ActualitéBMW

BMW M8 Compétition Gran Coupé : sport en famille

BMW est une marque qui fait beaucoup parler d’elle en ce moment. Des calandres démesurées, des propulsions qui n’en sont plus, des profils affadis… Autant de reproches qui nous feraient presque oublier que le constructeur munichois est capable de nous offrir des berlines hautement désirables, qui conjuguent élégance et sportivité, presque aussi bien qu’un prof’ de français.

Le meilleur des deux mondes ?

La BMW M8 (et la Série 8 bien entendu), on en parle régulièrement chez PDLV. Nos avis sont d’ailleurs unanimes à son égard, c’est vraiment une voiture très réussie. Alors forcément, quand nous avons reçu ce communiqué de presse portant sur la M8 Competition Gran Coupé, nous ne pouvions que lui accorder un billet. « Competition » car la M8 « classique » n’est pas importée. En France, nous n’aurons que la version la plus performante. « Gran Coupé » car cet attribut qualifie les berlines dérivées d’un coupé. Le mariage des deux, c’est une berline très racée, avec quatre portes, qui constituera le vaisseau amiral de la marque.

Immense pare-choc, phares acérés à fond noir (LED adaptatifs avec technologie laser), freins démesurés, diffuseur à quatre sorties d’échappement, ailes sculptées… L’aspect sportif de la nouvelle BMW M8 Competition Gran Coupé est bien marqué. Pour autant, l’aspect luxueux n’est pas délaissé car ne l’oublions. Même avec 625 chevaux sous le capot, la M8 est davantage typée GT que sportive pure. Ainsi, pour favoriser le confort et l’accessibilité, l’empattement a été allongée de 200 millimètres. La ligne reste très chic, avec une ligne de caisse travaillée et un vitrage arrière qui rappelle quelque peu celui de la Kia Stinger. Un bel équilibre en somme, sublimé par cette originale peinture à mi-chemin entre le bordeaux et le violet.

La plus ambivalente des BMW M8 !

Aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, la BMW M8 Competition Gran Coupé parvient à concilier sportivité et luxe. Ce parfait mariage se vérifie au niveau du châssis, bénéficiant de multiples réglages. Allégée, avec un centre de gravité abaissé, cette BMW M8 parvient à offrir une ambiance façon yacht ultra moderne. Bien sûr, toutes les technologies de la marque sont présentes. À bord, quatre sièges individuels, pas mal de place et de multiples réglages. On note aussi la présence d’écrans, aussi bien sur la partie haute que basse de la console centrale et derrière le volant. Les commandes physiques sont toujours présentes par endroit, le but n’étant pas de basculer dans une ambiance futuriste ou trop épurée, ce n’est clairement pas l’objectif.

Pour autant, la BMW M8 Competition ne demande qu’à être brusquée lorsque l’envie survient. La suspension adaptative permet trois modes (Confort, Sport et Sport Plus), la direction deux (Confort et Dynamique) et les frais deux aussi (Confort et Sport). Tout peut être commandé assez facilement près du levier de vitesse. Notons aussi que malgré la présence de nombreuses aides, la BMW M8 Competition peut délivrer la puissance par les quatre roues ou bien passer en mode propulsion exclusivement, avec un différentiel actif à l’arrière. Point appréciable, malgré des centimètres en plus, la M8 « familiale » ne gagne que 95 kg mais parvient à rester sous la barre des deux tonnes.

625 chevaux et 750 Nm de couple

Quitte à manger un énorme malus « écologique », autant ne pas se restreindre sur la puissance. Ainsi, la BMW M8 « classique », de 600 chevaux, ne sera pas vendue en France. Nous n’aurons que les versions Competition, développant 625 chevaux et 750 Nm de couple, aussi bien en coupé, que cabriolet ou Gran Coupé. Le 0 à 100 km/h est toujours effectué en 3,2 secondes, avec une vitesse de pointe à 250 km/h… Ou 305 km/h en faisant sauter la bride avec l’option M Driver. La boîte automatique à 8 rapports reste de rigueur, tout comme le surpuissant V8 biturbo de 4,4 litres.

Si vous pensez cette BMW M8 Competition Gran Coupé parfaitement déraisonnable, vous avez raison. La consommation est élevée (10,7 litres en conduite souple), le malus astronomique et la puissance presque démesurée… Mais choisir le Gran Coupé, c’est une économie de 3 000 € par rapport à la BMW M8 Competition coupé. Il est vrai qu’à partir de 170 000 € hors option, cela fait toute la différence.

Grille tarifaire des BMW Série 8

BMW 850i coupé – 103 250 €
BMW 850i cabriolet – 111 250 €
BMW 850i Gran Coupé – 98 650 €

BMW 840d coupé – 103 250 €
BMW 840d cabriolet – 111 250 €
BMW 840d Gran Coupé – 100 250 €

BMW M8 Competition coupé – environ 173 000 €
BMW M8 Competition cabriolet – environ 181 000 €
BMW M8 Competition Gran Coupé – environ 170 000 €

Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer