Guide d'achatPratique

Un cabriolet pour l’été ? Top 15 des modèles NEUFS sous les… 100 000 € !

Nous sommes peut-être qu’à la fin Janvier, mais le manque de vitamines D (celles apportées par le Soleil, si vous voyez ce que je veux dire) nous fait déjà songer aux beaux jours. Et qui disait beaux jours, disait forcément balades en cabriolet. Sauf qu’en 2022, cela ne rime plus de la même manière. Alors que la Fiat 500C et le duo Peugeot 108 Top! / Citroën C1 Airscape ont disparu du marché, il n’existe plus de cabriolet neuf dans les moins de 20 000 euros ! Pensons aux 207 CC, VW Golf et Beetle Cabrio ou même à la Renault Wind, qui étaient de vraies voitures plaisir à moindres coûts. Pas besoin d’avoir des chevaux pour s’amuser sur la route. Maintenant, il faut juste des sous, et du temps de patience pour les délais. Faisons le tour des 15 cabriolets restant sous les 100 000 € !

À moins de 30 000 € : bataille des incontournables

Voiture féminine par excellence, la Mini Cabrio a su s’embourgeoiser là où il fallait pour attirer une clientèle masculine également. Le fait de pouvoir la personnaliser à l’infini et d’en faire une voiture unique est déjà très sympa. La Mini Cabrio est vue et revue, mais elles sont généralement toutes différentes, ce n’est donc pas un souci. Une chouette fonctionnalité, appelée Always Open Timer, chronomètre le temps passé décapoté. Avec une motorisation One démarrant à 27 000 €, il s’agit de la proposition la moins chère du marché actuel, mais vous ne casserez pas la baraque avec ses 100 chevaux tirés de son 1.5 litre essence trois cylindres. Cependant, vous roulez en Mini. Pour les mecs, rappelez-vous qu’il s’agit quand même un peu d’une BMW, au fond…

Dans le même budget mais dans un registre complètement différent, nous allons aborder le cas de la Mazda MX-5. Cette Success Story à la nipponne a toujours été et continue comme LE roadster par excellence. Compact, léger et fougueux, ce petit cabriolet se fera moins vivable au quotidien, mais saura comment communiquer avec son conducteur. Les petits chemins seront toujours un plaisir, cheveux au vent, et son moteur rageur de 132 chevaux à 7 000 tours ! Rappelons tout de même que le poids passe sous la tonne et que la boîte de vitesse offre un guidage qui nous ferait regretter le passage à l’automatisation. En plus, ça consomme pas grand chose et ça sonne très bien. Le cabriolet plaisir raisonnable idéal ! Comptez 29 100 €, mais une configuration élevée, même avec le gros 2.0 SkyActiv-G de 184 chevaux, ne dépassera pas de beaucoup les 40 000 €.

Le cabriolet au pire rapport prix/espace à bord

Après deux très bons élèves pour commencer cet inventaire, nous allons passer à une solution toute autre. Loin de moi l’idée de vouloir déblatérer, mais cette Smart EQ ForTwo Cabrio est à l’opposée de ce que nous venons de voir. Le concept a toujours été sympathique, mais grimper à un prix de base de 30 650 € était peut-être un peu chargé…

Smart a logiquement pris le virage du 100% électrique à fond, et les 120 kilomètres d’autonomie lui suffisent largement. Avec 82 chevaux, les accélérations se doivent d’être très suffisantes pour de la conduite en ville. Le problème, encore et toujours, c’est que malgré un lien avec Mercedes, l’intérieur est toujours austère. Alors, pour ce tarif, le seul fait que la voiture soit pratique en ville ne suffit vraiment pas…

Sous les 40 000 € : SUV ou citadine électrique ?

Quand Range Rover a lancé son Evoque Cabriolet, on a rigolé. Quand le Volkswagen T-Roc Cabriolet a été dévoilé, on a paniqué. La Golf, la Beetle et l’Eos n’existent plus, et c’est un SUV qui l’a remplacé. Mais que dire sur ce T-Roc au toit découpé, à part qu’il ne reste de SUV que le nom. Il n’est pas vraiment pratique, avec ses portes longues et lourdes et son coffre absurde. Sa puissance de 150 chevaux au mieux n’en fera pas un foudre, au vu du poids de la bête. Enfin, et malheureusement, l’esprit stylistique du SUV va clairement à l’encontre des standards déployés par les cabs : ce n’est guère fin en terme de design. Enfin, pour 36 000 € environ, on obtient déjà un véhicule bien équipé (version Style, soit le haut-de-gamme VW), mais en 110 chevaux…

Du coup, il y a une autre solution, mais elle est loin d’être miracle : la Fiat 500C Electrique. La remplaçante de la citadine doublement-emblématique est passée à son tour au 100% électrique, et son prix aussi. Avec un prix de départ à 31 800 €, ça fait cher le mètre-cube. Pour ce budget, la petite italienne s’est franchement embourgeoisée, tant en équipement qu’en qualité perçue. Mais il s’agira plus d’un cabriolet à deux que d’une voiture à quatre. L’accès aux places arrière est toujours aussi chaotique, et le confort y est rude (surtout en cabriolet). Le poids est, par ailleurs, le nouvel ennemi de cette 500. Elle arrive toutefois à rester assez vive, bien que le moteur de 118 chevaux pour remplacer sa version dégonflée à 95 chevaux la rendrait un peu plus fun. Dans tous les cas, il ne s’agit pas vraiment du cabriolet du week-end.

Le Roadster allemand, une histoire qui peut encore durer longtemps ?

L’Audi TT est une véritable institution, et sa version cabriolet l’est tout autant. On touche clairement à un ADN typé sportif, et Audi a su travailler ça à travers le design du modèle tout au long des générations de la TT. Sous les 50 000 €, on n’a cependant pas grand chose hors d’une TT Roadster. Son ticket d’entrée, à 47 600 €, vous offrira tout de même un moteur 40 TFSi dans une déclinaison de 198 chevaux et boîte S Tronic. Cependant, au niveau du look, c’est clairement pas ça… Et rien que le fait de piocher dans les options pour obtenir des jantes plus expressives et une peinture moins… blanche opaque, nous devrons sacrifier 2 000 € de budget.

Et quand un Premium allemand entre dans une catégorie, il ne tardera jamais à se battre avec un autre. C’est ainsi que le BMW Z4 tente contrer l’Audi TT. Avec un prix de base très semblable (47 150 €), le petit roadster béhème joue une carte encore plus sportive que le cabriolet des anneaux. La boite manuelle sur ce moteur 2 litres de 197 chevaux en est l’exemple. Cette stricte deux places reste rudimentaire dans sa robe de base, mais la version M40i (un peu moins de 70 000 €) propose déjà plus de folie, tout comme l’Audi TT S. Seul le premium du groupe VAG va au bout du délire en vous vendant une TT RS de 400 chevaux !

Une véritable légende pour moins de 60 000 €

Changeons donc rapidement de sujet et partons à l’opposé. Si je vous dis : V8, américaine, mythique et cheval ? Vous m’avez déjà répondu Mustang, parce que vous avez vu la photo plus bas… La Ford Mustang Convertible fait évidemment partie du top 15 des cabriolets de 2022. Alors que la version 2.3 EcoBoost s’est retirée, le noble 8 cylindres développant 450 chevaux a été maintenu, mais couplé à une boite automatique à 10 rapports. Une boite de camion pour un Muscle Car qui ne demande qu’à partir, c’est bête. Surtout que la boite mécanique reste une possibilité, réservée à la version Mach-1 qui n’est pas dérivée en Cabriolet. Sinon, au menu, on a de l’espace, un certain confort, mais aussi une sonorité typique et adorable !

Si la Mustang a toujours fait partie des bons plans, ce n’est plus tant le cas. Nous ne pouvons pas réellement discuter, car il est impossible d’obtenir un V8 au prix de 58 200 € en cabriolet. Mais le malus est là, et il décime votre Mustang. De plus, le 2.3 EcoBoost repris de l’ancienne Ford Focus RS et de l’actuelle Focus ST était plutôt agréable à l’usage, et savait clairement se faire entendre. Il rejetait moins de CO2, par ailleurs, ce qui permettait d’éviter un trop gros malus et de passer à un prix catalogue plus bas en plus ! Malheureusement, cette catégorie devient trop élitiste…

Autour des 60 000 € : la bataille du Premium germanique !

Si vous avez 60 000 € et que vous souhaitez un véritable couteau-suisse comme voiture, je ne peux que vivement vous conseiller ces trois cabriolets allemands. La première, par ordre alphabétique, est l’Audi A5 Cabriolet. Affichée à un prix de départ de 61 000 €, le seul regret viendrait peut-être de son moteur 35 TDi de 163 chevaux. Ajoutez 1 500 € de plus et repartez avec le 40 TFSi, sortant 204 chevaux ! La finition « de base » Avus présente relativement bien, et est très bien équipée. Le problème viendra toujours de la liste à rallonge d’options. L’A5 Cabriolet, c’est le modèle à préférer si vous êtes plutôt conservateur, que vous ne savez pas ce que vous souhaitez si ce n’est que vous ne supportez pas être déçu. Peut-être trop parfaite, l’Audi ?

La BMW Série 4 Cabriolet, fraîchement restylée, s’adresse plutôt à tout qui aime la route. Et c’était l’essence-même d’un cabriolet de l’époque. Un cran en-dessous niveau tape-à-l’œil technologique, la Série 4 de nouvelle génération peut refroidir par son drôle de nez. Son tarif de départ étant fixé à 57 300 €, nous ne pouvons que vous conseillez de prendre l’upgrade « Pack M » pour ajouter un peu de caractère. Oui, parce qu’une grosse calandre et des jantes 17 pouces, c’est encore plus bizarre ! Le 2 litres essence de 184 chevaux saura se montrer plaisant et sobre à la fois.

Et le confort, dans tout ça ?

Enfin, si vous préférez le confort par-dessus tout, il vaudrait mieux opter pour la solution étoilée. La Mercedes-Benz Classe C Cabriolet (ça fait un long nom) est la solution, dès lors. Pour un budget sous les 59 000 €, un moteur essence à hybridation légère de 184 chevaux s’impose, bien que Mercedes conseille… le C 220 d…

Même si d’autres constructeurs les proposent, la marque à l’étoile met un point d’orgue au confort, et n’hésitera pas à vous proposer le pack avec chauffe-nuque, ou la suspension pilotée typée confort. A part le style spécifique, cette Classe C n’a rien à envier à ses deux comparses.

Pour 70 000 €, le choix entre luxe et luxe

Certes, une Audi TT S ou une BMW Z4 M40i s’achètent volontiers. Mais quid du Mercedes Classe E Cabriolet ? Un salon roulant, diesel, qui une fois la capote fermée, se transforme en un Coupé relativement spacieux.

Disons que son poids sera l’ennemi, mais à 74 500 €, la motorisation 300 et ses 272 chevaux pourraient se charger des kilos en trop. Le petit avantage de cette E Cab est qu’elle est proposée directement en AMG Line, et cela lui va plutôt bien… une fois cette horrible peinture noire de série bazardée.

Cet inventaire manquait d’anglaises emblématiques

Et pour 80 000 €, vous aurez même le choix entre deux d’entres-elles ! Et, le plus drôle, c’est que l’une représente tout l’inverse de l’autre. Alors, certes, la première est quelque peu devenue italienne, et même française ! Il s’agit d’un cabriolet mesurant un bon mètre-85 en hauteur. Il s’agit du Jeep Wrangler dans son édition Rubicon. Plus qu’une blague connue de Vincent Lagaf’, le Rubicon offre la possibilité d’enlever le haut. Une capote en toile qui fait bien plus qu’un toit ouvrant. Et pour un prix tournant autour des 75 000 € hors option, vous aurez en main un gros tout-terrain imprenable. Motorisé par un 2 litres turbo-essence hybride rechargeable, ses 380 chevaux proposent de chouettes accélérations. Un 6,4 secondes sur le 0 à 100 km/h a été mesuré avec la version toit dur. Comptons juste sur le fait que les pneus Mud sont bruyants, mais ils tiendront sur route, dans la boue et dans le sable sans souci. A ce qu’il parait, il serait capable de flotter sur l’eau !

Gardons le budget, mais changeons de sujet. S’il y en a bien une à laquelle on ne pense pas, c’est la Jaguar F-Type. Et pourtant, elle a pu faire tourner pas mal de tête lors de sa sortie. Son face-lift l’a rendue plus sage, orientée vers l’avenir, mais elle n’en démord pas pour autant. 77 050 €, c’est le prix de base que la version R-Dynamic Cabriolet affiche. Certes, ce ne sont pas les 575 chevaux de la F-Type R. Cependant, son 4 cylindres de 300 poneys pourra sûrement vous donner le sourire plus d’une fois. Cette propulsion, ne pesant « que » 1,6 tonne, vous poussera du 0 à 100 km/h en 5,7 secondes, ce qui est plutôt plaisant. Cependant, ce bloc se révèlerait plutôt glouton et ne réclamerait qu’un litre de moins que la P450, un V8 de 450 chevaux. On ne devrait pas le dire, mais on ne fait que dépasser que très légèrement les 100 000 € en optant pour une motorisation plus noble. Quatre cylindres avertis en valent huit. Ou pas.

Avec 90 000 €, ne partez pas sur n’importe quel cabriolet.

Mais je vous ai compris, cher lecteur. Si vous êtes ici, ce n’est pas pour que l’on parle de Smart Cabriolet ou de BMW Série 4. De l’originalité tout en restant classique ? De la modernité sur un châssis en bois ? Des vraies sensations dans un moteur 2 litres essence ? Du fait-main dans un budget raisonnable ? Mesdames et Messieurs, la Morgan Plus Four est sûrement le cabriolet idéal de ce top 15. Il a clairement ma préférence, pour toutes ces raisons citées plus haut. Après, à sa décharge, il n’est pas des plus pratiques. M’enfin, on s’adapte. Un poids à sec de 1 013 kilos (1 009 pour la boite auto) et 255 chevaux dans une coque en aluminium et en bois, n’est-ce pas fantastique ? Et pour la somme d’environ 90 000 €, rouler dans une telle bagnole, c’est plutôt raisonnable.

L’avantage de l’artisanat est la personnalisation. La Morgan Plus Four vous propose de choisir votre propre ensemble de couleurs, avec une possibilité de bi-ton et de mélange entre peinture métallisée et matte. Ses jantes Wire à multiples bâtonnets (comme une roue de vélo) sont maintenant uniques sur le marché du véhicule neuf. Tout est personnalisable, dehors comme dedans. Les sièges en cuir gris peuvent être contournés de rouge et surpiqués de vert. Il faudra juste faire avec les commodos PSA, y compris les mêmes palettes au volant qu’un C4 SpaceTourer… Du détail. Alors, de grâce, achetez une Morgan, mais créez-la avec goût !

Celle qui ne rentre pas dans le budget, mais qu’on choisirait bien quand même…

Pour clôturer ce Top 15, rien de tel que d’ajouter un seizième modèle (j’espère que j’ai bien compté). Après tout, si vous avez payé ces cabriolets pour un peu moins de 100 000 € sans malus et assurance, autant passer au niveau suivant. Alors, nous avons pensé que pour moins de 500 € au-dessus du budget, une petite Porsche 718 Spyder pouvait prendre une demi-place dans ce classement. Au prix de base de 100 431 €, les bonnes choses se jouent parfois à rien. Un bon Flat-6 comme on les aime, c’est-à-dire dans le coffre, avec 420 chevaux et une boîte mécanique à 6 rapports, voilà la proposition plutôt honnête d’un bon low-cost Porsche.

Le Boxster a toujours eu la réputation de « petite sœur de la 911 », et c’est pourtant une grosse réussite du constructeur de Stuttgart. Il reste bien sûr des avantages à la vieille sportive, mais la 718 Spyder saura comment vous flatter. Une belle clé d’entrée dans le monde des porschistes, avec toutes les sensations qui vont avec !

Publicité

Etienne Deketele-Kestens

De la Smart à la Bentayga, je peux dire que je suis complètement obsédé par le monde automobile. Intégrer l'équipe de PDLV et pourvoir donner ma vision des nouveautés chaque jour est quelque chose de génial pour moi. Ma "carrière" de blogueur a débuté il y a quelques années, et ceci, cumulé à mes études en mécanique auto, me permettront de vous proposer un contenu de qualité, tout en gardant le côté décalé cher à PDLV. Je roule en Peugeot 308 SW BlueHDI 130 finition GT Pack.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page