La boîte à air passe en carbone, le tableau de bord s’offre un revêtement en Race-Tex et des logos Weissach Package s’invitent un peu partout. Pour les plus acharnés, les jantes en magnésium (toujours en 20 pouces) vous permettent de gagner 10 kg et de perdre 15 000 €.

Une puissance de 500 chevaux… On n’était pas prêts

Quand Porsche veut faire plaisir, on met le paquet. La course à la puissance, c’est un concept d’égo mais qui demeure important pour beaucoup. Pour autant, Porsche a effectué un réel travail de préparation. Le poids descend à 1 490 kg seulement avec le réservoir d’essence plein et le conducteur à bord. Une belle prouesse qui s’accompagne par des gains de poids multiples, avec notamment la réduction des garnitures d’isolation, une lunette arrière en verre allégé et bien sûr la suppression du superflu. Le Porsche 718 Cayman GT4 RS dispose de rotules de direction exclusives, d’amortisseurs réglables et de nouvelles barres stabilisatrices. De même, l’aérodynamique est meilleure avec une nouvelle lèvre de pare-choc et diverses aérations.

Sous le capot, la marque aurait pu reprendre le Flat-6 du Cayman GT4 mais non, on trouve l’onctueux 6-cylindres à plat directement repris de la dernière 911 GT3. Une mécanique fascinante qui permet donc de bénéficier de 500 chevaux et de 450 Nm de couple. Notons qu’il est possible de grimper jusqu’à 9 000 tr/m… Et là, ça fait rêver. Pour passer une telle puissance au sol (et uniquement sur les roues arrière bien sûr), mieux vaut avoir une certaine expérience.

Porsche a fait l’impasse sur la boîte de vitesses manuelle. La boîte PDK à double embrayage et 7 rapports est l’unique proposition. Elle a bénéficié de diverses améliorations. On notera que le sélecteur a l’apparence d’un levier de vitesses manuel. C’est déroutant mais la symbolique est bien là. Comme si Porsche voulait nous dire « Désolé les gars, on a essayé la boîte manuelle, mais c’était pas optimal donc on a fait comme si ». Avec le 0 à 100 km/h effectué en 3,4 secondes seulement, la version RS prend clairement l’ascendant sur le Cayman GT4 « classique », pourtant déjà très efficace.

Un temps exceptionnel sur le Nürburgring !

Sur la célèbre Nordschleife (boucle Nord) du circuit Nürburgring, le Porsche 718 Cayman GT4 RS est parvenu à décrocher un chrono exceptionnel, entre les mains expertes de Jörg Bermeister, pilote de la marque. Avec seulement 7 minutes, 9 secondes et 300 millimètres, cette nouveauté devance l’actuel GT4 de 23 secondes. C’est purement énorme. Un temps qui permet au plus redoutable des Cayman de se hisser parmi de grosses sportives.

Ci-dessus, vous pouvez revivre le tour victorieux à bord du Porsche 718 Cayman GT4 RS. Un tour des impressionnants qui permet de se rendre compte de l’efficacité du châssis et du talent du pilote. Beaucoup considèrent que les Cayman sont plus « sains » qu’une 911, en raison du moteur en position centrale arrière qui permet une meilleure répartition des masses. Une problématique qui divise beaucoup au sein des passionnés de la marque et pour laquelle je ne prendrais pas partie. Mais rationnellement, faut-il privilégier ce Porsche 718 Cayman GT4 RS à la Porsche 911 (992) GT3 ?

Obtenir équipements options Porsche Cayman

Retrouvez toutes les informations de votre actuelle ou future voiture

  • Liste des équipements de série
  • Liste et prix des options
  • Motorisation
  • Code couleur

Le mot de la fin : mieux qu’une 911 GT3 ?

Si on regarde la fiche technique des Porsche 718 Cayman GT4 RS et Porsche 911 (992) GT3, on peut remarquer des similitudes. Alors bien sûr, le style est différent, tout comme l’architecture générale… Mais hormis cela, les deux modèles se partagent le même moteur avec néanmoins un surplus de 10 chevaux pour la 911 histoire de ne pas choquer les puristes. Cette dernière conserve aussi l’avantage de proposer une boîte de vitesses manuelle. Le poids est également très proche avec un avantage de 20 kg pour le Cayman et fatalement, les accélérations sont identiques de 0 à 100 km/h, avec 3,4 secondes. La vitesse de pointe n’affiche qu’un écart de 3 km/h avec respectivement 315 et 318 km/h pour les Cayman et 911. Sur le Nürburgring, la 911 demeure néanmoins la plus rapide avec une avance de près d’une dizaine de secondes.

Mais lorsque l’on regarde la grille tarifaire, on se rappelle que la 911 GT3 nécessite de payer un minimum de 178 595 € tandis que le Cayman GT4 RS descend à « seulement » 144 815 €. Chacun pourra en tirer sa propre conclusion. Pour rappel, un 718 Cayman GT4 classique demande 40 000 € de moins. Chacun pourra donc trouver le modèle qui lui correspond, en fonction de son budget. Bravo Porsche ! Précisons enfin que le configurateur a été mis à jour.

Enfin, une version Clubsport existe également. Celle-ci conserve la même partie mécanique mais bénéficie d’un habitacle adapté aux réglementations, en compétition. Celle-ci dispose également d’améliorations aérodynamiques et divers panneaux de carrosserie passent en fibre de lin. Pour cette version, le prix de base débute à 196 000 € hors taxe. Glups.

Source
Porsche.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page