ActualitéBMW

BMW iX3 : à peine dévoilé, déjà démodé ?

Nous commençons à bien cerner vos goûts en matière de voiture et nous savons pertinemment que les SUV et les voitures électriques, c’est pas votre tasse de thé. Je pars néanmoins du principe qu’il faut éviter de se fermer totalement et c’est pourquoi je vous propose de découvrir le BMW iX3. C’est le tout premier SUV 100% électrique de la marque. Et malgré un style d’une banalité absolue, ce modèle pourrait bien séduire puisque le segment des SUV électriques premium est très à la mode. Et si BMW avait visé juste ?

Une personnalité compliquée

Quand on regarde le BMW iX3, on comprend très rapidement de quoi il s’agit. Comme le nom l’indique, on retrouve la base du BMW X3 de 2017. Quant au « i », il signifie le passage à l’électrique. Vous vous souvenez certainement de la i8, cette longue GT au style futuriste (qui était en réalité hybride) ou bien de la citadine i3 au style unique ! Et bien là, on ressent comme une cassure. Le BMW iX3 s’est affadi, avec des boucliers plus classiques et les sempiternelles touches de bleu pour signifier que c’est une voiture propre. À cela s’ajoutent inévitablement la calandre pleine avec un fond noir et des touches de bleu, des bas de caisse bleus et de grandes jantes. Ces dernières évoquent brièvement celles du concept-car éponyme et sont assez pleines. N’y voyez pas là exclusivement le souhait d’enlaidir les modèles électriques, l’explication est aussi aérodynamique.

2020 BMW iX3

On ne va pas se mentir, le style du BMW iX3 est avant tout très banal. Ses codes esthétiques sont vus et revus et ont un côté un peu cliché. Le Mercedes EQC, bien que son aspect soit discutable, affiche un design à part et une vraie identité visuelle. Là, nous avons davantage la sensation d’un X3 maquillé rapidement après avoir suivi un tuto beauté déjà liké par un million de personnes. Bref, on ne rêve pas face à ce BMW iX3. Sans être laid pour autant, il est ancré dans le rang et manque terriblement d’originalité après les i3 et i8. Mais après tout, n’est-ce pas le souhait des clients de ce type de véhicules ? Dans la rue, l’immense majorité des SUV premium sont dans des configurations « classiques » avec des teintes qui sortent rarement de l’ennuyeux triptyque blanc-gris-noir…

Quant à la calandre, elle conserve sa forme. Les haricots sont simplement reliés par la partie chromée. Contrairement à la Série 4 (G22), la marque a l’hélice a conservé une certaine sobriété. Même si cela est plus harmonieux, certains clients pourraient regretter d’acheter un modèle avec l’ancienne identité de la marque.

Pas de transmission intégrale !

Le style statutaire du BMW iX3 pourrait laisser penser que nous aurions affaire à un réel 4×4. Dans les faits, il n’en est rien. La puissance électrique est exclusivement délivrée sur les roues arrière. La puissance délivrée par le moteur électrique est de 286 chevaux et 400 Nm de couple. Des chiffres assez bas pour le segment où les 400 chevaux sont fréquemment atteints. Le déséquilibre apparaît encore plus nettement lorsque l’on découvre que le iX3 pèse 2,2 tonnes. Le 0 à 100 km/h est réalisable en 6,8 secondes, ce qui est honnête. Les batteries sont situées sous le plancher, ce qui améliorera la tenue de route grâce à l’abaissement du centre de gravité (- 7,5 centimètres par rapport au X3). Mais cela ne sera probablement pas suffisant pour en faire un modèle sportif !

2020 BMW iX3

Ensuite, la batterie de 80 kWh ne peut exploiter qu’au maximum 74 kWh. Cela autorise une autonomie de 459 kilomètres en cycle WLTP. La vitesse de pointe a été limitée à 180 km/h. Pour faire le plein, le chargeur embarqué de 12V permet une recharge de 80% de la batterie en 34 minutes seulement. Le mode B du sélecteur permet d’augmenter la récupération d’énergie de freinage et de ne plus utiliser la pédale de frein, à la manière de ce que propose Nissan sur la Leaf de seconde génération.

« Made in China »

Au même titre que les moteurs Renault au sein de certaines Mercedes, des égos vont être blessés en apprenant que le BMW iX3 sera fabriqué en Chine. Dans les faits, ce SUV électrique sera produit en partenariat avec Brilliance. Les modèles seront ensuite exportés et une bonne partie rejoindra l’Europe et l’autre, les américains.

En France, deux finitions seront proposées. La première Inspiring, sera affiché dès 72 950 € et comprendra de série les jantes de 19 pouces, les projecteurs à LED, le toit ouvrant panoramique, le régulateur de vitesse actif, l’instrumentation BMW Live Cockpit Professional et même le hayon automatique. Le second niveau s’appelle Impressive et s’affiche 79 350 €. Elle ajoute les jantes de 20 pouces, le vitrage acoustique, une sellerie en cuir, l’affichage tête haute, un hot-spot Wi-Fi et un système audio Harman Kardon.

Pourquoi choisir le BMW iX3 ?

Le BMW iX3 n’est pas une mauvaise voiture et nous avons totalement confiance en BMW pour fiabiliser l’engin. Néanmoins, ce modèle laisse comme un goût d’inachevé et trahit un manque d’audace. Pas meilleur que ces concurrents, il se contente d’appliquer des codes stylistiques vus et revus. La fiche technique est dans la moyenne et ne se distingue pas vraiment. La propulsion, idéale dans une voiture sportive, dénote quelque peu au sein d’un SUV aussi volumineux. Alors forcément, on reste assez perplexe face au premier SUV 100% électrique de la marque. Le blason « i » nous avait habitué à plus d’audace, de caractère et d’originalité… Un essai prochainement nous fera-t-il changé d’avis ?

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page