ActualitéBMW

BMW M235i Gran coupé : le copier-coller de trop ?

Théoriquement, les modèles Gran Coupé actuels de la gamme BMW sont sensés être des coupés 4 portes. Un concept très en vogue qui implique notamment l’utilisation de vitres sans encadrement sur les portes. Pourquoi pas. Sauf qu’en découvrant la nouvelle BMW M235i Gran Coupé, nous avons comme l’impression d’être un peu perdus. Que s’est-il donc passé ?

BMW M235i Gran Coupé : un problème de lecture ?

À la base, la BMW Série 2 dérive de la Série 1, avec deux carrosseries : coupé ou cabriolet. Les « coupés 4 portes » étant tendance, à l’image de la Mercedes CLA, c’est tout naturellement que la Série 2 Gran Coupé a fait son apparition. Sauf que nous avons du mal à comprendre certaines orientations stylistiques sur ce modèle. Ici, nous nous intéresserons exclusivement à la M235i, mais des versions plus « softs » seront aussi proposées.

Longue de 4,53 mètres, la nouvelle BMW M235i Gran Coupé nous semble assez disproportionnée. La partie avant (pare-choc, capot, ailes et portes avant) est reprise de la Série 1. L’avant est donc assez haut et musclé dans son style. Le profil est assez quelconque à notre sens. Nous avons la sensation que la première moitié de la voiture marche bien… Mais que la seconde est assez ramassée, donnant une impression de lourdeur. Les lignes de caisse sont intéressantes mais les découpes d’ouvrants, surtout à l’arrière, semblent avoir été purement dictées par des impératifs techniques.

Cela se confirme quand on apprend que la base technique utilisée est la plateforme UKL. Cette même base a été utilisée pour les derniers X1, X2 et Série 1. Mais elle a également accueilli les Série 2 Active et Gran Tourer. Cela implique de s’adapter sur une base et de faire des concessions. D’ailleurs, la ligne de caisse remonte subitement à l’arrière de la voiture. Le postérieur de notre BMW M235i Gran Coupé semble disproportionné et particulièrement massif. À tel point que le logo BMW semble presque perdu au milieu de toutes ces masses et successions de lignes. D’ailleurs, une vue parfaite de l’arrière rappelle inexorablement un X4 ou X6. Un faux-coupé avec des codes stylistiques de SUV ? Et pourquoi pas ?

Le modèle de trop ?

Vous l’aurez compris, nous avons des difficultés à percevoir l’intérêt de ce modèle au sein de la gamme et son positionnement. BMW appuie le fait qu’il s’agisse bien d’un « coupé 4 portes » bien que la garde au toit, à l’arrière, soit capable d’accueillir 2 adultes bien que nos confrères de l’Argus aient des doutes. Cette fois, pas de hayon mais une simple malle.

Autant le style Gran Coupé marche à merveille avec la BMW Série 8, autant cette fois, il y a comme un goût d’inachevé. Certains éléments sont toutefois à prendre en compte. L’avant massif résulte du fait qu’il soit décalqué sur celui de la Série 1. Cette même Série 1 qui abandonne la propulsion au profit de la traction. Fatalement, cela exige plus de place à l’avant. L’empattement est similaire à celui d’une Série 1. Seul le porte-à-faux arrière est plus long d’une vingtaine de centimètres. Y avait-il trop de contraintes imposées aux designers ?

Un intérieur moderne et bien pensé

À bord, nous retrouvons une planche de bord presque similaire à celle de la Série 1. Et c’est un bon point puisque l’ensemble respire la qualité et bénéficie d’une bonne ergonomie avec notamment une légère inclinaison de la console vers le conducteur. La dalle numérique de 10,25 pouces se conjugue avec des compteurs entièrement numériques. La qualité perçue est bonne, c’est bien dessiné. Que du bon ! La dotation est correcte, intégrant les projecteurs de Full LED de série, l’alerte de franchissement de ligne avec fonction angle mort, le Park Assist, le freinage automatique et l’assistant de marche arrière.

Une M235i à 4-cylindres de 306 chevaux

La nouvelle BMW Série 1 (F40) a déçu autant par son style que par son châssis, abandonnant la propulsion au profit de la traction, puis le 6-cylindres pour un 4-cylindres.

La BMW M235i Gran Coupé reprend donc cette nouvelle architecture. La transmission intégrale xDrive est incluse de série, malgré un comportement typé traction. Les 306 chevaux offerts par le 4-cylindres biturbo de 2 litres permettront d’effectuer le 0 à 100 km/h en 4,9 secondes. La dotation de cette version M235i comprend la suspension adaptative M Sport, un mode Launch Control, un blocage du différentiel et différentes aides à la conduite. La boîte de vitesse automatique à 8 rapports est imposée. Prix de base : 57 250 € hors options.

Gamme tarifaire de la BMW Série 2 Gran Coupé

  • 218i (140 ch) : dès 31 150 €
  • 220d (190 ch) : dès 40 250 €
  • M235i (306 ch) : dès 57 250 €
Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer