ActualitéAlpine

Alpine A110 : une nouvelle gamme et trois versions

Et oui, cela fait déjà quatre ans que l’Alpine A110 a fait son grand retour. Le pari était audacieux pour Renault, de relancer sa branche sportive Alpine. Une renaissance qui a aboutit sur la création d’un modèle de série mais également sur la création d’une division sportive à part entière, engagée aussi bien aux 24 Heures du Mans, qu’en rallye et en Formule 1. Si l’avenir de la marque passera par l’électrification, il est désormais question d’une évolution de l’Alpine A110. Plus qu’un restylage, on parlera d’une restructuration.

Alpine A110 : un modèle, trois versions

Clarifier une gamme, c’est essentiel. Dès lors, les équipes marketing d’Alpine ont pris la décision d’articuler la gamme autour de trois versions. Chacune dispose ainsi de son propre tempérament et vise un public bien spécifique. Pour autant, la marque française, toujours basée à Dieppe, n’a pas réalisé de restylage. Le design de la nouvelle A110, plutôt intemporel grâce à ses évocations rétro, n’a pas pris une ride. Dès lors, c’est véritablement une restructuration de la gamme qui a été préférée. Cela s’accompagne toutefois de deux évolutions importantes : le passage à 300 chevaux, contre 292 auparavant des versions hautes et l’ajout d’un kit aérodynamique optionnel.

L’Alpine A110 gagne également de nouveaux réglages de châssis et de cartographie, afin de différencier concrètement les trois différentes versions que sont l’Alpine A110, l’Alpine A110 GT et l’Alpine A110 S. Cela s’accompagne malheureusement d’une montée des prix, puisqu’il faut désormais compter sur un minimum de 59 500 €. Partons donc maintenant à la découverte de ces trois nouvelles versions d’Alpine, qui sont déjà disponibles à la commande dans les concessions de la marque.

Alpine A110 : l’originale, l’authentique !

En entrée de gamme, l’Alpine A110 demeure similaire et s’appelle désormais simplement par sa propre dénomination. Celle-ci conserve son moteur 4-cylindres 1.8 TCe, en position centrale arrière, de 252 chevaux et 320 Nm de couple, associé d’office à la boîte automatique à double embrayage EDC7. Elle se montre toujours aussi légère et vive, avec à peine plus de 1,1 tonne sur la balance. La présentation reste parfaitement similaire. Elle dispose du châssis Alpine, qui se montre joueur et suffisamment efficace pour prendre du plaisir de conduite.

Le 0 à 100 km/h ne demande que 4,5 secondes, un score très respectable. De base, elle dispose de jantes alliage de 17 pouces et s’enrichit d’un nouveau système multimédia, avec toujours une surface de 7 pouces, qui donne l’accès au Bluetooth avec notamment deux prises USB. Le menu Alpine Telemetrics permet de superviser bon nombre de paramètres, comme les courbes de couple et de puissance ou encore la pression de charge du turbo. Vendue à partir de 59 500 €, l’Alpine A110 « classique » est donc celle qui évolue le moins. Mais est-ce un mal ? En option, le pack Confort apporte les sièges baquets Sabelt, les jantes Serac en 18 pouces et le Park Assist.

Alpine A110 GT : sportive et chic

L’Alpine A110 GT est une version qui cherche à mixer, le confort et la sportivité. Elle peut s’habiller d’un intérieur coloré marron ou noir, avec des surpiqures bleues. Elle inaugure une nouvelle couleur, le gris Tonnerre et reçoit également le châssis « Alpine ». Elle offre de série, une dotation assez riche qui comprend les radars et caméra de recul, des freins majorés avec des disques de 320 millimètres à l’avant, des jantes diamantées en 18 en pouces avec des étriers de frein bleus. Cette version dispose par ailleurs de sièges Confort réglables sur 6 voies. Bref, cette Alpine A110 GT est une incitation au voyage.

Par ailleurs, cette version grand tourisme reçoit une évolution du moteur 1.8 TCe qui passe désormais à 300 chevaux et 340 Nm de couple accessibles dès 2 400 tr/m. Cela contribue à améliorer significativement l’efficacité avec le 0 à 100 km/h qui passe à 4,2 secondes. Le poids augmente très légèrement mais n’excède pas les 1 140 kg. En revanche, le prix n’est pas des plus light, puisqu’il démarre à 69 500 €. En option, le pack Microfibre apporte le volant, la planche de bord et la console centrale en matière microfibre.

Alpine A110 S : pour l’amour de la performance

En haut de gamme, culmine l’Alpine A110 S. Celle-ci conserve la précédente recette mais profite aussi de l’évolution à 300 chevaux. Elle est la seule à disposer du châssis Sport et d’une peinture bitons avec notamment cette robe orange Feu conjuguée au toit noir. Les sigles et lettrages passent aussi en noir pour renforcer le côté sportif. Elle reçoit d’office l’échappement sport et les jantes GT Race en 18 pouces, en finition noire. Elle peut bénéficier en option des pneus semi-slick Michelin PS Cup 2 Connect mais aussi d’un pack Aero optionnel qui améliore la vitesse de pointe à 275 km/h tout comme le style. Onj remarquera notamment le lèvre de pare-choc avant et l’aileron en fibre de carbone.

L’Alpine A110 S démarre ainsi à 71 500 €, un prix élevé mais justifié par des modifications assez importantes, notamment au niveau des réglages du châssis. Nul doute que cette version largement inspirée par l’Alpine A110 R-GT, trouvera son public assez rapidement. Fait amusant : un launch control a été intégré. Inutile, donc indispensable. Et si vous vous demandez à quoi ressemblerait une collaboration entre Alpine et Mercedes, je l’ai illustré pour vous…

Source
Alpinecars.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page