DiversEt pourquoi pasHondaPhotomontages

Et pourquoi pas… Une Honda e type R ?

Parmi l’un de mes défauts, il y a cette manie de toujours vouloir décliner en version sportive, des véhicules qui n’ont aucunement cette vocation. Et cette démarche absurde se vérifie une fois de plus dans ce nouveau numéro de notre saga Et pourquoi pas. La Honda e, vous l’avez certainement déjà aperçue sur les réseaux sociaux, peut-être même dans la rue, mais il faut bien reconnaître qu’elle demeure encore rare. Cette citadine 100% électrique se décline en une version de 136 chevaux (100 kW) et une seconde de 153 chevaux (113 kW). Deux moteurs sympathiques, qui permettent le 0 à 100 km/h en 8,0 seconde malgré 1,5 tonne sur la balance. Alors je souhaitais vous proposer une version plus poussée : la Honda e Type R.

Un style néo-rétro qui séduit

La Honda e a la dure tâche de faire la transition entre le passé et le futur de la marque. Le style, quant à lui, se veut clairement néo-rétro. Les volumes sont très simples et on retrouve, à l’avant comme à l’arrière des optiques inclus dans des bandeaux noirs. Le profil affiche une parfaite sobriété et l’ensemble est clairement attrayant, tout en se démarquant dans la circulation. Le fait qu’elle soit une voiture 100% électrique restreindra sans aucun doute les volumes de ventes. Nul doute que le châssis a été imaginé exclusivement dans l’optique d’accueillir un ensemble 100% électrique. La batterie de 35,5 kWh prend d’ailleurs place sous le plancher.

Honda e Type R avant

Revenons maintenant à notre version Type R de la Honda e. Déjà, la base étant très épurée au niveau du style, il a fallu rendre l’ensemble plus agressif. Cela passe par un pare-choc avant dont les formes sont reprises de la Civic. De même, des écopes ont pris place sur les ailes avant mais aucune sur le capot, qui reste tel quel, afin de conserver un équilibre et rester dans l’esprit originel. Ajoutons à cela des jantes de 17 pouces conjuguées à des freins bien visibles, des bas de caisse et un généreux diffuseur qui accueille deux grandes sorties d’échappement. Un look complété par deux baquets Recaro de couleur rouge à bord. Le rouge, on le trouve également sur le liseré des bas de caisse, le pourtour des jantes ainsi que sur les étriers. Cela donne une ambiance résolument sportive qui dénote avec le concept initial de la Honda e.

Un moteur essence ? électrique ?

Je fais partie de ceux qui n’imaginent pas une voiture sportive autrement qu’avec un moteur essence. Néanmoins, plusieurs essais m’ont permis d’apprendre à apprécier les véhicules électriques. Sans parler de leur impact écologique (qui est réel), ces modèles présentent l’avantage d’un centre de gravité très bas et donc d’une tenue de route souvent excellente malgré le poids. Mais pour cette Honda e Type R, j’ai beaucoup de mal à l’imaginer en version 100% électrique. Déjà parce que cela anéantirait l’ heure passée sur Photoshop pour ce rendu. Et dans un second temps car les petites sportives à moteur essence sont encore très demandées et appréciées.

Honda e Type R profil

Maintenant, quel intérêt tirerait Honda à implanter un petit moteur 4-cylindres turbo d’environ 200 chevaux au sein de la Honda e ? Absolument aucun. Les volumes de vente seraient sporadiques, malgré l’image Type R assez forte encore. Serait-il plus intéressant d’installer un simple Powerbox 3 sur la prise ODB de la version électrique ? Probablement. Toujours est-il qu’en version thermique, la Honda e Type R permettrait certainement un plaisir de conduite unique. Rappelons qu’il s’agit d’une propulsion et qu’elle pourrait se maintenir autour de 1,2 tonne. Ça laisse rêveur, non ?

La Honda e Type R verra-t-elle le jour ?

Cette question-là, qui ponctue tous nos articles Et pourquoi pas, est souvent sujette à une réponse négative. Comme trop souvent, le rationnel l’emporte sur l’onglet passion. La Honda e a clairement été pensée pour être un véhicule 100% électrique. Le nom-même du modèle (e) balaie déjà l’hypothèse d’une version essence ou ne serait-ce que hybride. Drifter au volant de cette Honda e Type R, c’est pas pour demain.

Honda e Type R arrière

Dans tous les cas, nous n’avons aucun doute que Honda continuera à faire perdurer sa branche sportive. Celle-ci prendra certainement le tournant de l’électrique, peut-être par une phase de transition par la technologie hybride. Gageons que le plaisir soit toujours présent au fil des générations même s’il diffèrera certainement de ce que nous avons connu. Actuellement, seule la Civic est proposée en version Type R dans la gamme.

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page