DécouvertesInsoliteVolkswagen

Il y a 40 ans, Gunther Artz mettait un V8 dans une Golf

Les Volkswagen Golf sont de très bonnes voitures mais les modèles actuels manquent assurément de fantaisie et d’originalité. Le modèle que je vais vous présenter aujourd’hui frise l’indécence à tous les niveaux. En 1979, Gunther Artz, un concessionnaire allemand Volkswagen eut une idée géniale pour doper ses ventes. C’est là qu’est née la Golf Artz ou Golf Nordstadt. Initialement, 10 exemplaires devaient être produits mais rien ne s’est passé comme prévu. Partons à la découverte de cette compacte unique en son genre qui repose sur une base bien connue : la Porsche 928 !

Une récompense payante !

Gunther Artz est un homme passionné de voitures. On lui doit des réalisations toutes plus délirantes les unes que les autres. Greffer un moteur de Corvette dans une Karmann Ghia ? Installer un Flat-6 dans une Coccinelle ? Transformer des Porsche 924 et 928 en break ? Tout ça, cela a été fait. Fraichement placé à la tête de groupe automobile Nordstadt, à Hanovre, il décide de produire des Volkswagen Golf à moteur V8. En l’occurrence un moteur de Porsche 928. Mais nous y reviendrons après.

Gunther souhaite mettre en valeur ses véhicules de flotte et permet à ses plus gros clients – ceux qui ont commandé plus de 100 voitures – d’avoir le privilège de commander une Golf à moteur V8. Une récompense qui se paye au prix fort puisque les acheteurs devaient débourser pas moins de 150 000 Deutsche Mark. Si l’on transfère ce prix en euro, en tenant compte de l’inflation, cela donne un prix de vente supérieur à 500 000 €. Sur chaque voiture vendue, Gunther Artz perd l’équivalent de 100 000 €. C’est la raison pour laquelle seule une dizaine de Golf V8 est prévue… Quand on voit le coût total du projet, on se rend rapidement compte qu’il n’est guère viable sur l’aspect financier. Heureusement, certaines personnes font passer la passion avant la raison !

Une conception porschiste

Plutôt que de doper une Volkswagen Golf avec des éléments Porsche, Artz a eu l’idée de partir d’une base de Porsche 928 et d’y greffer une coque de la célèbre compacte allemande. Sur le papier, tout est simple. Dans les faits, c’est nettement plus compliqué. Sans surprise, la Porsche 928 et la Volkswagen Golf n’ont pas du tout les mêmes dimensions, ni la même conception.

La Golf Artz est un mélange entre une Golf 1 (à gauche) et une Porsche 928 (à droite). Source photo inconnue.

Déjà, la Golf V8 s’allonge de 30 centimètres (4,11 mètres de long), s’élargit de 23 centimètres (1,86 mètre) et se rehausse de 3 centimètres (1,42 mètre). Fatalement, les proportions évoluent mais le style général – et plutôt sage – de la Golf GTI de l’époque est conservé. On note cependant une double sortie d’échappement. Aucun logo spécifique n’est présent. C’est véritablement en juxtaposant une Golf Artz aux côtés d’une Golf classique que l’on comprend que cette « maxi Golf » n’est pas comme les autres. Le capot, rallongé, est aussi plus incliné.

Sur la Porsche 928, le moteur est à l’avant mais il s’agit d’une propulsion. Cette architecture est donc reprise telle quelle. Parmi les dix exemplaires prévus, seuls deux étaient prévus avec la boîte manuelle d’origine Porsche, selon nos confrères de CarJager. Imaginez donc… Une Volkswagen Golf à moteur V8 ! Forcément, les modifications apportées ajoutent du poids puisque la masse est quasiment doublée avec près de 1,6 tonne ! Malgré cela, le 0 à 100 km/h est réalisable en seulement 6,6 secondes avec une vitesse de pointe à 251 km/h. C’est bluffant.

Un V8 de 240 chevaux… pour commencer !

La première Volkswagen Golf V8 Artz voit le jour en 1979. Elle dispose du V8 de 4.5 litres de la Porsche 928 « de base » qui développe tout de même 240 chevaux. Cette même année, Porsche dévoile sa 928 S dont le V8 est alésé à 4.7 litres pour 300 chevaux. Une évolution que Gunther Artz envisage très sérieusement pour les Golf V8 suivantes. Seulement, et sans trop de surprise, les actionnaires ne sont pas très contents. Car si cette improbable Golf est un succès en terme d’image, elle constitue un véritable gouffre financier. Officiellement, le nombre de voitures produites n’est pas connu mais il est avéré que les dix exemplaires n’ont pas été produits.

Source photo : Wheelsage.org

Il semblerait que seules deux Golf Artz aient réellement vu le jour. L’une d’elle est par ailleurs exposée au Musée Volkswagen, en Allemagne. On pourrait voir cette Golf comme un échec… Et pourtant, Gunther Artz eu de nombreux retours et fut sollicité pour participer à élaborer des projets clients tout aussi audacieux, mais moins médiatisés. Le style relativement classique, conjugué au V8 Porsche, offrait un contraste incroyable que l’on ne verra plus jamais. En 2007, Volkswagen réalisa cependant la Golf GTI W12 Concept. Basé sur la cinquième génération, ce concept de 650 chevaux a beaucoup fait rêver mais sans surprise, il n’eut aucune suite en série. Preuve en est que contrairement aux idées reçues, une Golf peut-être fun !

Publicité

Thomas Drouart

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps déjà ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page