DécouvertesInsoliteVolkswagen

Une VW Coccinelle transformée en petit train touristique

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un véhicule à la fois unique et particulièrement original. Si vous avez eu la chance de visiter le parc de loisirs Autostadt, à Wolksbourg, en Allemagne, vous avez peut-être croisé cette improbable Coccinelle transformée en petit train touristique. Dans ce court article, je vous propose de remonter le temps et de découvrir la genèse de ce modèle qui, contrairement aux idées reçues, est un projet qui remonte à la fin des années ’50. Et le plus fort, c’est qu’une seconde version, plus récente, a aussi vu le jour… Et même une troisième ! Je vous explique tout cela ! Amateurs de Volkswagen Coccinelle et Golf : vous allez être conquis !

Visitez la ville en petit train touristique

Nous sommes à Wolfsburg, dans la seconde moitié des années ’50, et une jeune entreprise a l’idée d’organiser des visites guidées de la ville, de manière originale. Le carrossier Friedrich Rometsch a pour mission de convertir une Volkswagen Coccinelle afin de réaliser cette tâche. Le modèle est alors profondément remanié puisque outre les deux places avant, dont celle du conducteur, quatre personnes peuvent prendre place à l’arrière. L’arrière, d’ailleurs, est généreusement élargies tandis que les vitres sont supprimées. Seul un toit est conservé, donnant un côté résolument touristique. À l’arrière, une partie vitrée permet même d’admirer le petit moteur !

Source photo : Carscoops.com

Celle-ci est peinte en vert et blanc et affiche une fière allure. Cependant, le projet est bien trop léger pour accueillir les touristes avec seulement 6 places à bord. En parallèle, la société Hermann Harmening est chargée de concevoir une remorque originale, donnant un côté train touristique. Celle-ci repose sur deux essieux, de vitres en plexiglas et de portes battantes pour accéder à six compartiments. Cette fois, 48 personnes peuvent prendre place. Au final, on découvre un attelage qui ne manque pas de charge. Les habitants de Wolfsburg s’attachent très vite à leur petit train touristique !

Un vrai succès… Et la fin !

Long de 14 mètres, ce convoi, surnommé Käfer Bähnle (= petit train, en dialecte allemand), pouvait atteindre les 50 km/h de pointe, ce qui n’est déjà pas si mal quand on se rappelle que cette Coccinelle ne dispose que d’un petit moteur de 30 chevaux. En exploitation, la vitesse était réduite à 20 km/h seulement. Le succès fut au rendez-vous et la clientèle a toujours répondu présent, majoritairement touristique. Seulement, les bonnes choses ont une fin. En 1976, cette Coccinelle est déjà bien fatiguée par ses 18 ans de service et il est décidé de la retirer du service. Heureusement, un véhicule de secours a été préparé pour l’occasion.

Justement, le modèle de remplacement est tout aussi emblématique. Commercialisée depuis deux ans, c’est tout naturellement la Volkswagen Golf 1 qui est choisie comme partie tracteur du futur train touristique. Entre temps, les normes de sécurité se sont durcies et ce qui faisait le charme de la Käfer Bähnle semble désormais bien éloigné de cette Golf Bähnle. De prime abord, on remarque une voiture laissée presque d’origine visuellement. C’est d’ailleurs un modèle cinq portes.

La remorque, quant à elle, affiche un design nettement plus classique. On est dans les années ’70 et les lignes très « carré » sont à la mode. La décoration, blanche avec des vagues vert et jaune, à un côté très vintage. L’intérieur de la remorque s’habille de motifs floraux. Pour plus de confort, les 36 passagers sont dans un environnement totalement fermé, plus confortable l’hiver mais sûrement assez chaud l’été ! On perd néanmoins cette harmonie entre la partie tracteur et la remorque.

Volkswagen Bählne : un retrait prévisible

De 1976 à 2003, cette respectable Golf a parfaitement assuré sa mission. Une performance assez incroyable lorsque l’on voit la masse à tracter. D’ailleurs, on trouvait sous le capot un moteur essence de 1.6 litre, délivrant 90 chevaux. De nombreuses pièces mécaniques avaient été adaptées en conséquence, notamment l’embrayage, afin de pouvoir tracter aisément les cinq tonnes de la remorque. Mais contrairement à la Coccinelle, la vitesse était limitée à 25 km/h. Une vitesse restreinte mais cohérente pour une utilisation touristique. La boîte de vitesse automatique, spécialement créée pour l’occasion, ne dispose que de deux vitesses.

La Volkswagen Golf Bähnle et sa remorque. Source photo : Volkswagen Newsroom

C’est donc en 2003 qu’il fut décidé de mettre fin à ce service touristique. La Golf était pourtant encore en bon état et elle a parfaitement résisté au temps et aux contraintes. La remorque, quant à elle, a bien vieilli. Bien sûr, elle avait nettement moins de cachet que son aïeule, mais elle n’en demeure pas moins – elle aussi – un élément emblématique de Wolfsburg, que beaucoup ont connu. Lors du retrait en 2003, ce second train touristique fut remisé et tomba dans l’oubli. Personne n’a su si elle avait été ferraillée ou non, au même titre que la Coccinelle. Mais alors, qu’en est-il vraiment ?

Une double restauration inédite !

Après 15 ans de sommeil, la Coccinelle modifiée et sa remorque ont subi une profonde restauration en 2003. Tout cela a été opéré dans les règles de l’art pour une raison très simple. C’est d’abord l’Automuseum de la fondation Volkswagen qui a racheté le véhicule avant de la céder au parc Autostadt de Wolfsburg, afin qu’elle y soit exposée et qu’elle puisse rouler de temps à autre, en tant que navette pour les visiteurs.

En 2014, ce fut la Volkswagen Golf 1 et sa remorque qui ont été restaurées. Le chantier a duré trois années et a permis de redonner vie à ce second ensemble. Cette fois encore, les promenades resteront exceptionnelles et corrélées à des événements particuliers. Néanmoins, les habitants de Wolfsburg seront certainement ravis de voir que leurs navettes touristiques ont traversé les décennies tout en ayant subi des restaurations de grande qualité.

L’une des rares photos de la Volkswagen Golf 5 « Bähnle ». Source photo : Waz-online.de

Bien sûr, on aurait aimé voir une version moderne de ces trains touristiques sur base Volkswagen… Dès 2004, Volkswagen a décidé de retenter l’expérience une dernière fois ! Cette fois, c’est une Golf de cinquième génération qui a été retenue, avec une remorque à quatre essieux au style plus moderne. L’ensemble est sans grande fantaisie puisque la voiture semble parfaitement d’origine, à l’exception peut-être de pneus plus larges et de rétroviseurs élargis ! Toujours est-il que ces véhicules sont assez incroyables. Vous aimeriez que nous allions à leur rencontre ? Dîtes-le nous en commentaire !

Point amusant, le fabricant AutoCult a réalisé une reproduction très fidèle de cette Coccinelle, et de sa remorque, à l’échelle 1/43. C’est un set qui se trouve encore sur le marché de la seconde main, aux alentours des 200 €. Il porte la référence 10001. Seuls 333 exemplaires avaient été produits en 2017, ce qui en fait une pièce rare et recherchée.

Le parc Autostadt Volkswagen

Le parc de loisirs Autostadt est situé à Wolfsbourg, à quelques mètres de l’usine Volkswagen. Ce parc comprend un musée et différents pavillons sur le thème de l’automobile, du cinéma et s’étend sur une superficie de 6,5 kilomètres carrés. Un élément phare ? Les immenses tours de verre où les Volkswagen prêtes à être livrées sont stationnées sur plusieurs dizaines de niveau. Un spectacle impressionnant. Pour se balader, plusieurs navettes sont à disposition.

Source photo : Klaus Bossemeyer, pour Autostadt.de

Différents pavillons et activités sont proposées, comme des voitures pour enfants. Pour les grands, vous pourrez prendre en main des voitures du groupe, partir à la découverte de concept-cars… Bref, il y en a pour tous les goûts et on en prend plein les yeux. Cela permet même de voir les nouveautés du groupe, notamment chez Porsche ou Lamborghini. L’entrée coûte 15 € par adulte, pour une journée. Pour les enfants de 6 à 17 ans, le prix est de 6 €. Une formule à 35 €, dédiée aux familles, est aussi disponible.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page