C'est à vendre !DécouvertesPontiac

Un Pontiac Aztek est à vendre… Le seul en France !

Le Pontiac Aztek, beaucoup l’ont découvert dans les « top 10 » des voitures les plus moches ou bien dans la série Breaking Bad puisque c’est la voiture du personnage principal, Walter White. Ce SUV américain fut commercialisé de 2000 à 2005 et se caractérise par un profil très original. L’audace vient de son avant, déstructuré, qui pourrait le faire passer comme une sorte de Fiat Multipla américain. Figurez-vous que l’un des rares exemplaires importé en France est actuellement disponible à la vente pour un prix correct. On vous en dit plus sur le Pontiac Aztek !

Un design qui a plu… Et c’est vrai !

Revenons en 1988. Là, un dérivé du Suzuki Vitara prend le nom de Sunrunner, sous la marque Asüna. Après deux ans de commercialisation, il passe chez Pontiac et se veut une version plus haut de gamme. C’est alors un petit SUV de loisir, proposé en version découvrable. En 1999, Pontiac a dévoilé un concept-car nommé Pontiac Aztek que je vous invite à découvrir ci-dessous. On découvre alors un véhicule pensé pour les loisirs et la famille. La partie arrière s’ouvre en deux parties afin d’offrir un bel accès au coffre.

On note aussi que les lignes sont très dynamiques, avec de belles courbes, des phares bien intégrés, des pots d’échappement bien visibles de chaque côté du pare-choc arrière… On voit même une carrosserie bitons au niveau du toit et des montants avant. Et là, on se dit que finalement, Pontiac avait clairement une longueur d’avance sur les tendances qui viendront quinze ans plus tard. Le SUV familial tendance est aujourd’hui omniprésent et reprend clairement ce type de code. Visionnaire Pontiac ? Plutôt sur le coup ! Mais attention, ce modèle reste un concept-car et la version de série est malheureusement nettement moins audacieuse…

Une version de série plus classique… Et moche ?

Passer d’un concept-car à un véhicule de série, c’est souvent prendre en compte un certain nombre de contraintes. Et dans le cas du Pontiac Aztek, qui a conservé le même nom et qui fut commercialisée l’année suivant la présentation du concept, c’est pas glorieux. Déjà, les jantes restent assez similaires dans leur dessin originel, avec une composition autour de trois branches. L’avant est en revanche modifié profondément. Bien que l’on conserve la calandre à deux niveaux, on découvre des phares nettement plus gros et bruts d’aspect qui vieillissent lourdement le SUV. Cela ne s’arrange pas avec un profil très plat, sans grande fantaisie.

On retrouve des poignées de porte classique, des lignes assagies et l’effet n’est pas du tout le même. Quant à l’arrière, si on ressent bien l’intention de s’inspirer du concept, on perd les sorties d’échappement audacieuse et on récupère une séparation de vitrage couleur carrosserie qui alourdit l’ensemble. Et au final, tous les petits détails atypiques du concept-car sont assagis et on aboutit à un design plat, sans trop de saveur et qui a vieilli. Comme le Fiat Multipla, c’est une voiture très décriée mais qui, contrairement à l’italienne, fait figure de rareté absolue. Alors forcément, trouver un exemplaire en vente, dans l’hexagone, tient presque du miracle. Et c’est la raison de cet article.

Un prix bien placé !

L’exemplaire que je vous propose à la vente date de 2005, il fait donc parti des derniers exemplaires produits. Il est habillé d’une peinture gris métallisé, des emblématiques jantes à trois branches et n’affiche que 123 000 kilomètres au compteur. Le moteur est d’ailleurs un V6 essence de 3,4 litres développant 185 chevaux, conjugué à une boîte automatique à 4 vitesses et de la transmission intégrale. De base, l’Aztek était aussi proposé simplement en traction. Il fut apprécié pour sa bonne habitabilité et sa capacité de chargement. Malgré cela, les 75 000 exemplaires annuels n’ont jamais atteints : à peine 120 000 exemplaires été commercialisés durant ses six années de commercialisation.

Vendu à Paris, ce rarissime Pontiac Aztek trouvera sans doute rapidement preneur d’autant plus que le contrôle technique est valide, que la carte grise est française et que l’état semble bon, bien qu’une réfection des phares soit nécessaire. Pour 5 100 €, vous pouvez vous offrir un SUV qui sort du lot. Et rien que pour ça, on aurait presque envie d’acheter ce Pontiac Aztek de 2005 ! Découvrez l’annonce en cliquant ici.

Tags
Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer