C'est à vendre !DécouvertesMercedes

À vendre 500 000 €, ce Mercedes Sprinter est INCROYABLE

En parcourant les sites de petites annonces, on fait parfois la découvertes de véhicules assez incroyables, pour ne pas dire fascinant. Aujourd’hui, j’ai failli tomber de ma chaise en découvrant qu’un Mercedes Sprinter diesel de 190 chevaux était vendu près de 500 000 €. Puis, en creusant un petit peu, je suis resté bouche bée face à un tel niveau de luxe. Imaginez donc. Tranquillement engoncé dans un moelleux fauteuil, à l’arrière d’un Sprinter plutôt discret d’extérieur, vous prenez le temps de regarder une série que l’on vous conseillait, dans un confort royal. Envie de déguster un Moët & Chandon ? Pas de soucis, il y a une bouteille dans le frigo. Besoin d’un café pour vous réveiller ? Une cafetière vous attend. Envie d’aller aux toilettes ? Nul besoin de vous arrêter dans une aire d’autoroute qui embaume, vous avez des toilettes privatifs à l’arrière du van… Ah, si j’étais riche (bordel de merde…).

Burgano, un spécialiste de la transformation

En creusant, j’ai rapidement découvert qui était Burgano. C’est une société allemande qui propose notamment des aménagements sur des fourgons de la marque à l’étoile. Les modèles les plus représentés sont les Mercedes Classe V et Sprinter. Toutes les fantaisies sont permises pour combler des clients très exigeants. Nous atteignons un niveau de luxe incroyable qui frise l’indécence.

D’extérieur, Burgano a choisi la sobriété, c’est un Mercedes Sprinter « minibus » format L4H3 comme on peut en croiser assez régulièrement. La livrée est noire est relativement discrète tandis que quelques chromes habillent la carrosserie. Les vitres sont surteintées pour davantage de discrétion tandis qu’une malle externe amovible est ajoutée à l’arrière. L’accès, pour les passagers se fait par l’unique porte coulissante. Six personnes peuvent prendre place à bord. Et trois personnes au niveau du poste de conduite, avec tout de même les beaux sièges et un plaquage bois sur la console centrale.

Un habitacle cossu et parfaitement équipé

À bord de ce Sprinter haut de gamme, on trouve six fauteuils, dont quatre sont face à face. Dans une version « classique », jusqu’à quatre sièges peuvent être juxtaposés. Mais là, ce sont des fauteuils très moelleux et enveloppants dans lesquels on a bien envie de voyager… On trouve aussi, vers l’avant, un téléviseur 3D Full HD de 42 pouces, rétractable électriquement, faisant office de mur de séparation d’avec le chauffeur. On trouve aussi un bar à Whisky, un réfrigérateur, une machine à café Nespresso ou encore un service complet de verres.

Le système audio embarqué offre une excellente qualité de son tandis qu’il est possible de tamiser l’habitacle, avec des jeux de lumière, de déployer des écrans, d’occulter les vitres ou de régler la température pour un maximum de confort. Tout peut d’ailleurs être contrôlé depuis une tablette tactile de 7 pouces avec l’application Car-Control. Faut-il préciser que le van Burgano dispose d’un réseau mobile par satellite, de la Wi-Fi, d’un interphone (oui oui !) et ce n’est pas tout !

Tout à l’arrière, vous aurez même le loisir d’aller dans la salle de bain. On y trouve un éclairage d’ambiance, un lavabo avec eau chaude et eau froide, des toilettes et même un bidet au cas où. La salle de bain peut même faire douche et on y trouve des compartiments de rangements. Bien sûr, tout n’est que bois rare, cuir, marbre et aux matériaux nobles sélectionnés avec soin.

Parlons peu, parlons prix

Voyager dans un confort royal, ça a un prix. En l’occurrence, Burgano propose ce Sprinter à 487 900 €. Un prix très (très) élevé qui constitue le fleuron du préparateur. Pour ce prix-là, vous avez tout ce qui se fait de mieux. Mécaniquement, on trouve la transmission intégrale et sous le capot, un moteur diesel de 190 chevaux (519 CDI)… Pour 5 tonnes ! Bon plan, pour l’exportation, vous échappez à certaines taxes, ce qui abaisse le prix à « seulement » 410 000 €. Si le cœur (et votre compte) vous en dit, voici l’annonce.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page