AbarthDiversEt pourquoi pasFiat

Et pourquoi pas… une Abarth Tipo ?

Dans cette nouvelle chronique, nous passerons sur Photoshop. Notre objectif : imaginer des voitures qui n’existent pas, les penser aussi bien au niveau du style que de la mécanique et répondre à la sempiternelle question : « Pourquoi ce modèle n’est pas en production ? ». Pour ce premier opus, nous vous proposons de découvrir une hypothétique Fiat Tipo de dernière génération, revue par Abarth.

Une Tipo Abarth… Et pourquoi pas ?

La Fiat Tipo de dernière génération est une belle voiture. La ligne est plutôt jolie, le regard est moderne et vous avez le choix entre les carrosseries 4 et 5 portes et break. Seulement, si une finition Sport existe, elle ne permet pas d’outrepasser les 120 chevaux du moteur 1.4 T-Jet. Une puissance honnête mais qui n’en fait pas une sportive pour autant.

C’est ainsi que nous avons imaginé une version revue du break, signée Abarth. Abarth, on le rappelle, c’est un préparateur – devenu constructeur – de Fiat sportives, principalement. Les breaks sportifs sont plutôt tendance, nous avons donc décidé d’opter pour cette carrosserie qui allierait passion et raison. Dans cette jolie livrée bleue, l’Abarth Tipo ressort assez bien. Des éléments gris clair (jantes Touring, enjoliveur de pare-choc avant, coques de rétroviseurs et bandes latérales) permettent de contraster et d’offrir un bon équilibre entre sportivité et élégance. La calandre passe en noir, ce qui traduit la sportivité chez bon nombre de constructeurs. Ainsi parée, on imagine assez bien cette Abarth Tipo sur nos routes… Mais pour cela, il faudrait lui imaginer un moteur…

D’ailleurs, Abarth aurait étudié la possibilité de réaliser une Tipo sportive, basée sur une inédite version 3 portes, qui aurait été une descendante plus ou moins directe des Abarth Grande Punto et Punto Evo. Le projet a été avorté.

Avec quel moteur ?

La Fiat Tipo SW est une voiture plutôt légère pour son gabarit, avec un point d’environ 1,3 tonne. Pour le choix de la motorisation, l’idéal est encore de piocher dans la banque de moteur Abarth. Le choix est cependant assez vite fait puisque c’est un 1.4 litre turbo que nous trouvons. Nous n’avons aucune crainte quant au fait que cette mécanique trouverait sa place sous le capot de notre Tipo. Le châssis devrait alors être optimisé même si la finition Sport va en ce sens.

Avec 180 chevaux, l’agrément de conduite de notre Abarth Tipo serait déjà très sympathique. On peut également imaginer une ligne d’échappement Monza pour accroître la sonorité et on obtient un petit break très désirable. Quant au prix de vente d’un tel véhicule, il est assez complexe à déterminer car il faut se rendre à l’évidence : la demande serait probablement assez faible… Nous tablons sur 30 000 €. Une somme qui ne serait malheureusement pas épargnée par le malus « écologique ».

Et pourquoi pas une Abarth Tipo ?

Il faut se rendre à l’évidence, mes photomontages n’auront certainement jamais de suite et c’est bien dommage. Notre Abarth Tipo aurait été le bon compromis entre ceux qui souhaitent l’agrément et la prestance d’une Abarth 595 mais qui ont le besoin d’un bon volume de coffre… Et de places arrière. La demande serait en outre assez faible, bon nombre de personnes préfèreraient s’orienter vers les constructeurs allemands. Et vous, auriez-vous été client d’une Abarth Tipo ?

Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer