Pratique

Le chèque de banque : ne faîtes pas l’ERREUR fatidique

Quand on vend une voiture, il est fréquent de demander un chèque de banque certifié à l’acheteur. Après tout, c’est la garantie d’obtenir les fonds une fois la transaction effectuée. Toute votre famille et vos amis vous recommandent cette solution donc c’est fiable. Non ? L’acheteur de votre ex-voiture vous tend un chèque de banque, vous le mettez dans votre poche aux côtés de vos chewing-gums et vous faîtes un dernier coucou niais à votre ex-voiture qui s’efface au loin. Sauf que vous avez commis l’ERREUR à ne pas faire avec un chèque de banque.

Le chèque de banque, c’est quoi ?

Commençons par la base, en allant à l’essentiel. Un chèque de banque certifié s’obtient dans votre établissement bancaire ou bien dans celui de la même enseigne. Là, le guichetier pourra éditer un chèque bancaire certifié après s’être assuré que les fonds sont bien présents sur le compte et bloquera ces derniers pour 8 jours. Ainsi, un chèque de banque est la garantie d’obtenir l’argent. Sauf que les cas de fraude sont très nombreux… Mais alors, comment être sûr qu’un chèque de banque n’est pas en bois ?

Un chèque de banque comporte un certain nombre de mention : la durée de blocage des fonds (8 jours), la date de certification de la banque, la signature d’un employé et une mention qui précise que la provision est bloquée.

Les ERREURS à ne pas faire

Les voleurs et escrocs sont certes des ordures mais ils ne sont pas bêtes pour autant. Certains profitent allègrement de la naïveté et/ou de la méconnaissance du fonctionnement du chèque de banque de certaines personnes.

Pour qu’un chèque de banque ait une quelconque valeur, il est impératif de le vérifier. Sans cela, rien ne vous assure d’obtenir l’argent, le chèque peut très bien être le fruit d’un photomontage plus ou moins habile. Vérifier un chèque de banque, c’est facile : il suffit d’appeler la banque en question en veillant à ne pas utiliser le numéro inscrit sur le chèque, qui peut être faux. On recherche le numéro sur internet et on appelle. Chaque chèque de banque dispose d’une traçabilité. Vous saurez rapidement si le document est réel… ou pas.

Alors forcément, les escrocs ont trouvé une parade. Vous n’êtes pas stupide, vous convenez d’un rendez-vous avec l’acheteur en semaine, à l’heure d’ouverture des banques. Sauf que malheureusement pour vous, votre acheteur a loupé son train. Il vous montre un justificatif. La banque est alors fermée et vous n’avez pas moyen de vérifier le document. Dans ce cas, même si l’acheteur vous met la pression, ne cédez pas.

Un chèque de banque non vérifié n’a aucune valeur. Et nombreux sont malheureusement les personnes à s’être faites arnaquer. Et ne comptez pas sur votre assurance pour vous rembourser votre voiture, c’est pour votre pomme si le véhicule n’est pas retrouvé par la suite…

Bien utiliser un chèque de banque

Ici, nous allons récapituler les différentes étapes pour réduire au maximum les risques de fraude au chèque de banque.

Avant le rendez-vous

Choisissez impérativement un créneau en semaine, dans l’idéal en début d’après-midi. L’acheteur n’arrivera qu’à 19 heures ? Tant pis pour lui. Même s’il vous met la pression, ne cédez pas. Dîtes-lui de prendre une chambre d’hôtel pour la nuit afin de finaliser la transaction le lendemain.

Lors du rendez-vous

Dans l’idéal, soyez toujours deux et ne laissez jamais l’acheteur potentiel seul avec la voiture. Faites toujours preuve de prudence et n’écoutez pas les promesses. On ne fait pas confiance à un inconnu, même si ce dernier se montre amical.

Lors du paiement

Le véhicule plait à l’acheteur, la transaction se fait ! Dès que vous avez le chèque de banque en main, rendez-vous directement sur internet pour rechercher le numéro de téléphone de l’établissement bancaire. Appelez et demandez à vérifier le chèque. La banque n’est pas trop loin ? Rendez-vous y, c’est encore mieux ! Sachez également qu’un chèque de banque certifié n’a une protection que pendant 8 jours…

Quel moyen de paiement accepter ?

Le chèque de banque n’est pas la seule possibilité pour acheter une voiture. Payer en liquide est possible si la somme n’est pas trop élevée, à la condition de signer un document attestant de la transaction en liquide. Paycar est une autre possibilité tout à fait recommandable, faisant transiter l’argent par virement bancaire par un intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur. Ainsi, les problèmes sont évités. D’ailleurs, le coût d’émission d’un chèque certifié varie entre 7 et 20 € suivant les établissements, il peut être négocié gratuitement parfois.

Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer