C'est à vendre !DécouvertesTatra

Tatra T87 : elle a tout pour plaire (et 3 phares)

Tatra, c’est un constructeur tchèque qui touche à tous les domaines, aussi l’automobile, que l’aviation, les bus ou les camions. En Europe, c’est un fabricant méconnu et c’est bien dommage puisque certaines réalisations forcent l’admiration. C’est le cas de la Tatra T87 que je vous invite à découvrir ici, l’un des premiers modèles à se soucier vraiment de l’aérodynamique, quitte à bousculer les conventions. Produite à 3 000 exemplaires entre 1936 et 1950, c’est aujourd’hui un modèle rare et hautement désirable. D’ailleurs, la maison d’enchères RM Sotheby’s va bientôt proposer à la vente ce bel exemplaire de 1948… Qui dispose de trois phares avant !

La volonté d’aller à contre-courant

Le style de la Tatra T87 se veut assez innovant surtout que nous sommes au milieu des années ’30. Hans Ledwinka, employé chez Tatra, est l’auteur de cette ligne audacieuse. Bien sûr, on retrouve les formes générales du modèle précédent, la T77. Mais avec la T87, Tatra parvient à moderniser son image et surtout à anticiper des problématiques capitales de nos jours (consommation, aérodynamique, répartition des masses…). Les lignes sont plus douces, les ailes sont galbées, les jantes arborent un dessin plus sophistiqué et l’aileron central arrière est mieux intégré. Au milieu du paysage automobile de l’époque, la Tatra T87 fait assurément figure de vaisseau spatial. C’est d’autant plus le cas qu’elle arbore un appendice esthétique rare : un troisième phare entre les deux autres. La Tucker, réputée pour cette spécificité, n’est née qu’une bonne décennie après.

La principe raison d’être de la Tatra T87, c’était d’offrir une meilleure aérodynamique. Tout avait été pensé en ce sens avec des lignes bien travaillées, qui se répondent, des ailes avant qui s’étendent le long des portières avant, ce long fuselage arrière surmonté d’un aileron ou encore de roues arrière carénées. Ainsi, le coefficient de pénétration dans l’air n’est que de 0,36. À titre de comparaison, une Ferrari 360 Modena, conçue 60 ans plus tard obtient un score de 0,33 Cx.

Tatra T87 V8 2.5 litres

Filer à 160 km/h !

La Tatra T87 fut vendue sans discontinuer de 1936 à 1943 puis de 1944 à 1950. Durant la première période, elle disposait d’un V8 de 3.0 litres qui fut ramenée à 2.5 litres après la seconde Guerre mondiale. L’exemplaire que je vous présente ici datant de 1948, il dispose donc du « petit » V8 de 85 chevaux, refroidit par air qui parvient à se contenter de 12,5 litres aux 100 kilomètres. Une consommation très basse pour l’époque. Cela ne l’empêchait pas de pouvoir atteindre les 100 mph, soit environ 160 km/h en vitesse de pointe. Quand on pense que la Citroën Traction 22 CV (découvrez notre dossier sur cette voiture mythique), de la même époque, n’avait pas réussi à atteindre son objectif à 140 km/h, on constate le talent des ingénieurs du constructeur tchèque.

Précisons aussi que le moteur V8 de la Tatra T87 est en position arrière. Elle est réputée pour être agréable à conduire, pas trop bruyante et très solide. L’exemplaire proposé à la vente par RM Sotheby’s fut découvert en Slovaquie en 2000. Elle fut importée en Australie après dans le but de participer à un concours de restauration… Avant de revenir aux États-Unis. Les photos témoignent de l’état parfait de ce modèle emblématique et pourtant méconnu. Les créations de Hans Ledwinka furent notamment remarquées par Adolf Hitler et Ferdinand Porsche, ce qui donna lieu à diverses controverses qui poussèrent l’homme à abandonner Tatra.

Combien peut coûter une Tatra T87 ?

Le faible tirage, estimé à 3 056 exemplaires, de la Tatra T87 laisse penser qu’il ne doit pas rester beaucoup d’exemplaires en circulation. La vente aura lieu à Elkhart, dans l’Indiana, aux États-Unis, qui se déroulera les 23 et 24 octobre 2020. Aucune estimation de prix n’a été fournie et aucun prix de réserve n’a été défini sur la fiche RM Sotheby’s. Selon nos estimations, ce bel exemplaire pourrait atteindre les 200 000 €. Il faut dire que c’est l’une des rares voitures avec trois phares à l’avant… Son avance technologique fait qu’elle aurait pu naître durant la décennie suivante. Les enchères nous diront la valeur que peut avoir cette emblématique Tatra T87 de 1948.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page