ActualitéBMW

La BMW Série 2 Gran Coupé remporte un concours de beauté (et oui…)

Ces dernières semaines, BFMTV et RMC ont organisé l’élection de la plus belle voiture de l’année 2019. Un titre honorifique destiné à promouvoir les plus belles lignes, les carrosseries les plus travaillées et novatrices. Après diverses éliminations, les internautes ont décidé d’attribuer ce titre à la BMW Série 2 GranCoupé. On pourrait croire à un poisson d’avril surréaliste mais c’est bel et bien ce modèle tant décrié, même au sein de la communauté BMW qui a remporté le titre. Essayons de comprendre comment cela a-t-il été possible puisque je vous rappelle que ce même modèle figurait en bonne position de notre concours de la voiture la plus laide de l’année.

Analyse rapide des concurrentes

BMW Série 2 Gran coupé : les Gran Coupé désignent des carrosseries hybrides chez BMW, à mi-chemin entre berline et break ou bien berline et coupé. La Série 2 Gran Coupé reprend le design général de la Série 1 tout en arborant un design arrière jugé chargé et lourd. Abandonnant la propulsion, elle dispose aussi d’un avant proéminent.

Mazda 3 : Souvent oubliée, la Mazda 3 continue d’évoluer. Ses lignes plaisent dans l’ensemble même si elle ne semble pas déclencher de réels coups de cœur. Ses lignes faussement simples et son arrière massif lui ont permis d’atteindre la finale… Mais pas la victoire.

Ford Puma : Le Ford Puma a déjà beaucoup déçu par son appellation, déjà utilisée par Ford sur un petit coupé. Le style se veut moderne et travaillé avec un approche ludique et des lignes généreuses. Néanmoins, c’est « encore un SUV » qui n’est autre qu’une Fiesta rehaussée. Cela n’a pas été suffisant pour l’emporter.

Peugeot e-208 : La nouvelle Peugeot 208 est la révélation de l’année, avec un design entièrement nouveau, des lignes très modernes, des couleurs tendances et un bel intérieur. Néanmoins, Peugeot a fait le choix de mettre en compétition la version électrique. Les « anti-électriques » ont donc boycotté le modèle. De même, la calandre colorée n’a pas du aider et la citadine fut éliminée.

Mercedes Classe CLA : Cette version modernisée a beaucoup déçu lors de sa sortie, avec des découpes peu gracieuses et un arrière un peu triste. Néanmoins, le faux coupé Mercedes semble avoir trouvé un regain d’intérêt même si cela n’a pas été suffisant pour triompher, cette fois.

Land Rover Defender : Le constructeur anglais a totalement revu le Defender avec un style néo-rétro plutôt audacieux. Néanmoins, Land Rover est une marque assez confidentielle en France et face à des concurrents nettement plus populaires, le Defender a rapidement été éliminé.

Un modèle très décrié…

En dévoilant la BMW Série 2 Gran Coupé, la marque bavaroise a suscité bon nombre de critiques. D’ailleurs, il est intéressant d’analyser les principaux reproches adressés. Le premier, c’est bien souvent l’abandon de la propulsion au profit de la traction. En 2010, un haut dirigeant de la marque, Nobert Reithofer, avait déclaré que 80% des propriétaires de Série ignoraient qu’il s’agissait d’une propulsion ! Il y a déjà dix ans, la fin de la propulsion était déjà à l’étude chez BMW, pour les modèles d’appel.

Ajoutons à cela le fait que la version sportive, la M235i, abandonne le traditionnelle 6-cylindres au profit d’un 4-cylindres turbo de 306 chevaux. Une mécanique puissante mais assurément moins noble. Les modèles BMW ayant toujours été remarqués pour le plaisir de conduite procuré… Là, on a un sentiment mitigé. Et même au sein des communautés BMW, la Série 2 Gran Coupé ne met pas tout le monde d’accord. Vous l’aurez compris, le design de cette voiture n’est pas le seul aspect qui a déçu.

Un design qui divise

BMW est une marque qui accorde une grande importance au design. Au fil des années, les mutations sont régulières. Le style Bangle, par exemple, a fortement divisé les passionnés de la marque avant de (souvent) les rallier. Le « nouveau » style BMW veut instaurer une nouvelle dynamique afin de sortir d’une phase de transition peu engageante (comme les Série 5 F10). La Série 2 Gran Coupé reprend la partie avant de la Série 1 tout en ajoutant de nouveaux codes.

Le profil se veut des plus classiques, avec une ligne de caisse qui s’efface au niveau des portes arrière pour être surmontée par une seconde. La lecture visuelle est assez lourde et il en ressort un style assez lourd, pas vraiment dynamique. Mais c’est surtout la partie arrière qui a suscité des réactions. Il faut bien reconnaître que le logo BMW semble perdu au milieu de tous ces éléments visuels. Les fausses écopes alourdissent la ligne tandis que les feux ne parviennent pas à gommer cette imposante partie arrière faisant office d’aileron. Un style massif pas vraiment concordant avec cette version pensée comme étant un coupé 4 portes.

Comment expliquer la victoire de la Série 2 Gran Coupé ?

Lorsque nous avons eu les résultats du concours, nous avons été surpris de voir la victoire de la BMW Série 2 Gran Coupé. Si elle n’est pas moche pour autant, son design n’en fait pas un canon de beauté pour autant, selon nous bien sûr. Et surtout, le design est un domaine fascinant où les designers peuvent (en théorie) donner libre cours à leur imagination en dessinant des carrosseries incroyables… Le modèle vainqueur nous donne une sensation d’un cahier des charges trop chargé, où tous les codes devaient être intégrés coûte que coûte… Sans pouvoir penser à l’harmonie d’ensemble.

Avec 53% des votes, la BMW Série 2 Gran Coupé a écrasé ses deux dernières concurrentes. De là, on peut se demander ce qu’il s’est passé puisque les commentaires, à propos de cette voiture, vont à l’unisson, certains n’hésitant pas à employer le terme « dégueulasse ». On peut alors s’interroger sur les modalités du concours, qui met en parallèle des voitures de différentes catégories et de « rangs » divers. Une personne lambda choisira forcément une berline BMW face à une Peugeot 208. De même, l’image Premium de BMW et Mercedes est assez forte. Et même si ce modèle est décrié, certains votent avant tout pour l’image de la marque plutôt que le modèle réellement. Dans un concours de design, il est pourtant bon de prendre du recul pour regarder (et pas juste voir) objectivement chaque production afin de déterminer quelle est la plus méritante… Quitte à mettre de côté ses convictions « pro » ou « anti »…

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page