DécouvertesInsoliteRenault

Vous souvenez-vous de la Renault Laguna Biturbo ?

Quand on pense aux sportives de la marque au losange, on pense forcément à la branche Renault Sport. Pourtant, il y a une vingtaine d’année, c’était la Safrane Biturbo qui illustrait le dynamisme de la marque. Malheureusement, cela a été un échec commercial. Mais pour le préparateur automobile allemand Hartge, pas question de jeter l’éponge. En 1995, c’est une surprenante Laguna Biturbo qui a été mise au point. Encore plus puissante et plus légère, elle est malheureusement restée au stade de prototype bien que certaines aient été livrées à de chanceux clients. Malgré de rares photos de qualité médiocre, voici la petite histoire de l’éphémère Renault Laguna Biturbo…

Faire encore mieux…

Commercialisée dès 1993, la Renault Safrane Biturbo était un pari audacieux pour la marque française. L’objectif, c’était de contrer les rivales allemandes, reines de l’autoroute. Avec son look délicieusement sportifié, la routière de la marque ne manquait pas d’arguments. Malgré son convaincant moteur V6 biturbo de 268 chevaux, elle devait composer avec un prix de vente élevé. Les chiffres de vente décevants ont contraint la marque à mettre fin au projet. D’ailleurs, deux préparateurs bien connus avaient été impliqués dans la création de la Safrane Biturbo. D’un côté, il y avait Hartge pour la préparation mécanique et Irmscher qui réalisait l’assemblage complet depuis des Safrane V6 Quadra prélevées sur la chaîne de production.

Pour la Laguna Biturbo, l’idée était de prendre une petite revanche. Puisque la Safrane Biturbo était jugée trop chère, l’idée fut de reconduire la recette sur un modèle de gamme inférieure : la Laguna. En 1995, la berline de la marque n’avait alors que deux ans et l’idée d’en faire une version sportive prenait tout son sens. Le prix de revient était nettement plus accessible et il était possible de reprendre certaines pièces de la grande sœur. Au niveau du style, le bouclier avant est modifié, les bas de caisse sont plus prononcés, un aileron prend place sur le coffre tandis que les jantes de Safrane Biturbo en 17 pouces sont montées telles quelles, sur des pneus Bridgestone.

Une Laguna Biturbo trop imparfaite ?

Il n’y a pas que le prix qui est plus léger. La Laguna Biturbo est une simple traction, ce qui permet un gain de poids considérable. Parallèlement à cela, le moteur V6 biturbo a été retravaillé par Hartge. La pression des turbocompresseurs atteint désormais 0,7 bar tandis que de nombreuses modifications ont été opérées : de nouveaux supports moteur, des collecteurs et arbres à cames spécifiques et de grands disques de frein de 320 mm à l’avant. La puissance atteint désormais les 280 chevaux, soit un gain de 12 par rapport à la Safrane. Le 0 à 100 km descend à 7,0 secondes et la vitesse de pointe culmine à 254 km/h. Le kilomètre départ arrêté ne demande que 26,9 secondes.

Rares sont ceux qui ont eu le privilège de conduite une Renault Laguna Biturbo. D’ailleurs, on ne sait pas vraiment combien d’exemplaires ont été produits. Plusieurs sont connus, notamment le modèle bordeaux ici présenté, dont les quelques visuels sont tirés de la vidéo d’un essai de Turbo. Le comportement serait plutôt sain dans l’ensemble, sans être irréprochable. La boîte de vitesses est réputée imprécise et désagréable à manier. Si le prix de vente client prévu était bien inférieur à celui de la Safrane, cela s’explique aussi par des économies réalisées ici et là.

Quant à l’intérieur, il est directement repris d’une Laguna RXE « classique », avec la climatisation de série. Aucun élément de design ou badge ne vient apporter une touche d’exclusivité. Ce sont autant de raisons qui ont poussé Renault à ne pas donner suite à cette belle Laguna Biturbo.

Que sont devenues les Laguna Biturbo ?

La Renault Laguna Biturbo est donc restée au stade de prototype. À ce sujet, au moins deux exemplaires sont connus. La première, c’est l’exemplaire bordeaux qui illustre cet article. Un modèle de couleur fut aussi produit et présenté lors d’un essai. Pour l’occasion, cette dernière fut équipée temporairement de jantes de Bugatti EB110. Selon les rumeurs, jusqu’à cinq autres exemplaires auraient vu le jour. Dans les faits, les informations sont inexistantes à ce sujet. Des sources mentionnent que le modèle bordeaux serait aujourd’hui détruit. Mais quand est-il réellement ? Aucune Renault Laguna Biturbo n’est connue officiellement à ce jour… Y a-t-il plus de chances de trouver un jour une Citroën Traction 22 CV à moteur V8 ?

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page