ActualitéMercedes

Mercedes C 63 S AMG E Performance : faut-il la boycotter ?

Ce n’était plus vraiment un secret : la nouvelle Mercedes C 63 AMG abandonne le traditionnel moteur V8. Désormais, la nouvelle berline survitaminée de la marque fait appel à l’hybridation rechargeable. Un choix plutôt surprenant, qui se traduit par une augmentation impressionnante de la puissance, à 680 chevaux. Pour réussir un tel exploit, la marque à l’étoile à développé le moteur 4-cylindres le plus puissant jamais réalisé en série. Je vous propose de découvrir un petit peu plus en détails cette nouvelle C 63 S AMG E Performance. Derrière ce nom à rallonge, se cache sans doute une nouvelle voiture à succès… Mais qui devra faire ses preuves.

Adieu le V8 biturbo…

Les normes environnementales condamnent les constructeurs à faire le choix de motorisations plus efficientes. Cela exclut assez fortement les gros moteurs. Mercedes l’a bien compris et a rapidement opéré des choix en ce sens en lançant notamment la Mercedes A 45 AMG de 360 chevaux en 2013. En son temps, c’était déjà le 4-cylindres le plus puissant de l’histoire. En parallèle, la marque a développé l’hypercar AMG One, faisant appel à un tout-petit V6 de 1.6 litre de cylindrée, offrant 1 063 chevaux de puissance. Et comment ne pas parler de l’expérience acquise en F1 ? Ce sont des rendements assez exceptionnels qui se poursuivent, logiquement, avec cette nouvelle Mercedes Classe C AMG. Même si le manque de noblesse de sa mécanique fait parler, cette nouvelle AMG est pourtant pleine de sens.

Dans le contexte actuel, il faut perpétuellement s’adapter et faire des compromis. Chez Mercedes, on préfère avant tout miser sur les performances et sur l’efficacité d’une manière générale. Cette nouvelle génération de C 63 S AMG, c’est avant tout une gueule. On retrouve donc les ingrédients propres aux AMG (et aux Pack AMG…) avec notamment de grandes grilles d’aération, une calandre volumineuse, de larges écopes, un capot bombé ou encore des grilles sur les ailes avant. Cela s’accompagne naturellement de grandes jantes de 19 pouces de série (20 pouces en option). On aura toujours le choix entre la carrosserie berline ou break, les deux étant coiffées d’un gros diffuseur et qu’une quadruple sortie d’échappement. Bref : ça claque.

La Mercedes C 63 AMG devient hybride rechargeable

Sous le capot de la nouvelle Mercedes C 63 S AMG E Performance, on trouve un moteur essence. En l’occurrence, c’est un 4-cylindres en ligne de 2.0 litres, en position longitudinale. Celui-ci développe la puissance impressionnante de 476 chevaux. Il est associé à une boîte de vitesses automatique à neuf rapports. Mais surtout, sur le train arrière, on trouve un moteur électrique, qui apporte un surplus de 204 chevaux. La puissance cumulée atteint les 680 chevaux pour 1 020 Nm de couple. C’est purement énorme. Ce moteur électrique dispose par ailleurs de deux vitesses. Puisque cette berline surpuissante est hybride rechargeable, il est possible d’utiliser les deux moteurs en simultanée ou bien seulement l’un des deux. Mais contrairement à la plupart des PHEV, l’accent a clairement été mis sur la performance…

La partie électrique engendre d’ailleurs un poids supplémentaire de 200 kg, dont 89 juste pour la petite batterie de 6,1 kWh. Celle-ci est au lithium-ion et affiche une tension de 400 Volts et bénéficie d’un circuit hydraulique à part. L’ensemble, de conception AMG, permet d’envoyer la puissance à l’avant et à l’arrière, en fonction du contexte, grâce au système 4Matic + affiché de série. Forcément, les performances sont très bonnes. La masse totale, quant à elle, excède les deux tonnes… 2 111 kg, c’est tout de même beaucoup.

Comptez seulement 3,4 secondes pour le 0 à 100 km/h et la vitesse de pointe culmine à 250 km/h. En option (AMG Driver’s Package), il est aussi possible d’aller jusqu’à 280 km/h pour la berline et 270 km/h pour le break. La consommation est néanmoins plutôt séduisante puisqu’elle est donnée à 6,9 litres aux 100 kilomètres… Et 156 g de CO2 par kilomètre. L’autonomie électrique est de 13 kilomètres. Pour l’anecdote, l’actuelle Mercedes C 63 S AMG (type W205) affiche 510 chevaux de puissance et réalise le 0 à 100 km/h en 4,0 secondes.

Un châssis encore plus affûté

En devenant hybride rechargeable, la Mercedes C 63 S AMG E Performance s’éloigne petit à petit de ses concurrentes directes, que sont les Audi RS 4 et autres BMW M3. Avec sa puissance de 680 chevaux, elle est nettement plus performante et entre davantage en concurrence avec la Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid. Avec cette dernière, elle partage aussi un nom beaucoup trop long.

Toujours est-il que la marque à l’étoile a développé de nouvelles suspensions pilotées, les quatre roues directrices, pas moins de huit modes de conduite et quatre pour gérer la récupération d’énergie à la décélération. Malgré l’embonpoint, la nouvelle berline sportive de la marque dispose toujours d’un mode Drift. Il permet de passer tout le couple à l’arrière. On notera aussi un allongement de 8,3 centimètres par rapport à une Classe C « classique » et même un centimètre de plus pour l’empattement. Les voies avant ont été élargies de 7,6 centimètres.

Aussi, précisons que le moteur électrique dispose de son propre turbo entre la turbine et le compresseur, afin de créer un boost supplémentaire d’une dizaine de secondes. Forcément, lorsque l’on possède une AMG, il y a l’effet « Wahou » lorsque l’on met le contact. Sur un modèle PHEV (hybride rechargeable donc), c’est toujours le moteur électrique qui officie dans un premier temps pour limiter l’appétit en sans-plomb. Pour éviter le calme plat, la marque à l’étoile a intégré un son artificiel. Il imite celui du démarrage d’un plus gros moteur. Pas fou…

À quel prix ?

Pour l’heure, Mercedes n’a pas communiqué le prix de cette nouvelle Mercedes C 63 S AMG E Performance. Toujours est-il que l’on peut s’attendre à une addition autour des 140 000 €. Bien sûr, vous trouverez sur ce nouvel opus un habitacle largement modernisé. L’interface MBUX évolue assez notablement. Les commandes pourront être prises très prochainement. Vous aurez donc le choix entre les carrosseries berline et break. C’est vous qui voyez !

Bien sûr, le passage à un moteur 4-cylindres hybride fera râler sur les réseaux sociaux. Toutefois, les marques n’ont pas vraiment d’autres choix que de s’adapter pour continuer à faire vivre certaines gammes. Avant de condamner d’office, laissons-nous le temps de découvrir ce que vaut réellement cette nouvelle C 63 AMG. Si le moteur V8 est absent, nul doute que AMG réservera de bonnes surprises. Puis de toute manière, l’être humain s’adapte relativement vite. La nouvelle calandre BMW subit déjà beaucoup moins de critiques que par le passé… Et pour finir sur une touche amusante, si la marque à l’étoile avait conservé sa dénomination par la cylindrée, cette nouvelle C 63 AMG aurait du s’appeler C 20 AMG. C’est moins vendeur.

Source
Media.mercedes-benz.com
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page