ActualitéFord

Ford Mustang Mach 1 : un retour pétillant !

Dans la vie, tout est affaire de compromis. Ceux qui trouvaient la Ford Mustang GT trop timide avec ses 450 chevaux et la Shelby GT350 trop démonstrative avec ses 525 chevaux pourront maintenant s’orienter vers la Mustang Mach 1 cru 2020. Un modèle qui s’intercale entre les deux, avec une puissance de 480 chevaux, un look qui fait directement écho au modèle de 1969… Et qui remplace plus ou moins officiellement la Mustang Bullitt ! En revanche, le communiqué de Ford, aux États-Unis, reste assez évasif et l’on ne sait pas encore si ce modèle fera le voyage outre-Atlantique…

La Mustang Mach 1 : un retour très attendu

La Ford Mustang Mach 1 est née en 1969 sous la forme d’un pack performance et esthétique qui rendait la pony car encore plus désirable et efficace. Celle-ci fut commercialisée jusqu’en 1978 où elle disparut jusqu’en 2003 pour un retour très éphémère d’une année. En 2020, la Mustang Bullitt a quitté le catalogue et c’est désormais la Mustang Mach 1 cru 2020 qui coiffera la gamme Mustang. Pour aller au-delà des 500 chevaux, il faudra donc s’orienter vers les redoutables Shelby GT 350 et 500. Une gamme cohérente dans l’ensemble. D’ailleurs, nous apprenons dans le communiqué que la puissance initiale de 525 chevaux avait été retenue afin d’être ramenée à 480, ce qui constitue une évolution par rapport à la Bullitt (+ 20 chevaux) tout en évitant une concurrence interne avec la Shelby GT 350.

Au niveau du design, la Ford Mustang Mach 1 (ne prononcez pas « machin » svp) reçoit des écopes sur le capot, une bande noire sur le capot habillée du logo « Mach 1 », des bandes latérales, des jantes de 19 pouces, un kit aérodynamique, une calandre spécifique et des éléments passés en noir (comme les coques de rétroviseur) ou le spoiler. Ce dernier est par ailleurs disponible en deux versions. Un design plutôt agressif donc mais qui, contrairement à la Bullitt, est totalement ouvert à la personnalisation. Dans son communiqué, Ford présente d’ailleurs deux versions (une blanche et une bleue), configurées de manière très différente.

Des améliorations bien réelles

Ford ne s’est pas contentée de faire une reprog’ de la Mustang GT « classique ». Bien qu’elle reprenne le savoureux V8 atmosphérique de 5.0 litres, bon nombre de pièces ont été améliorées. Déjà, le collecteur d’admission, le filtre à huile et son système de refroidissement proviennent de la Shelby GT 350. De la GT 500, la Mustang Mach 1 récupère le diffuseur arrière et ses quatre belles sorties d’échappement, les échangeurs et les suspensions. Les 480 chevaux sont atteints à 7 000 tours par minute.

2020 Ford Mustang Mach 1

L’aérodynamique serait améliorée de 22% ce qui n’est pas rien ! Ford propose deux transmissions au choix pour sa Mustang Mach 1. Dans tous les cas, seuls les roues arrière entrainent cette belle américaine. La boîte de vitesse manuelle Tremec à 6 rapports concentrera certainement l’essentiel des ventes. Vous pouvez aussi choisir la boîte automatique qui, rappelons-le, propose pas moins de 10 rapports ! En revanche, les performances restent inconnues. Nous pouvons imaginer, à titre d’exemple, le 0 à 100 km/h en 4,2 ou 4,3 secondes avec la boîte mécanique.

La Ford Mustang Mach 1 a notamment été pensée pour un usage circuit. Une ambiance que l’on retrouve assez peu dans l’habitacle avec cet intérieur cuir noir. La finition semble soignée dans l’ensemble même si certains matériaux sont peu flatteurs et des ajustements assez moyens. Néanmoins, l’ambiance est exclusivement noire, avec des surpiqures de couleur blanche. Une présentation relativement classique, presque trop sage, qui contraste avec l’extérieur. On note des badges spécifiques, des compteurs intégralement numériques… Et c’est tout. Les quatre places restent heureusement accessibles.

2020 Ford Mustang Mach 1

La Ford Mustang Mach 1 modèle 2020 n’arrivera qu’au printemps 2021 pour un prix méconnu que nous estimons à 70 000 €. Il s’agirait d’une édition limitée mais le volume demeure méconnu. Toujours est-il que cette version désirable sera proposé au marché nord-américain dans un premier temps. Aura-t-on la chance de voir cette version en France ? Rien n’est encore sûr… Le clin d’œil au passé est en tout cas plutôt réussi aussi bien au niveau du style que du tempérament !

Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer