ActualitéPeugeot

Peugeot e-308 : la compacte au lion passe à l’électrique

Il y a quelques semaines, on sortait notre guide d’achat de la Peugeot 308 III. Une compacte qui nous a clairement séduit et qui marque une vraie progression, à tous les niveaux. Seulement, il n’y a pas réellement de secret sur les intentions de la marque au lion qui préparait activement une version électrique. La plateforme EMP2 en offrant la possibilité, c’était une opportunité à ne pas manquer. La Peugeot e-308, qui entrera en production en 2024, vient d’être présentée officiellement par la marque. Si la présentation est sans surprise, la compacte électrique pourra compter sur une nouvelle technologie de batterie…

Peugeot e-308 : trop rien ne change (d’apparence)

En matière de style, la Peugeot e-308 se la joue conservatrice. Alors que la e-208 se caractérisait notamment par une calandre spécifique partiellement colorée, la compacte électrique sera similaire à ses homologues thermiques et hybrides rechargeables. On notera que vous aurez le choix entre deux finitions seulement : Allure et GT. On retrouvera donc les différents appendices esthétiques de ces deux versions. Pour la GT, il y aura notamment les optiques avant amincies, qui affinent le regard de cette 308. Sur ces visuels de présentation issus du communiqué de presse, on découvre que les deux carrosseries seront proposées sur la Peugeot e-308 : la berline et le break SW.

Si les éléments de style sont reconduits tels quels, on notera l’apparition de nouvelles jantes alliage de 18 pouces, qui seront spécifiques à la e-308. Elles ont une meilleure aérodynamique et permettraient d’alléger un petit peu la consommation. Pour le reste, la Peugeot 308 est déjà une belle voiture et rien d’autre n’a été fait. Ce n’est pas vraiment un mal puisque l’époque d’enlaidir les versions électriques semble enfin révolue. Finies les calandres pleines atroces, les touches de bleu un peu partout et autres appendices disgracieux. la Peugeot e-308 est avant tout une 308 et elle s’assume pleinement en tant que telle, qu’elle que soit la motorisation.

156 chevaux… Et une nouvelle batterie !

Si la Peugeot e-308 repose sur la plateforme EMP2, elle innove en apportant une toute nouvelle batterie. Face au contexte actuel et à la raréfaction du lithium-ion, la marque au lion a fait le choix d’une chimie innovante. Ainsi, la batterie proposée est composée à 80 % de nickel, 10 % de manganèse et 10 % de cobalt, fonctionnant sous 400 Volts. En l’absence d’informations plus concrètes, il est difficile de prédire l’intérêt particulier de cet alliage. Toutefois, la capacité annoncée est de 54 kWh dont 51 kWh utiles. Cela autoriserait une autonomie de plus ou moins 400 kilomètres en cycle WLTP. Quant à la puissance, elle atteindra les 115 kW, soit 156 chevaux et 260 Nm de couple. C’est nettement mieux que ce qui était proposé jusqu’à présent sur les modèles électriques de Peugeot !

Peugeot fournira d’office un chargeur triphasé de 11 kW et permettra d’utiliser tous les modes de charge. Sa force ? La possibilité de passer de 20 % à 80 % de charge de batterie en moins de 25 minutes. La consommation, encore non homologuée, serait de 12,7 kWh, ce qui la placerait dans la fourchette basse du segment. En matière de technologies embarquées, la Peugeot e-308 récupérera ce qui est fourni d’office sur les finitions Allure et GT. Cela comprend notamment le régulateur de vitesse adaptatif, la surveillance des angles morts ou encore l’alerte arrière de trafic lors d’une marche arrière.

Peugeot e-308 : à quel prix ?

Pour le moment, Peugeot n’a pas communiqué le prix de la 308 électrique. On peut toutefois envisager un prix de vente qui approcherait des 42 000 € en finition Allure. Pour une 308 hybride rechargeable de 180 chevaux, il faut compter 39 530 € actuellement. Le break SW nécessiterait un surcoût d’environ 900 €. Nul doute que cette Peugeot e-308 parviendra à trouver son public, face à la demande croissante de voitures électriques et le forçage européen en ce sens.

La commercialisation débutera dans le courant d’année 2024. D’ici-là, Peugeot pourra continuer d’affiner son offre de service et pourquoi pas même, intégrer un système multimédia capable de programmer les parcours en fonction des recharges nécessaires ? Pour l’heure, seule l’application mobile Free2Move e-solutions est suggérée. On notera aussi que pour certains pays, il sera possible de commander directement les Peugeot e-308 berline et Peugeot e-308 SW directement en ligne, sur le site de Peugeot.

Source
Media.stellantis.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page