ActualitéAlpinaBMW

Alpina B3 : créer ce que BMW ne proposera jamais

Si les ingénieurs de chez BMW arrivent déjà à proposer des modèles très performants et bourrés de technologie, il faudra avouer qu’ils ont un train de retard (voire même un TGV, dans ce cas-ci) sur leur préparateur dédié, Alpina. Avec la nouvelle B3, le projet est de faire ce que BMW lui-même ne fera plus de ses modèles : des berlines et breaks sportifs, le raffinement en plus !

Alpina, une histoire de goût

Pour ceux qui ne s’en souvenaient pas, Alpina est un préparateur créé en 1965 qui livre facilement 1 500 véhicules annuellement. Leur objectif est clair : faire plus luxueux et plus sportif que BMW. C’est ainsi qu’une belle partie de la gamme du constructeur bavarois peut se retrouver avec cet insigne représentant, dans un blason, un vilebrequin et un carburateur.

Généralement, sous le capot, les limites du possible sont repoussées pour que le moteur développe une puissance sympathique. La boîte de vitesse tout comme la carrosserie reçoivent des traitements de faveurs. Mais, ce que, personnellement, j’adore chez Alpina, c’est la possibilité de personnaliser à l’extrême son véhicule. Tout est fait sur mesure, en passant par la couleur de la carrosserie, les matériaux choisis à l’intérieur, en poussant même le détail jusqu’aux surpiqûres.

Nouvelle Alpina B3 Saloon ou Touring : au choix

Même si la version berline est toujours proposée (et sera vraisemblablement renouvelée), la déclinaison Touring de la BMW M3 n’a jamais vu le jour. Pourtant, les sorciers de chez Alpina persistent et signent avec ce nouvel opus. De telles performances avec une capacité de chargement variant entre 500 et 1 510 litres… On ne peut que s’en réjouir !

Pour ce qui est du design, la signature BMW est conservée. Sur la face avant, la calandre double-XL prend enfin du sens… Quand on remarque toutes les prises d’air dans le pare-chocs. Une lame inférieure du plus bel effet arbore fièrement l’écriture « Alpina ».

En plus de toutes les couleurs BMW et BMW Individual, Alpina vous propose deux peintures spéciales : le vert métallique et le bleu métallique. Deux teintes chères à la marque et qui habille ces B3 du plus bel effet. Les jantes, à l’allure sportive mais classe, héritent toujours de l’ADN de la marque, avec cette multitude de bâtons.

Alpina B3 : B comme Benzine, 3 comme 300 km/h !

On peut résumer son appellation comme cela. La nouvelle Alpina B3, qu’elle soit en berline ou en break, reprend le fameux 6 cylindres en ligne bi-turbo BMW de 3 litres de cylindrée. La version la plus puissante du bloc dans la Série 3 classique est de 374 chevaux… Avec un couple de 500 Nm (M340i xDrive). Ici, la B3 passe directement à 462 chevaux. Le tout est transmis aux quatre roues avec un couple pharaonique de 700 Nm, disponibles dès 3 000 tours. Cependant, le meilleur rapport entre la puissance et le couple délivrés se trouvera entre 4 000 et 4 500 tours.

Des chiffres qui font rêver, on peut encore vous en donner. Le 0 à 100 km/h est claqué en 3,8 secondes (Touring : 3,9), le 0 à 200 km/h en 13,4 secondes (Touring : 13,9) et la vitesse maximale est de 303 km/h. De telles performances s’atteintes grâce à la boîte automatique à 8 rapports. Celle-ci est bien connue chez BMW, avec une amélioration du côté programmation made by Alpina. Nous noterons aussi la disponibilité du différentiel auto-bloquant électronique de série. Il vaut mieux, d’ailleurs !

Une voiture si parfaite, et pourtant totalement légale !

Comme une vraie signature, Alpina a décidé de modifier les suspensions adaptatives de BMW, afin d’obtenir un toucher de route unique. Les modes Comfort +, Comfort et Sport sont sélectionnables de manière classique. La direction se pare aussi de réglages spécifiques, avec une adaptation électronique, passant du mode Comfort, très sécurisant, au mode Sport +, aussi précise que possible.

Par ailleurs, Alpina a décidé de greffer, derrière de grandes jantes de 19 ou 20 pouces, des disques de 395 mm devant, et de 345 mm derrière. Il faudra cependant piocher dans les options pour obtenir les disques perforés et les plaquettes de frein à haute résistance à la température, tout ça pour que le freinage automatique d’urgence s’arrête à temps.

Le Craftmanship si cher à Alpina

A l’intérieur, la planche de bord reste, dans les formes, identique à une Série 3 classique. Toute la technologie est donc retranscrite de la même manière sur l’Alpina B3. Mais, ce sont comme toujours les détails qui parlent. L’écran derrière le volant arbore, comme toujours, la couleur bleue azur, chère au préparateur. Les seuils de porte en aluminium brossé avec l’emblème sont de la partie, tandis que le volant se pare d’un cuir LAVALINA.

Vous ne connaissez sûrement pas le cuir LAVALINA, et pourtant. Il est un des matériaux naturels les plus nobles utilisés dans le secteur de l’automobile. Vous aurez deviné pourquoi le préparateur BMW l’a choisi. Ce type de cuir non-traité est loué pour ses mérites en termes de confort et de ventilation. Et puis, nous ne pourrons pas passer sur le travail passé sur le dessin des sièges par les magiciens Alpina.

L’Alpina B3 et l’Alpina B3 Touring seront disponibles dès Mars 2020 !

Tags
Publicité

Etienne Deketele-Kestens

De la Smart à la Bentayga, je peux dire que je suis complètement obsédé par le monde automobile. Intégrer l'équipe de PDLV et pourvoir donner ma vision des nouveautés chaque jour est quelque chose de génial pour moi. Ma "carrière" de blogueur a débuté il y a quelques années, et ceci, cumulé à mes études en mécanique auto, me permettront de vous proposer un contenu de qualité, tout en gardant le côté décalé cher à PDLV. Je roule en Peugeot 308 HDI 92.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer