DécouvertesInsolite

Toilet Car : tout ce que vous devez savoir sur ces WC roulants

Dans l’Ontario, une province du Canada, les dirigeants d’une entreprise de plomberie ont eu une idée de génie. Pour promouvoir leur entreprise, un couple un peu fou a eu l’envie de produire des WC roulants. L’idée paraît saugrenue et pourtant, le rendu est largement à la hauteur des espérances. Près de 20 ans après le début du projet, la Toilet Car a pu prendre la route. On pourrait difficilement trouver un meilleur véhicule promotionnel. Celui-ci est d’ailleurs présent au siège de l’entreprise, au milieu de nombreux utilitaires plus traditionnels, comme des Ford Transit (pas de jeux de mots svp). Vous êtes curieux ? Moi aussi. Voici donc plus d’informations sur cette réalisation unique en son genre. Le niveau de détails est incroyable…

Une idée autour d’une bière !

Les meilleures idées naissent souvent entre amis, autour d’une bonne bière. Dans le cas d’Angie et Richard Black, c’est une discussion avec un ami ingénieur, Manuel Medina (Manny pour les intimes) que l’idée de créer des toilettes roulantes est née. L’objectif est clair : lier l’amour du couple pour l’automobile et celui de la plomberie. En prime, cela ferait un superbe véhicule publicitaire et assurément, une bonne communication pour l’entreprise. Il faut dire aussi que l’idée est assez amusante et fera sourire les passants. Accessoirement, de nombreux clichés circuleront sur les réseaux sociaux alors autant y appliquer les logos de l’entreprise, All Pro Plumbing, Air & Electrical.

Entre poser des toilettes, déboucher des éviers ou raccorder une douche et créer une voiture, il y a un sérieux cap à franchir. L’équipe a donc du réaliser un long travail d’ingénierie. Cela passe avant tout par le dessin de ces WC automobiles. L’idée, c’était qu’ils soient pleinement identifiables. Il fallait donc une base, mais aussi la partie principale, la cuvette et bien sûr, le bloc de chasse d’eau. Ce travail de dessin a nécessité une longue réflexion d’ici la mise en exécution du projet. L’ingénieur n’a reculé devant rien pour avoir le rendu le plus efficace possible. Mais avant tout, il fallait une base de travail ! Celle-ci serait entièrement mise à nu, afin de ne conserver que la mécanique, la direction et le châssis. Il semblerait que cette base soit celle d’une Volkswagen Coccinelle de première génération. J’aurais l’occasion d’y revenir un peu plus tard dans cet article.

Comment crée-t-on des chiottes sur roue ?

Cette question, on se l’est peut-être tous déjà posée un jour. En moyenne, nous passerions l’équivalent de trois ans de notre vie aux toilettes. Ces dernières ont même une journée mondiale qui leur est consacrée : le 19 novembre de chaque année. On admettra volontiers qu’une douche sur roue ou un lavabo-voiture aurait été nettement moins amusant que ces WC à moteur. Pour créer ce projet, une phase de modélisation, à l’aide de pièces en carton a été faite. Par la suite, de nombreuses heures de soudure ont permis de créer l’armature générale en métal de la cuvette. Il fallait ensuite lier cette dernière solidement au châssis et plus compliqué encore, faire correspondre la direction et y installer les deux sièges baquets. Car oui, tout WC roulant qui se respecte a le droit à des sièges baquets.

Ensuite, il fallait prévoir un accès à bord. Pour cela, une porte a été créée du côté gauche de l’engin. Celle-ci s’ouvre par le haut, tout en étant assez discrète. Il a ensuite fallu créer la structure de la chasse d’eau, placée en position haute, à l’arrière. Celle-ci culmine à la hauteur de 3,35 mètres, soit l’équivalent d’un bus. Elle est bien sûr parfaitement intégrée, afin de ne pas déséquilibrer cette voiture unique en son genre. L’abattant de la Toilet Car est réellement fonctionnel, avec une commande hydraulique.

Il permet d’aérer la structure en s’entrebâillant à 45°. À bord, on trouve une large planche de bord, qui comprend les compteurs, le manomètre et tout ce qui peut être nécessaire à bord. D’ailleurs, l’équipe n’a reculé devant rien ! On trouve ainsi un système stéréo haut de gamme, la climatisation, un éclairage d’ambiance, cinq écrans HD et autant de caméras pour superviser les alentours. Si la visibilité avant est excellente, celle de l’arrière est plus compliquée…

Toilet Car : le véhicule de parade idéal

Il semblerait que la base utilisée soit celle d’une Volkswagen Coccinelle. On distingue un moteur 4-cylindres à plat qui semble avoir été quelque peu préparé et les phares d’origine, qui apportent un look rétro. Ce moteur se trouve donc à l’arrière, ce qui permet de libérer l’espace à l’avant. Parmi les mécanismes amusants, il y a bien sûr l’abattant, qui peut s’ouvrir électriquement. Mais ce n’est pas tout ! La commande de chasse d’eau peut faire des rotations sur elle-même, tout en émettant un bruit d’évacuation. Toujours dans le détail et la subtilité, on découvre que ce véhicule a été homologué et qu’il peut librement circuler sur les routes canadiennes. La plaque d’immatriculation ? « FLUSH IT ». Cela peut se traduire par « Tire la chasse ». Quant à l’intérieur finalisé, il a clairement fière allure et semble nettement plus accueillant que la plupart des toilettes…

Toilet Car est visible au siège de l’entreprise All Pro Plumbers, dans l’Ontario, au Canada. L’objectif initial, c’était avant tout de se faire plaisir et de se réunir autour d’un projet commun. Au total, il aura fallu 20 ans, de 2000 à 2020, pour mettre au point ce modèle exceptionnel. Regorgeant de détail, le pommeau de vitesse est une tête de mort ! Nul doute que l’entreprise de plomberie a réussi sa communication tout en réalisant un véhicule clairement unique. Le résultat ne manque clairement pas de charme avec ces jantes pleines et les petits enjoliveurs chromés, la grande chasse d’eau ou encore la vue panoramique depuis la cuvette !

Et pour la suite ? Depuis la fin d’année 2020, la Toilet Car circule régulièrement sur route, notamment pour des événements, suscitant la curiosité. Pour la suite ? Le couple, qui ne manque clairement pas d’idées ni d’humour, a notamment réalisé un photomontage de sa voiture sur la planète mars ! Pour faciliter le transport (pas jusqu’à d’autres planètes donc), le bloc de chasse d’eau peut être retiré. L’ensemble peut ainsi se glisser dans une remorque jusqu’à des lieux d’exposition. D’ailleurs, un rouleau de papier hygiénique (et son support) sont aussi présents, ce qui renforce encore le réalisme.

Source
Allproplumbers.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page