PratiqueVie quotidienne

Faut-il VRAIMENT choisir l’assurance tous risques ?

L’assurance automobile est un domaine complexe. Mais ça, je ne vous l’apprends pas. Pour beaucoup, c’est un domaine obscur et souvent assez abstrait. Alors, on prend la formule conseillé par nos proches ou bien par l’assureur lui-même. Sauf que trop souvent, on se retrouve avec une formule tous risques… Sans trop savoir ce qu’elle comprend réellement. Dans cet article, je vais vous parler objectivement de l’assurance tous risques. Car bien que ce soit la formule la plus chère et la plus complète, elle n’est pas toujours judicieuse et je vais vous expliquer pourquoi.

Assurance tous risques : ça veut dire quoi ?

Avant tout, on va parler des fondamentaux. Assurer une voiture, c’est une obligation, il n’y a pas le choix. Qu’elle roule tous les jours, une fois par mois ou bien qu’elle soit sur des chandelles en attendant une restauration, il est indispensable d’avoir un contrat d’assurance. Toutefois, il n’y a pas qu’une formule d’assurances auto, il y en a réalité trois. Dans les faits, seul le premier niveau est une obligation légale, on l’appelle la responsabilité civile ou plus communément le tiers. Avant d’aller plus loin, je vais vous expliquer brièvement les différences entre les trois types de formules. Un petit tableau vaut mieux qu’un long discours pour être mieux assuré ! Celui-ci n’est pas exhaustif mais il se concentre sur les points essentiels.

TiersIntermédiaireTous risques
Vous causez un accident…Dégâts adverses pris en charge mais pas les vôtresDégâts adverses pris en charge mais pas les vôtresTous les dégâts sont pris en charge après déduction de la franchise
Vous subissez un accident…Vos dégâts matériels sont pris en chargeVos dégâts matériels sont pris en chargeVos dégâts matériels sont pris en charge
Vous tombez en panne…Tant pis pour vous !L’assistance est compriseL’assistance est comprise
On raye votre voiture…Pas de prise en chargeC’est généralement pris en charge après déduction de la franchisePrise en charge après déduction de la franchise
Vous avez un impact sur le pare-brise…Il faudra vous en chargerC’est pris en charge, après déduction de la franchiseC’est pris en charge, après déduction de la franchise
Votre voiture est volée…Rachetez-en une…Vous êtes remboursé en fonction de la valeur sur le marché de l’occasionVous êtes remboursé en fonction de la valeur sur le marché de l’occasion
Combien ça coûte ?Pas très cher !Environ 20% de plus que le tiersEnviron 40% de plus que le tiers

Combien ça coûte ?

Vous l’aurez compris, l’assurance tous risques est la plus complète, et de très loin ! Son principal intérêt réside dans le fait qu’en cas d’accident responsable (= où vous avez les torts), les dégâts de votre voiture sont pris en charge. Dans ce cas, il y a deux options. Si les réparations sont supérieures à la cote précise sur le marché de l’occasion, alors votre voiture sera classée VEI (véhicule économiquement irréparable) et elle sera réformée. Si les réparations sont moindres, l’assureur prendra à sa charge la remise en état mais déduira le montant de la franchise. Il s’agit d’une participation qui est généralement autour des 250 €. Pour faire des économies, certaines personnes choisissent de monter le montant de la franchise, ce qui réduit d’autant la prime annuelle d’assurance auto. Par conséquent, référez-vous à votre contrat d’assurance.

Le prix d’une assurance tous risques est sensiblement plus élevé qu’une formule au tiers, ou intermédiaire. Pour rentabiliser la formule, il faut donc avoir une réelle utilité. Et je ne parle pas d’avoir d’accidents ! Il faut étudier les potentialités mais aussi votre voiture et vos finances afin de déterminer quelle est la formule la plus adaptée à vos besoins. En France, le tous risques est majoritaire car le parc automobile est fréquemment renouvelé. Et comme des milliers de français, une fois que le contrat est signé, on n’y touche plus ! De nombreuses voitures de plus de quinze ans, qui n’ont plus une grosse valeur sur le marché, se retrouvent ainsi assurées en tous risques. Pour autant, la détermination de la meilleure formule d’assurances auto dépend de plusieurs critères.

À qui s’adresse le tous risques ?

Au moment de choisir votre assurance auto, il est préférable de déterminer la formule la plus adaptée. Toutefois, il y a également des cas où vous n’aurez pas de réel intérêt à opter pour cette formule sensiblement plus onéreuse. De par son surcoût, cette formule tout-compris, qui peut encore être agrémentée de quelques options, ne s’adresse qu’à des cas bien particuliers pour être réellement intéressants. Ci-dessous, vous trouverez des cas pour lesquels le tous risques est intéressant et d’autres pour lesquels une formule au tiers fera certainement l’affaire.

Les cas où l’assurance tous risques est nécessaire

  • Vous avez une voiture neuve : Si vous venez d’acquérir une voiture neuve, celle-ci a une valeur importante. Il est donc indispensable que dans le cas où vous causiez un accident responsable, celle-ci soit remise en état ou remplacée à neuf. Par conséquent, une assurance tous risques est primordiale. Même s’il s’agit d’une voiture à moins de 10 000 €, comme la nouvelle Dacia Sandero Access. Mieux vaut être prudent car les accidents n’arrivent pas qu’aux autres ;
  • Vous avez un crédit en cours : Qu’elle soit neuve ou d’occasion, votre voiture achetée à crédit vous coûte encore de l’argent. Si vous choisissez de l’assurer au tiers et que vous causez un sinistre, alors vous perdrez votre voiture tout en devant continuer à payer un crédit qui vous empêchera probablement d’en contracter un nouveau pour vous acheter une nouvelle voiture. À mon sens, il est donc capital d’assurer en tous risques une voiture achetée à crédit… au moins le temps du crédit ! ;
  • Votre voiture est rare : Ce qui est rare est cher… Il y a donc fort à parier que les pièces de carrosserie de votre voiture soient assez difficiles à trouver. Un pare-choc fissuré peut donc vous coûter du temps et pas mal d’argent à débourser. L’assurance tous risques est vivement recommandée. Sachez par ailleurs que si votre voiture est jugée VEI (véhicule économiquement irréparable), vous avez toujours la possibilité d’être indemnisé à sa valeur pour effectuer les réparations, qu’un expert devra valider. Le tous risques est donc polyvalent et adapté aux besoins spécifiques ;
  • Vous avez une voiture pas fiable : Si vous avez acheté une Renault Laguna 2 phase 1 avec le moteur 1.9 dCi 120 chevaux, mieux vaut avoir l’assistance dans votre contrat. Le tous risques permet une prise en charge, parfois directement chez vous. Il est assez frustrant de débourser plus d’argent pour une voiture peu fiable qui ne nous plait pas vraiment… Le tous risques permet généralement d’avoir un véhicule de remplacement. C’est donc idéal si vous utilisez votre voiture pour aller au travail et qu’il s’agit de votre unique moyen de locomotion ;
  • Votre voiture a une forte valeur : Là encore, en cas de dommage responsable sur votre voiture, il est toujours préférable que l’assurance soit là pour assurer vos arrières. Sur une voiture de forte valeur, qu’elle soit neuve ou d’occasion, il est intéressant de choisir le tous risques dès lors que vous n’avez pas la possibilité de racheter une nouvelle voiture équivalente derrière…

Mais évitez le tous risques si…

  • Votre voiture ne vaut plus rien : Vous avez un Fiat Doblo de 2004 avec 340 000 kilomètres ? Je suis au regret de vous annoncer que votre voiture ne vaut plus rien, sur le marché de l’occasion. Aux yeux des assureurs, c’est malheureusement une épave. Si vous causez un accident responsable, l’indemnisation sera minime puisqu’elle sera calquée sur des modèles équivalents avec une déduction de la franchise. Dès lors, quand la cote descend sous la barre des 1 000 €, il est purement inutile de choisir le tous risques. Les économies que vous ferez mensuellement avec une formule plus basse compenseront d’éventuels dommages ;
  • Vous avez fait des modifications lourdes : Si une reprogrammation légère passe généralement incognito (mais on ne vous le recommande pas !), sachez qu’une modification importante, qui touche aux caractéristiques de votre voiture, peut rendre l’assurance tous risques purement inutile car en cas de dommage responsable, vous ne serez pas couvert. Si par exemple, vous doublez la puissance de votre voiture par divers artifices, vous tombez dans l’illégalité à moins de faire homologuer votre voiture en tant que telle. Partant de ce constat, il est inutile de s’assurer en tous risques puisqu’en cas d’accident responsable, vous ne toucherez rien. Pire encore, votre responsabilité peut être engagée pour financer les dégâts de la partie adverse mais c’est un autre débat ;
  • Vous avez de fortes économies : Votre compte en banque est bien garni ? Alors c’est une bonne nouvelle ! Admettons que vous ayez une voiture d’une valeur de 6 500 €. Si jamais vous la cassiez et que vous ayez largement d’en financer une nouvelle, vous pouvez sans problème faire le choix d’une formule au tiers ou intermédiaire. Les économies que vous ferez chaque mois valent sûrement plus que la potentialité d’un accident que vous pourriez assumer ;
  • Vous avez une forte sinistralité : Si vous avez du malus d’assurance auto, vous aurez plus de difficulté à vous assurer. Dans ce cas, je vous conseille d’acheter une petite voiture citadine à petit prix et de l’assurer au tiers. Votre malus sera moins douloureux à supporter et vous pourrez mettre de l’argent de côté pour la suite.

Le mot de la fin

Une bonne formule d’assurance auto, c’est celle qui s’adapte vraiment à vos besoins. J’espère que cet article vous aura permis d’y voir plus clair afin de déterminer la formule qui vous correspond vraiment. Payer plus cher, ce n’est pas toujours très intéressant, surtout si les services proposés ne vous seront pas utiles. Profitez-en pour consulter l’état de votre contrat et n’hésitez pas à en changer ou à comparer les nouvelles offres sur le marché. La Loi Hamon vous permet de changer gratuitement d’assureur dès la date anniversaire d’un contrat.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page