DécouvertesInsoliteRenault

Renault 4 concept Suite n°4 : une chambre d’hôtel roulante

La Renault fête ses 60 ans ! Pour l’occasion, la marque a proposé une mission au designer français Mathieu Lehanneur : imaginer une 4L commémorative. Ayant carte blanche, le designer s’est exécuté en repensant la question de la mobilité. Son but ? Créer une Renault 4 pensée comme étant une suite d’hôtel. Le mariage des deux peut sembler absurde mais il prend véritablement du sens lorsque l’on prend le temps de découvrir ce concept-car. Habillée d’une verrière, la Renault 4 concept Suite N°4 s’apprécie aussi – et surtout – dans le soin accordé au détail. Bon anniversaire, Renault 4 !

Pourquoi mêler l’automobile et l’architecture ?

S’offrir une belle chambre d’hôtel, c’est toujours un moment agréable. Mais pour Mathieu Lehanneur, il manquait une dimension « mobilité ». Partant de là, il réalise divers croquis qui aboutissent sur une esquisse finale. Celle-ci donne les grandes lignes de son projet, qui ambitionne de créer une chambre d’hôtel à ciel ouvert, en s’inspirant du domaine des palaces. D’ailleurs, à l’arrière, un petit tiroir joliment frappé du « Suite N°4 » donne clairement la tendance. À bord, ce sont les équipes de Couleurs&Matières de chez Renault qui ont été en charge d’habiller la citadine française en tenant compte du concept imaginé par le designer. Et on découvre assez vite que la réalisation est beaucoup plus technique qu’on ne le pense.

Mêler mobilité et immobilité, c’était clairement la volonté première de ce projet. Alors bien sûr, le concept doit être apprécié pour ce qu’il est. Il ne faut pas y chercher de dimension pratique, demander où sont les toilettes et le porte-manteaux… Ce n’est pas le but. Comme tout concept-car, cette 4L est avant tout là pour faire rêver, pour porter à réflexion et plus généralement, à poser un regard différent sur la traditionnelle Renault 4. Comme il le souligne, Mathieu Lehanneur souhaite qu’on ne voit pas seulement son prototype, mais bel et bien que l’on prenne le temps de le regarder. Et plus on s’adonne à cet exercice et plus on apprécie le travail effectué.

Suite N°4 : une conception périlleuse !

Le design découle de la fonction… Pour cette 4L remasterisée, les plans de Mathieu Lehanneur ont du être adaptés afin de correspondre aux possibilités techniques. La pièce maitresse, c’est bien sûr cette verrière qui prend place à l’arrière, tout en conservant le hayon, qui fait office de porte d’entrée de la suite. Cette pièce a été réalisée en fibre de carbone afin de réduire sa masse. Dessus, des vitres en polycarbonate ont été disposées. On imagine la complexité de conception tant les lignes sont courbes. Malgré tout, il a été décidé de conserver différentes arches qui donnent un rendu « squelette » de la 4L et ce qui permet de bine restituer ses formes originelles. Sur le toit, une multitude de petits panneaux solaires prend place tandis que les feux arrière sont appliqués directement sur le polycarbonate. Fait amusant : l’espace de la place d’immatriculation a été embossé dans le hayon transparent.

Quant à la carrosserie, elle s’habille d’une peinture tri-couches qui restitue l’aspect minéral du ciment. C’est une très belle texture. Les enjoliveurs sont désormais plein, ce qui allège visuellement la ligne tandis que la calandre est désormais une pièce d’aluminium. En photo, le rendu est assez moyen mais en vrai, cette pièce donne l’illusion de vagues, ce qui est particulièrement réussi. L’exercice est d’autant plus impressionnant que ce prototype a été réalisé en cinq semaines seulement. La base utilisée est celle d’une 4L convertie à l’électricité. Quant on parle de mobilité en 2021, c’est un passage presque obligatoire…

Une chambre d’hôtel à ciel ouvert

Forcément, l’intérieur est inondé de lumière. L’intérieur est peint dans un joli jaune acidulé tandis que les coussins sont de couleur blanche. L’un d’eux, en forme de losange, reprend le jaune du poste de conduite. On imagine alors s’installer sur un bord de plage, ouvrir le hayon et profiter d’un beau coucher de soleil. Le tiroir arrière, recouvert de bois, permet de poser un cocktail, votre smartphone et une grille de mots fléchés.

Parfaitement roulante, cette Renault 4 est donc entièrement électrique. Elle n’a pas vocation à être produite en série, mais je pense que vous vous en doutez déjà. Vous pourrez l’admirer à l’Atelier Renault, sur les Champs-Élysées à partir du mois de novembre où elle restera jusqu’à la mi-janvier 2022. Décidément, la Renault 4 n’a vraiment pas fini de faire parler d’elle ! Si vous voulez un vrai camping-car, sachez que les russes ont la possibilité d’acheter un camping-car Lada à partir de 13 000 € seulement !

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page