Alfa RomeoDécouvertesEt pourquoi pas

Et pourquoi pas… Une Alfa Romeo Furgone ?

Au sein du groupe Stellantis, on a une certaine maîtrise du copier-coller lorsqu’il s’agit de composer une gamme d’utilitaires. Le Citroën Berlingo partage ainsi sa plateforme et sa carrosserie avec les Peugeot Partner, Opel Combo Cargo, Fiat Doblo Cargo et autres Toyota ProAce City. Mais allons encore plus loin… Imaginons qu’Alfa Romeo veuille également augmenter ses volumes de vente en ajoutant un utilitaire léger à sa gamme ? C’est justement le sujet de ce nouvel épisode de Et pourquoi pas, une saga dans laquelle nous illustrons des modèles fictifs… Et on voit la faisabilité d’un tel projet.

Un utilitaire Alfa Romeo, mais pourquoi ?

Par le passé, Alfa Romeo avait lancé plusieurs camions, bus, vans et même des utilitaires. L’un des derniers en date, c’est l’AR6, qui n’était autre qu’un Citroën C35 rebadgé. C’est justement en partant de ce constat que m’est venue l’idée de créer une Alfa Romeo en version utilitaire. Là encore, l’intérêt, c’est de profiter de la multitude de plateformes du groupe Stellantis, ce qui permet un développement nettement moins coûteux. Le Citroën Berlingo et ses quatre clones paraît d’ailleurs comme étant la base idéale. Quand on pense à la marque au trèfle, on pense forcément aux superbes coupés d’antan mais aussi à la production actuelle, qui se concentre autour de la berline Giulia et des SUV Tonale et Stelvio. Une offre plutôt légère depuis le retrait de la Giulietta.

L’image d’Alfa Romeo est particulièrement complexe. En France, la marque a toujours ses adeptes, mais elle reste dans l’ombre des marques premium allemandes. Inclure un utilitaire léger dans la gamme, cela peut sembler absurde d’autant plus que la marque italienne est aux antipodes de ce type de carrosserie, en matière d’image. Toutefois, Mercedes l’a bien fait et il semblerait que l’image du ludospace soit de moins en moins ringarde. Mais peut-être pas au point de développer un Renault Kangoo coupé par exemple ! Toujours est-il que ce modèle, nommé hypothétiquement Furgone (« fourgon » en italien) pourrait permettre de toucher un public différent tout en augmentant les volumes de vente. Un objectif cohérent avec la stratégie de la marque qui espère quadrupler ses ventes à l’horizon 2027.

Alfa Romeo Furgone : simple… et efficace ?

Si on prend le temps de regarder les Berlingo, Partner, ProAce City, Doblo Cargo et Combo Cargo, on remarque assez que les modifications sont assez limitées. Pour cet Alfa Romeo Furgone, il faudrait donc conserver cette même optique, en favorisant le ré-emploi de pièces déjà existantes. Forcément, ce ne serait pas un utilitaire particulièrement sexy… Mais son rôle serait avant tout d’offrir un « plus » à la gamme, tout en sachant que les volumes de vente seront sans doute très limités. On conserverait donc des pare-chocs non peints, tout en affichant un faciès largement inspiré des modèles de la gamme actuelle. Cela permettrait de limiter le coût de développement de nouvelles pièces en piochant dans ce qui existe déjà au sein du groupe Stellantis.

Cela n’empêcherait pas Alfa Romeo de développer des enjoliveurs de roue spécifiques, pour améliorer le rendu général et d’implanter des optiques arrière spécifiques. Pour le reste, la ligne ne permet pas réellement de coquetterie. On se contenterait donc d’un profil similaire aux autres utilitaires clones du groupe Stellantis. L’offre en motorisation serait aussi la même avec des moteurs essence et Diesel d’origine Peugeot/Citroën. On pourrait aussi imaginer une version électrique, ce qui permettrait de réduire le bilan carbone de la marque italienne. Quant à l’intérieur, on serait également sur quelque chose de très classique et sans grande fantaisie.

L’Alfa Romeo Furgone verra-t-il le jour ?

Dans les faits, il y a peu de chances qu’un nouvel utilitaire arrive chez Alfa Romeo. Déjà, cela ne semble pas faire partie de la stratégie de la marque. Malgré des objectifs ambitieux pour les prochaines années, la marque italienne compte miser davantage sur les SUV hybrides et électriques, en touchant notamment les publics chinois et américain. L’arrivée d’un utilitaire ne semble pas réellement avoir d’intérêt, ne serait-ce qu’en matière d’image… Alors bien sûr, on pourrait aussi imaginer un dérivé ludospace mais là encore, l’aspect classieux en serait grandement écorné.

Nous ne verrons donc sans doute jamais cet utilitaire sur nos routes et ce n’est peut-être pas si mal finalement. En clonant ses utilitaires, le groupe Stellantis améliore sans aucun doute sa rentabilité tout en offrant un plus grand choix de véhicules. Les marques font d’ailleurs des choix assez différents en matière de style ou d’équipements. Alfa Romeo, si elle devait sortir cet utilitaire, devrait jouer la carte du chic mais le modèle s’y prête malheureusement assez peu…

Vous avez aimé cet article ? Sachez que nous réalisons régulièrement de nouveaux ! Vous pouvez en consulter d’autres ci-dessous et accéder à la liste complète de nos articles Et pourquoi pas. Les photomontages sont réalisés par nos soins tandis que les informations sont une interprétation de notre part. Aucun des modèles présentés dans cette rubrique n’ont vocation à être produits en série. Mais cela ne nous empêche pas de rêver…

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page