ABTActualitéAudi

ABT Audi RS 6-R : puissamment ostentatoire

Dévoilée en août 2019, l’Audi RS 6 de type C8 ne joue vraiment pas la carte de la discrétion. Bien au contraire, la marque aux anneaux a opté pour un style presque caricatural. Le préparateur allemand ABT Sportsline va encore plus loin en offrant une préparation mécanique et esthétique au puissant break allemand. Le résultat : encore plus d’agressivité, beaucoup de fibres de carbone et un 0 à 100 km/h exécuté en 3,2 secondes seulement. 125 exemplaires seulement verront le jour. Avis aux amateurs.

Pas de place pour la subtilité

L’Audi RS 6 est un sujet sensible, voire même épineux. À l’origine, c’était un break très discret visuellement, qui pouvait surprendre bon nombre de voitures sportives, sans que personne n’ait le moindre soupçon sur la puissance. De nos jours, si la puissance est encore plus démoniaque, le style n’a plus rien de subtil, il annonce directement la couleur et ne surprend plus. Compromis parfait entre familiale et sportive pour certains, interprétation m’as-tu-vu pour d’autres. Venons-en aux faits : ABT a travaillé sur la nouvelle Audi RS 6 et le résultat est assez bluffant d’efficacité.

À l’avant, on retrouve les lignes déjà assez chargées de la RS 6. Néanmoins, une épaisse lame prend place sur laquelle on trouve un sigle rouge RS6-R. Tous les éléments rajoutés sont en fibre de carbone. On trouve notamment des ailettes à l’avant, qui ont pour mission d’améliorer l’aérodynamique. C’est très chargé visuellement mais cela renforce encore le côté agressif. Tous les chromes sont passés en noir. Le carbone, on le retrouve aussi sur les coques de rétroviseurs (dont la forme évolue), les bas de caisse, les jupes et entrées d’air mais aussi au niveau de l’aileron. Que l’on aime ou non le rendu, il y a tout de même une harmonie d’ensemble. D’autant plus que l’intérieur reprend aussi massivement du carbone, aux côtés de l’alcantara et de cuir.

Audi RS 6-R ABT 2020

Une Audi RS 6… de 740 chevaux ?

Les préparations sur base d’Audi RS 6 sont relativement communes, avec plus ou moins de succès et de fiabilité. Dans le cas de ABT Sportsline, le break allemand passe de 605 à 740 chevaux. Le couple passe quant à lui à 920 Nm. Le V8 biturbo de 4.0 litres gagne donc 135 chevaux et 120 Nm. Si bon nombre d’informations demeurent encore mystérieuses, notamment la préparation du châssis (bien que les suspensions semblent renforcées et l’ajout de barres anti-roulis), on note que des jantes de 22 pouces prennent place, tout comme une ligne d’échappement en acier inoxydable, réalisée par ABT. Le 0 à 100 km/h descend à 3,2 secondes (contre 3,6) pour une vitesse de pointe à 320 km/h. Et il ne s’agit pas d’une simple reprogrammation puisque les turbos ont été modifiés.

Parlons maintenant prix. Il faut compter 69 900 € pour préparer une Audi RS 6 de type C8. Bien sûr, il s’agit uniquement du prix de la préparation par ABT. La marque aux anneaux vend son break RS 6 au prix unitaire de 130 400 €. 125 préparations de ce type, numérotées, verront le jour… Pour ce prix, la fibre de carbone est authentique ! Finalement, c’est pas si mal pour partir en vacances en famille. D’ailleurs, il y aura des circuits pas trop loin ?

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page