ActualitéMercedes

Mercedes AMG One : une F1 homologuée pour la route ?

Cela fait déjà cinq ans que la Mercedes AMG One a été présentée au salon de Francfort. C’était en 2017 et déjà à l’époque, cette impressionnante supercar avait beaucoup fait parler d’elle. Le concept : réaliser une voiture de route dans laquelle on implante un moteur de Formule 1. Sur le papier, cela semble plutôt simple mais dans les faits, le défi technique était immense. Avec son moteur V6 hybride de 1.6 litre seulement et 1 063 chevaux, la Mercedes AMG One figurera parmi les plus puissantes hypercars du moment… Mais les heureux propriétaires des 275 exemplaires devront faire face à quelques contraintes plutôt surprenantes…

Mercedes AMG One : un bel exercice de style…

Lorsque l’on crée une supercar, il n’y a pas le droit à l’erreur. Une vitrine technologie doit impressionner avant de séduire… Dans le cas de la Mercedes AMG One, l’opération séduction opère assez vite. Le style général n’est pas sans rappeler les voitures d’endurance… Pourtant, c’est bien un cœur de Formule 1 qui officie sous cette élégante proue. Le design est d’ailleurs particulièrement aérodynamique avec des lignes savamment dessinées, des ailes généreusement galbées et bien sûr, des codes empruntés à la Formule 1. On découvre notamment un immense diffuseur arrière, une ligne de caisse basse et quelques traits qui rappellent quelque peu l’incroyable Mercedes CLK GTR de la fin des années ’90 !

C’est le département HPP (High Performance Powertrains) qui s’est occupé, avec AMG, de l’élaboration de la Mercedes AMG One. Un projet qui sort de l’ordinaire puisque habituellement, ce sont des F1 qui sont à l’étude. Malgré un retard de trois ans, la One conserve des performances très impressionnantes. Elle est d’ailleurs la seule à évoluer dans ce segment, grâce à une architecture unique. Elle repose par ailleurs sur une structure monocoque en carbone, pour améliorer la rigidité et limiter la prise de poids. Toutefois, la présence de cinq moteurs (dont 4 électriques) fait que la masse globale atteint les 1 675 kg. Ce n’est pas particulièrement léger !

Une cylindrée de Clio, une puissance de Ferrari

La Mercedes AMG One reprend donc le moteur de la Mercedes F1 W07, qui fut engagée et victorieuse au championnat du monde F1 en 2016. Elle récupère ainsi une mécanique incroyable : un tout petit moteur V6 de seulement 1.6 litre de cylindrée, accompagné par un turbo. Celui-ci dispose d’une zone rouge poussée à 11 000 tr/m et promet une sonorité absolument unique sur le marché.

On notera que la puissance développée de 574 chevaux pourrait paraître légère dans le segment des supercars. Dès lors, quatre moteurs électriques ont été ajoutés. À l’avant, on en trouve un sur chaque roue pour un gain total de 326 chevaux. Un autre de 163 chevaux se trouve sur le vilebrequin tandis qu’un quatrième, de 112 chevaux, gère le fonctionnement du turbo. Ce dernier inclue le système MGU-H permettant la récupération d’énergie. La puissance cumulée de 1 063 chevaux est véritablement bluffante, d’autant plus qu’elle passera donc sur les quatre roues.

Il s’agit ainsi d’une motorisation hybride non-rechargeable, associée à une batterie de 8,4 kWh, pour une autonomie électrique de 18 kilomètres. Forcément, de multiples adaptations ont été nécessaires, notamment pour avoir un régime de ralenti à 1 250 tr/m, rendre le moteur plus souple au quotidien mais aussi pour réduire la pollution. Il en découle un 0 à 100 km/h en 2,9 secondes. C’est bien sûr excellent, mais pour la puissance, on pourrait s’attendre à mieux. Malgré tout, la Mercedes AMG One promet une conduite assez radicale, avec un habitacle volontairement dépouillé. D’ailleurs, les réglages de sièges sont assez restreints puisque seule la partie haute est réglable. Pour le reste, il faudra ajuster le pédalier et le volant. Ambiance voiture de course garantie !

La vitesse de pointe culmine à 350 km/h. Pour freiner efficacement cette supercar, la marque a disposé quatre disques de frein en carbone-céramique. Quant à la consommation, elle descend à « seulement » 8,7 litres aux 100 kilomètres tandis que les émissions de CO2 s’établissent à 198 g/km. Mais se soucie-t-on vraiment du malus écologique lorsque l’on s’apprête à signer un chèque à sept chiffres ?

Mercedes AMG One : circulez, y a plus rien à vendre

Seules 275 exemplaires de Mercedes AMG One entreront donc en production. Seulement, à la présentation du concept éponyme, les précommandes ont été ouvertes et cela fait donc plus de trois ans que tous les exemplaires connaissent déjà le nom de leurs futurs propriétaires. Ces derniers ont ainsi du débourser plus de 2,6 millions d’euros et prendre leur mal en patience. Les livraisons débuteront au second semestre 2022 et se poursuivront durant l’année 2023. Un rêve ? À vrai dire, oui… Mais il faudra également prévoir un budget d’entretien conséquent car la durée de vie de ce moteur V6 hybride est donnée pour 50 000 kilomètres au maximum. Au-delà, une réfection intégrale du moteur sera nécessaire. Glups…

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page