ActualitéDonkervoort

Donkervoort F22 : elle a VRAIMENT tout pour plaire

Cela faisait bien longtemps qu’une nouvelle Donkervoort n’avait pas vu le jour. Pour rappel, c’est un constructeur automobile néerlandais qui propose des voitures sportives avec une particularité : un poids bien en dessous de ce que propose la concurrence. Après 43 ans passés à la tête de son entreprise, Joop Donkervoort a laissé la main à son fils Denis, en 2021. Un an et demi plus tard, la Donkervoort F22 voit le jour. Un modèle qui va encore plus loin que ses prédécesseurs avec pour objectif de conquérir un public amateur de rapports poids/puissance exceptionnels. 500 chevaux dans une voiture de 750 kg, cela en ferait rêver plus d’un…

La recette de la Donkervoort F22

Quand on regarde la F22, on remarque tout de suite le style Donkervoort. Concrètement, cela pourrait s’apparenter à une Caterham dopée aux hormones. On retrouve la silhouette générale de la D8 GTO, mais avec un gabarit plus imposant avec 12 centimètres de largeur en plus et une longueur qui atteint 4,04 mètres désormais. Cette première réalisation de Denis Donkervoort montre sa volonté d’aller encore plus loin. D’ailleurs, aucune pièce n’est commune avec les précédents modèles… Le style se modernise avec un fuselage très travaillé et toujours des roues qui ressortent nettement de la carrosserie. Les optiques à LED sont également très bien dessinées tandis que l’on découvre un toit targa en carbone, en deux parties. Une partie esthétique qui donne aussi naissance à un arrière très élégant, avec de superbes feux et un diffuseur assez massif.

L’objectif, avec cette Donkervoort F22, c’était de rendre le modèle plus confortable avec davantage de place à bord et toujours plus d’efficacité, tout en conservant un style volontairement minimaliste. Ainsi, le châssis est en tube d’acier à paroi mince, avec de la fibre de carbone partout. Cela permet de maintenir le poids total à 750 kg seulement… Et d’afficher une rigidité deux fois supérieure à la D8 GTO. Pour aller encore plus loin, il vous sera possible d’opter pour des jantes forgées ou bien pour des jantes en fibre de carbone. Respectivement, le gain de poids total est de 16 et 26,4 kg. C’est pas négligeable ! Quant au nom de F22, il combine l’initiale de Filippa, première fille de Denis Donkervoort, à son jour de naissance, le 22 mai 2022. Habile.

Une puissance de 500 chevaux…

Donkervoort ne fabrique pas ses moteurs. Jusqu’à la fin des années ’90, c’était des moteurs Ford qui étaient employés avant de basculer sur des moteurs Audi. Il y a d’abord eu des moteurs 4-cylindres turbo avant de récupérer les onctueux 5-cylindres TFSI des Audi TT RS et RS 3. Des moteurs plein de caractères qui sont plutôt réceptifs aux préparations. La Donkervoort F22 récupère ainsi ce même moteur de 2.5 litres, avec une puissance de 500 chevaux et 640 Nm de couple. C’est purement impressionnant, pour un modèle de 750 kg. Afin de réussir une telle prouesse, la boîte de vitesses manuelle ne comprend plus « que » 5 rapports. De même, cette stricte propulsion adopte un différentiel à glissement limité Torsen, des freins AP Racing ou encore un ABS Bosch de course. Mais pour ce dernier, il faudra le choisir en option.

Le 0 à 100 km/h s’effectue en 2,5 secondes seulement. Pour passer de 0 à 200 km/h, il ne faudra que 7,5 secondes et la vitesse maximale atteint les 290 km/h. Forcément, niveau sensation, ça doit être clairement génial ! Le fabricant annonce d’ailleurs que l’on peut ressentir jusqu’à 2,15 G ! Pour passer tout cela au sol, des pneus AR-1 personnalisés ont été spécifiquement développés. Mais à côté de ces performances exceptionnelles, Donkervoort a aussi amélioré l’habitacle. Désormais, un iPad Mini peut même être intégré en option pour inclure le système d’info-divertissement.

75 exemplaires seulement !

Depuis le lancement de Donkervoort en 1978, seulement 1 500 voitures ont été fabriquées puis vendues, soit une trentaine par an seulement. Ce sont des voitures d’initiés qui brillent par leur efficacité. En 2005, la Donkervoort D8 270 RS avait réalisé le record du tour sur la boucle Nord (nordschleife) sur Nürburgring avec un temps de 7 minutes et 14 secondes. Une quête de performances qui demeure aujourd’hui. Seulement 75 Donkervoort F22 seront produites et les deux tiers ont déjà trouvé preneur. Les heureux acquéreurs de ce bijou doivent alors signer un chèque de près de 300 000 €. Pour ce prix-là, vous aurez une supercar sensationnelle et rare. Avis aux amateurs.

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page