ActualitéDS

DS E-Tense Performance : un recyclage plein d’ambitions…

Chez DS Automobiles, les concept-cars se suivent et se ressemblent parfois. Lorsque nous avons découvert la nouvelle DS E-Tense Performance, il n’est pas bien difficile d’y voir les traits généraux (et le nom) de la précédente E-Tense, présentée en 2016. Pour autant, un profond restylage a été opéré. Et surtout, toute la partie technique et technologie a été revue. Le but ? S’inspirer de l’implication de DS en Formule E afin de transposer cela en série tout en améliorant l’efficience. Avec 825 chevaux, ce prototype promet pourtant d’être encore plus économique à l’usage qu’une Dacia Spring. Mais comment est-ce possible ? Car sachez que le constructeur français promet – en plus – le 0 à 100 km/h en 2,0 secondes seulement. Wahou !

DS E-Tense Performance : une gueule largement modernisée

Lorsque l’on regarde la nouvelle DS E-Tense Performance, on a un ressenti plutôt bizarre. Bien sûr, la filiation avec la précédente E-Tense est bien là. Ne serait-ce qu’en raison de ce joli choix coloré. Pour autant, tous les codes stylistiques de la marque ont été revisités. Et d’autres viennent les compléter. Il en ressort un look très agressif. Techniquement, ce prototype est assimilé à une Formule E de route. Malgré tout, on retrouve pas mal de codes qui semblent industrialisables. À l’avant, on découvre une grande calandre très effilée, entourée de deux optiques superbement dessinées, comprenant pas moins de 800 LED. La calandre holographique est également une œuvre d’art à elle seule. Ce style assez enveloppant s’accompagne de jantes de 21 pouces et d’un superbe décroché sur les portières.

Associant cette teinte « interférentielle à effet scarabée » à du noir mat, la DS E-Tense Performance veut marquer les esprits, à tous les niveaux. Derrière ce style, il faut également y voir des indices sur le design des futures productions. En quelques sortes, nous sommes face à un concept-car destiné à présenter la transition de l’expérience acquise en compétition, à celle de la voiture de série. Pour cela, malgré la puissance, on retrouve des orientations plutôt intéressantes. Bien sûr, il s’agit ici d’une hypercar 100 % électrique, car le but de la marque est également de s’ancrer dans cette voie… Mais on ressent assez bien les ambitions des équipes aux commandes d’un tel prototype… Bien sûr, ce modèle n’est pas voué à entrer en production, du moins pas sous cette forme. Mais il y a des choses intéressantes sous cette jolie coque…

Puissance énorme, consommation minime

L’un des axes de recherche des équipes DS a été d’améliorer l’efficience du modèle. En effet, si vous regardez les flans de cette E-Tense Performance, vous y remarquerez les lettres « TE », abréviations de TotalEnergies. Le groupe pétrolier, qui investit massivement dans l’énergie, a développé, par le biais de a sa filiale Saft, une batterie (made in France) dotée d’un système de refroidissement immersif des cellules. Sans rentrer dans le détail, cela permet un meilleur contrôle de l’échauffement tout en accroissant la capacité de régénération. Il en découlerait un potentiel de 600 kW aussi bien en accélération qu’en régénération. Bien que la partie technique reste un flou, on comprend mieux pourquoi une batterie de seulement 25 kWh a été employée. Celle-ci promet une autonomie importante tout en étant relativement légère : à peine 200 kg.

Mais surtout, DS Automobiles ne veut pas s’aventurer à donner des chiffres, qui seraient peut-être illusoires d’ici la mise en production des futurs modèles. En revanche, la DS E-Tense Performance annonce une puissance de 815 chevaux, répartie sur les quatre roues. Avec ses deux moteurs, elle pourrait réaliser le 0 à 100 km/h en à peine 2,0 secondes. Une performance sans égale sur le marché. Selon DS Automobiles, les freins ne seraient pas utilisés puisque c’est la capacité de régénération de l’énergie qui permettrait une forte décélération. C’est très prometteur ! À cela s’ajoute la possibilité de charger la batterie jusqu’à 350 kW, pour une recharge complète en à peine plus de 10 minutes. Bluffant !

Un laboratoire roulant plus qu’un futur modèle

La DS E-Tense Performance est à considérer comme ce qu’elle est : un laboratoire roulant. Elle permet de montrer les avancées dans différents domaines qui pourraient permettre d’accroître l’intérêt de la voiture électrique. On y trouvera aussi des codes stylistiques qui rendront le style des futures DS encore plus incroyable, avec toujours cette alchimie entre l’élégance et la sportivité. Mais surtout, DS Automobiles va ainsi pouvoir faire parler d’elle. Aussi, ce prototype fonctionnel sera mis aux mains des pilotes maison de Formule E, Jean-Éric Vergne et António Félix da Costa. Une belle promotion qui sera assurée sur circuit mais aussi sur route ouverte !

Ce coupé 2+2 est long de 4,70 mètres et devrait peser autour des 1,2 tonne, grâce à l’emploi massif de fibre de carbone. Notons par ailleurs que ce concept-car sera mis aux enchères en NFT (virtuellement donc)…

Source
Media.stellantis.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page